Votre mot de passe vous sera envoyé.

Arrivés au petit matin dans les parages de Three islets, ces trois minuscules îlots perdus au milieu de l’archipel Mergui, nous y avons entamé une série de plongées sur Shark cave (lire l’article ICI), le rocher principal de ce mini archipel, où nous avons trouvé crevettes arlequins, crevettes du corail fouet, et plein d’autres petites merveilles… Mais Three Islets abrite également d’autres sites de plongée, et, histoire de varier un peu les plaisirs, nous voici désormais partis pour l’exploration de Square Rock, un gros rocher massif situé à quelques mètres de là…

Au Nord de Shark cave, Square rock ne paye pas vraiment de mine depuis la surface, mais une fois sous l’eau, il prend une dimension plus imposante, formant une sorte de gros triangle aux pointes arrondies, dont les côtés s’enfoncent verticalement vers les profondeurs, recouverts d’une multitude d’éponges, de coraux mous et de crinoides.

Plongée au Myanmar : Plan de plongée de Square rock dans l'archipel Mergui

Plongée au Myanmar : Plan de plongée de Square rock dans l’archipel Mergui

Nous nous mettons à l’eau un peu au Sud de Square rock, gagnant rapidement le pied de la pointe Sud que nous nous mettons à explorer. Là une murène à œil blanc (Gymnothorax thyrsoideus) se tient dans la demi obscurité. Il s’agit d’une murène extrêmement commune dans les parages, mais la tâche plus claire qui occupe la pointe de son museau donne un peu l’impression qu’elle est éclairée par un quelconque spot lumineux, et je m’amuse quelques minutes à lui tirer le portrait…

Plongée au Myanmar: Murène à œil blanc (Gymnothorax thyrsoideus) à Square rock

Plongée au Myanmar: Murène à œil blanc (Gymnothorax thyrsoideus) à Square rock

Plongée au Myanmar: Murène à œil blanc (Gymnothorax thyrsoideus) à Square rock

Plongée au Myanmar: Murène à œil blanc (Gymnothorax thyrsoideus) à Square rock

Le plancher se situe à 22 ou 23 mètres de profondeur, jonché de rochers où trouve refuge une faune bariolée des plus diverses. Trônant sur l’un de ces derniers, un toujours magnifique oursin smoking (Mespilia globulus) exhibe sa parure de fins piquants séparant les segments d’un superbe bleu roi auquel il doit son nom.

Plongée au Myanmar: Oursin smoking (Mespilia globulus) à Square rock

Plongée au Myanmar: Oursin smoking (Mespilia globulus) à Square rock

Dans l’ombre, des dizaines d’yeux nous observent. Ce sont les grosses crevettes nettoyeuses (Stenopus hispidus) dont la taille peut atteindre une dizaine de centimètres. Leur corps est recouvert d’une pilosité abondante, mais se sont surtout leurs grandes pinces rayées de rouge et de blanc, ainsi que leurs antennes démesurées (près de deux fois la longueur du corps !) qui les rendent si facilement reconnaissables. Ce sont d’ailleurs ces antennes, visibles de loin, qui leur permettent de signaler leur présence aux différents poissons dont elles s’occupent. Ces derniers s’immobilisent alors, gueule ouverte, attendant que la crevette vienne ôter leurs parasites pour s’en nourrir.

Plongée au Myanmar: Grande crevette nettoyeuse (Stenopus hispidus) à Square rock

Plongée au Myanmar: Grande crevette nettoyeuse (Stenopus hispidus) à Square rock

Plongée au Myanmar: Grande crevette nettoyeuse (Stenopus hispidus) à Square rock

Plongée au Myanmar: Grande crevette nettoyeuse (Stenopus hispidus) à Square rock

Nous continuons notre progression en direction du Nord, explorant minutieusement la paroi, où quelques blennies s’amusent à jouer à cache-cache avec nous, bien dissimulées dans une anfractuosité de corail d’où seule leur tête curieuse émerge parfois pour jeter un œil inquiet aux alentours. Celle que je déniche bientôt, une petite blennie à la couleur brune, comme souvent posée sur ses nageoires pelviennes comme s’il s’agissait de pattes, n’a manifestement pas pu trouver de meilleur cachette. Ces petits poissons ne sont pas toujours simples à photographier, s’enfuyant à la moindre tentative d’approche, et c’est par conséquent tout l’intérêt d’avoir dans sa panoplie un objectif macro 90 ou 100 mm qui permet de les photographier à relativement bonne distance 🙂

Plongée au Myanmar: Blennie à Square rock

Plongée au Myanmar: Blennie à Square rock

Dans un massif de coraux acropora, un petit Bernard l’ermite s’enroule dans une coquille conique d’où ne dépassent que quelques pattes, mais aussi ses étranges yeux bleus, fortement pédonculés. Couché sur le dos, il agite désespéramment ses bras pour essayer de se retourner dans une position plus normale, mais la coquille, bloquée par le corail, refuse obstinément de bouger. Je sais bien qu’en plongée la règle consiste à ne jamais rien toucher, mais je me dis que si un petit coup de pouce peut lui éviter un fastidieux (et dangereux) déménagement… aussitôt dit aussitôt fait et hop le revoilà d’un coup dans le bon sens…

Plongée au Myanmar: Bernard l'ermite à Square rock

Plongée au Myanmar: Bernard l’ermite à Square rock

Au détour d’un bloc, une reptation attire mon attention. Un tricot rayé (Laticauda laticaudata) est en train de chercher de la nourriture, farfouillant minutieusement chaque trou du récif en s’y engageant la tête la première, probablement pour tenter d’y débusquer quelques poissons de petite taille dont il se régale. De nature plutôt craintive, il ne se montre généralement pas agressif envers l’homme (une seule fois j’ai entendu parler d’une attaque sur un photographe équipé d’un dôme où l’animal se reflétait – mais aujourd’hui j’ai sorti l’objectif macro 🙂 ). On dit également que sa bouche est trop petite pour qu’il puisse mordre un homme, sauf à quelques endroits bien précis comme l’oreille ou la peau entre les doigts… Vérité ou légende de plongeur ? je n’ai aucune envie d’aller le vérifier et je préfère le laisser tranquillement vaquer à ses occupations…

Plongée au Myanmar: Serpent tricot rayé à Square rock

Plongée au Myanmar: Serpent tricot rayé à Square rock

Plus loin un gros poisson-ballon (Arothron stellatus) se promène nonchalamment, avec sur la joue une étrange forme que je prend tout d’abord pour une crevette nettoyeuse. Voulant en avoir le cœur net, je me rapproche… pour constater qu’il ne s’agit en fait que d’un morceau de comatule. Le poisson a probablement du s’en approcher d’un peu trop près, et comme ces crinoides sont de nature plutôt câline, un bout à du se casser et s’agripper à la joue du gros poisson-ballon…

Plongée au Myanmar: Poisson ballon (Arothron stellatus) à Square rock

Plongée au Myanmar: Poisson ballon (Arothron stellatus) à Square rock

Sur la paroi Nord de Square rock, on trouve pas mal de gros hippocampes jaunes, accrochés par la queue pour éviter d’être emportés par le ressac qui se montre ici un peu plus véhément. Extrêmement sensibles au stress, ces timides petits animaux détestent la lumière vive des flashs, et ont souvent tendance à tourner le dos aux photographes. Je le répète d’ailleurs toujours: il faut absolument éviter d’utiliser les flashs sur eux, et lorsque l’on a pas d’autre option, il faut vraiment en régler la puissance au minimum et ne pas multiplier les prises de vue façon paparazzi… Le stress peut les tuer…
Comme par hasard (il fait parfois bien les choses), c’est justement le moment que choisit mon flash pour me lâcher, batteries épuisées, puisque comme un imbécile j’ai oublié de changer ces dernières depuis quelques plongées déjà… Il ne me reste donc pas d’autre alternative que de basculer en noir et blanc, cherchant à maximiser le contraste pour faire ressortir les formes du timide petit poisson

Plongée au Myanmar: Hippocampe à Square rock

Plongée au Myanmar: Hippocampe à Square rock

Je reste quelques minutes en compagnie de ce mini cheval marin, avant de reprendre ma progression, cette fois sur le versant Ouest de Square rock, avant que nous ne nous écartions un peu du rocher pour que le MV Thai Sea puisse venir nous récupérer. A quelques dizaines de centimètres au-dessus du sable, une grosse seiche immobile semble flotter comme en apesanteur. Mais sans flash et au grand angle, difficile de lui tirer le portrait, et je dois me contenter d’un gros plan de son œil, admirant au passage la forme si caractéristique de sa paupière en W…

Plongée au Myanmar: Œil de seiche à Square rock

Plongée au Myanmar: Œil de seiche à Square rock

Mais il est grand temps de regagner la surface puisque nous sommes déjà dans l’eau depuis une heure, et comme nous sommes le 31 décembre, la soirée risque d’être plus longue à l’accoutumée, malgré la fatigue accumulée de nos quatre plongées quotidiennes…

Au final Square Rock se sera révélée une belle plongée, comme l’ensemble des sites de ce mini archipel de Three Islets d’ailleurs…. Relativement peu profond (23 m), le site peut être pratiqué par les plongeurs de tout niveau (attention quand même aux prérogatives de profondeur pour les N1 ou OW), d’autant que le courant y est généralement assez faible, même si l’on y trouve parfois un peu de ressac.

 

 

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
Partagez
Tweetez
Enregistrer