Votre mot de passe vous sera envoyé.

La jetée de Padangbai (Padangbai Jetty) constitue l’un des plus incroyables sites de plongée sous-marine à Bali, et l’on y croise des créatures tellement étranges que l’on a du mal à croire qu’elle puissent exister. Petite revue de détail…

Padangbai Jetty

A l’Est de Bali, Padangbai est un petit village où règne une intense activité maritime, puisque de son port part la multitude de ferries qui permettent de rejoindre l’île voisine de Lombok, convoyant chaque jour des milliers de touristes qui ne font que transiter ici sans s’y arrêter. Dommage pour eux 🙂

Il y a une dizaine d’années, un nouveau terminal a été construit au Nord du village afin de permettre l’accueil de navires de gros tonnage, mais l’ensablement de la baie a finalement rendu le projet impossible, et il n’en reste aujourd’hui qu’une jetée longue de quelques 300 mètres, dont les immenses piliers de béton plongent sous la surface.
Au premier regard le site de plongée ne parait guère engageant avec les détritus qui flottent à sa surface où qui jonchent son fond de sable, et pourtant dès que l’on se glisse de l’autre côté du miroir, on à l’impression de pénétrer dans un monde irréel où les rayons du soleil parviennent à se faufiler pour y créer une ambiance sous-marine toute particulière où l’on croise parfois un banc de platax ou de poissons-chats.

La multitude de coraux qui recouvre les piliers de bétons, mais aussi les nombreux détritus jonchant le sol, fournissent d’innombrables cachettes qui attirent une population de poissons juvéniles venant y trouver refuge, et ces juvéniles attirent à leur tour bon nombre de prédateurs de petite taille, et l’on y croise ainsi couramment antennaires, rascasses, poulpes ou crevettes mantes pour n’en citer que quelques uns..

Vidéo filmée et montée par Bernard Cortier

Le poulpe à anneaux bleus (Blue Ring Octopus) de Padangbai jetty

Les anneaux bleus vifs qui parcourent son corps (et dont il tire son nom) font de ce petit poulpe (Hapalochlaena lunulata) un animal magnifique et des plus colorés, mais l’on oublie souvent qu’il est mortel pour l’homme….
Il possède en effet un venin salivaire contenant une neurotoxine extrêmement puissante (la maculotoxine, une forme de tetrodotoxine 1), capable d’agir en seulement quelques minutes et provoquant une détresse respiratoire généralement fatale. On dit qu’une seule morsure contient assez de venin pour tuer treize hommes, et les fans de James Bond se souviennent certainement de son apparition dans le film « Octopussy »…

Heureusement ce petit poulpe, il mesure à peine une quinzaine de centimètres à l’age adulte, n’est pas agressif, et il se contente en général de fuir lorsqu’on le dérange, non sans avoir au préalable fait briller ses anneaux bleus. En effet sa couleur habituelle est plutôt terne (du jaune pâle au beige) ce qui lui permet de se fondre dans le paysage, et ce n’est qu’en cas de stress que la couleur bleue de ses anneaux devient franchement intense, permettant ainsi de rappeler à ses agresseurs potentiels sa nature extrêmement venimeuse.
Magnifique spectacle en tous les cas, et assez courant à Padangbai Jetty puisque j’ai réussi à croiser le poulpe à anneaux bleus à chacune de mes plongées à quelques jours d’intervalle…

Les démons de Padangbai jetty

Une autre des curiosités de Padangbai Jetty est sans aucun doute la présence des inquiétants poissons-démons…

Plongée à Bali : Portrait de poisson-démon (Inimicus didactylus) à padangbai jetty

Plongée à Bali : Portrait de poisson-démon (Inimicus didactylus) à padangbai jetty

Cousins des rascasses, ces poissons de taille relativement modeste (25 cm) sont des maîtres du camouflage grâce aux excroissances de chair qui recouvrent leur corps comme de petites branches de corail, et comme leurs cousines, les poissons-démons possèdent également une épine dorsale extrêmement venimeuse.
Mais leur plus grande particularité réside sans aucun doute dans leur nageoires pectorales qui possèdent deux rayons libres, un peu comme des griffes, que le poisson-démon utilise pour « ramper » sur le substrat.

Il s’agit en effet d’un poisson essentiellement benthique, et ce mode de déplacement, extrêmement lent, correspond bien à son comportement alimentaire puisqu’il chasse surtout à l’affût, se nourrissant des petits poissons qui passent imprudemment à sa portée.

En cherchant un peu, on peut également rencontrer toute la famille des rascasses à Padangbai Jetty: le poisson-scorpion (Scorpaenopsis oxycephala), le mortel poisson-pierre (Synanceia verrucosa) et sa bouche tournée en permanence vers le haut, mais également plusieurs spécimen de rascasses volantes, dont le pterois zebra aux étranges ailes entièrement membranées…
Une véritable galerie des horreurs 🙂

Et bien sûr la famille ne serait pas au complet sans le poisson scorpion feuille (Taenianotus triacanthus)

Plongée à Bali : Poisson-scorpion feuille (Taenianotus triacanthus) à padangbai jetty

Plongée à Bali : Poisson-scorpion feuille (Taenianotus triacanthus) à padangbai jetty

Les antennaires de Padangbai jetty

Les antennaires, les fameux « frog fish » comme les appellent les anglo-saxons, sont également légion à Padangbai jetty. On en trouve ici plusieurs espèces, dans des coloris très différents puisque leur palette va du jaune au noir, en passant par un orange des plus vifs pour cet antennaire peint dont j’ai déjà parlé lors d’une plongée précédente à Gilimanuk (lire le post ICI).

Les antennaires disposent d’une particularité anatomique intéressante: un illicium. Ce petit appendice s’utilise un peu comme une canne à pèche, puisqu’il leur permet d’agiter devant leur bouche ce qui ressemble à un appât (la petite boule blanche sur la photo) afin d’attirer les proies crédules qu’ils s’empressent ensuite de gober. Il s’agit donc en somme d’un poisson pêcheur… un comble…

Plongée à Bali : Antennaire / Frogfish (Antennarius pictus) à padangbai jetty

Plongée à Bali : Antennaire / Frogfish (Antennarius pictus) à padangbai jetty

L’identification des antennaires peut parfois s’avérer difficile puisqu’elle repose principalement sur la taille de leur seconde dorsale et sur celle de leur illicium, souvent difficile à repérer. Pour ceux que cela intéresse, je recommande vivement cet excellent site qui vous apprendra tout sur cet étrange poisson (ici).

Les autres créatures de Padangbai jetty

Mais Padangbai jetty héberge aussi de nombreuses autres créatures, toutes plus colorées les unes que les autres:

Le crabe porcelaine (Neopetrolisthes maculatus), qui semble poser comme un culturiste montrant ses énormes biceps…

Plongée à Bali : Crabe porcelaine (Neopetrolisthes maculatus) à padangbai jetty

Plongée à Bali : Crabe porcelaine (Neopetrolisthes maculatus) à padangbai jetty

Le juvénile de poisson ange, ici le poisson ange demi-cercle (Pomacanthus semicirculatus), comme un néon bleuté dans la pénombre de la jetée

Plongée à Bali : Poisson-ange juvénile (Pomacanthus semicirculatus) à padangbai jetty

Plongée à Bali : Poisson-ange juvénile (Pomacanthus semicirculatus) à padangbai jetty

Le juvénile de platax pinnatus, dont seul le liseré orange se distingue dans l’obscurité de ce rocher, soulignant son étonnante forme comme une silhouette stylisée…

Plongée à Bali : Juvénile de platax pinnatus à padangbai jetty

Plongée à Bali : Juvénile de platax pinnatus à padangbai jetty

Cet hippocampe qui semble effectuer une salutaion au soleil…

Plongée à Bali : Hippocampe à padangbai jetty

Plongée à Bali : Hippocampe à padangbai jetty

Le grondin volant (Dactylopterus macracantha) et ses étranges ailes qu’il semble traîner derrière lui

Plongée à Bali : Grondin volant (Dactyloptena macracantha) à padangbai jetty

Plongée à Bali : Grondin volant (Dactyloptena macracantha) à padangbai jetty

ou encore Ostracion rhinorhynchos, un poisson coffre à l’étrange apendice nasal, peut être comme le rhinocéros dont il presque le nom…

Plongée à Bali : Poisson coffre (Ostracion rhinorhynchos) à padangbai jetty

Plongée à Bali : Poisson coffre (Ostracion rhinorhynchos) à padangbai jetty

La plongée sur Padangbai jetty

Ici à Padangbai Jetty, nul besoin de plan de plongée: il suffit simplement d’explorer méthodiquement la zone sous la jetée et ses abords, avec une préférence pour le secteur situé au Sud-Est, où l’on trouve quelques rochers qui peuvent abriter des espèces intéressantes. La zone située au Nord de la jetée est quant-à elle plus aride, et se présente sous la forme d’une plaine sableuse moins riche en faune. Sous la jetée elle-même on s’intéressera aux différents piliers de béton, recouverts de gorgones et autres coraux mous, mais également au fond sableux où se trouvent la plupart des espèces intéressantes, en n’oubliant pas de jeter un œil du côté de la surface, puisque c’est à quelques mètres de celle-ci que l’on pourra voir déambuler les bancs de platax. Le bout de la jetée permet quant-à lui de réaliser de belles photos sous-marines, jouant entre ombre et lumière…

Plongée à Bali : Atmosphère étrange sous padangbai jetty

Plongée à Bali : Atmosphère étrange sous padangbai jetty

Le site est tellement riche qu’il faut bien deux plongées pour le couvrir dans son intégralité si l’on veut en explorer les moindres détails. Ces plongées seront bien évidemment à adapter en fonction du courant (généralement faible ici), mais il sera préférable de commencer la première plongée par le bout de la jetée (profondeur de 20 m environ) en remontant en direction du rivage, puis de démarrer la seconde plongée à l’endroit où l’on a terminé la première.

Le site regorgeant d’un nombre impressionnant de rascasses de toutes espèces, il convient de faire particulièrement attention si l’on doit se poser sur le fond ou lors d’un éventuel contact avec les piliers de béton. Attention également aux hameçons des pêcheurs qui souvent flottent entre deux eaux et que l’on ne distingue pas forcément…

Pour les amoureux de biologie ou de photo sous-marines, Padangbai Jetty constitue vraiment un site de plongée sous-marine incontournable, pour moi l’un des trois meilleurs sites de plongée à Bali pour la muck dive…

  1. voir Wikipedia pour plus d’information sur la tetrodotoxine

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

wpDiscuz
2 Partages
Partagez2
Tweetez
Enregistrer
+1