Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le petit ilot de la Gabinière ressemble à un papillon qui serait venu se poser, toutes ailes déployées, à la surface de la méditerranée, juste au sud de Port-Cros.
Son versant Est, très exposé au vent et au courant, plonge tout droit dans la méditerranée en un magnifique tombant qui court jusqu’à 40 mètres de profondeur. Le site, situé en plein cœur du parc national de Port-Cros, constitue l’une des plongées les plus mythiques d’Europe, tant par sa faune que par ses paysages.

Carte de la Gabinière Est

Carte de la Gabinière Est

Il y a plusieurs manière d’aborder le tombant Est de la Gabinière : soit en amarrant le bateau dans la crique la plus au nord, la Calanque Sombre, pour suivre la paroi à main droite afin de revenir sur le versant Est, soit en mode « plongée dérivante », à partir d’un largage dans la Calanque Aux Loups, directement sur le versant Est donc, et une récupération par le bateau dans la Calanque Sombre. C’est cette dernière formule que nous avons choisie.

Aujourd’hui le vent commence à tourner à l’Est, mais fort heureusement il n’est pas encore assez violent pour nous interdire cette plongée mythique. Ce ne sera pas le cas les jours suivants…
Puisqu’il n’y a pas de mouillage sur le versant Est de la Gabinière, le bateau s’approche donc le plus possible du petit ilot pour larguer l’une après l’autre chacune des palanquées. Aujourd’hui je plonge avec Élisabeth et Nicolas, et nous nageons rapidement les quelques dizaines de mètres qui nous séparent de la falaise, avant de nous immerger pour échapper au courant de surface, qui, sans être violent, nous oblige tout de même à fournir un effort qui pourrait à la longue être source d’essoufflement.
Nous nous trouvons approximativement au niveau de l’endroit où la falaise forme un petit renfoncement qui se transforme en éboulis et court vers le fond, un peu comme si un pan entier de la paroi avait explosé en mille morceaux qui s’étaient laissé rouler vers les profondeurs.
Ici le paysage est extrêmement minéral, et nous suivons cet éboulis en descendant rapidement vers 40m de profondeur.
En chemin nous croisons nos premiers mérous. De bonne taille, ce sont eux qui font en grande partie la réputation de ce site, et certains d’entre eux ont même été baptisés: Double face, Cali-mérou, Tintin… Chantal Jomard en a recensé quelques uns sur son site.
J’ai beau scruter attentivement chaque visage, je ne reconnais parmi eux aucune star locale. Le selfie en leur compagnie sera pour une autre fois…

Mérou à la Gabinière Est (plongée Port cros)

Mérou à la Gabinière Est

En bas de l’éboulis commence une vaste étendue sablonneuse qui s’étend à perte de vue, mais nous restons au pied de la paroi et longeons celle-ci à main gauche, parmi les blocs rocheux, qui outre les mérous, servent également d’abris à quelques murènes. Au dessus de nos têtes passent plusieurs dentis, probablement en quête de nourriture, mais aussi des barracudas en maraude. Le lieu est réputé pour en abriter un grand nombre (près de 200), mais je n’aurai pas la chance de voir le banc au complet aujourd’hui… Il semblerait d’après les autres plongeurs qu’il ait élu domicile un peu plus au Sud de l’endroit ou nous avons démarré notre plongée.

Après l’éboulis une immense arête monte en pente douce vers la surface, en longeant la paroi jusqu’à la pointe. C’est elle que nous allons suivre un petit moment. J’en profite pour me livrer à une exploration approfondie de sa surface, et j’y déniche quelques nudibranches, au milieu des algues et des colonies de clavelines jaunes. C’est notamment le cas de cette limace, probablement une coryphelle mauve (Flabellina pedata)

Nudibranche à la Gabinière Est (plongée Port cros)

Nudibranche (Flabelline) à la Gabinière Est

Bientôt nous passons la pointe Nord-Est de la Gabinière, toujours en remontant lentement en direction de la surface, et nous nous retrouvons dans une zone encore plus minérale, et bien moins lumineuse. Je comprends pourquoi on l’appelle la Calanque Sombre…
La différence avec le versant Est est saisissante, mais le contraste de ce tombant vertigineux et mystérieux avec la clarté en provenance de la pointe offre des paysages magnifiques…

Ambiance de la Gabinière Est (plongée Port cros)

Ambiance de la Gabinière Est depuis la Calanque Obscure

C’est à cet endroit que je retrouve dans un joyeux concert de bulles tous les amis du club, puisque l’ensemble des palanquées arrive de manière  à peu près simultanée.
Il ne nous reste plus qu’à sortir les parachutes pour un rapide pallier de décompression, avant de regagner le bateau qui nous attend une centaine de mètre plus loin en direction du Nord et de Port-Cros. Une fois de plus la réputation de ce site n’est absolument pas usurpée, et c’est une bien belle plongée que ce tombant Est de la Gabinière, riche aussi bien en faune qu’en paysages grandioses. Malheureusement le fort vent d’Est qui va bientôt se lever et souffler pendant plusieurs jours ne nous permettra pas de revenir l’explorer lors de ce week end prolongé aux Iles d’or, mais j’ai bien pris note d’y retourner un de ces prochains jours…

Plongeurs (le NCB au complet) sur la Gabinière Est (plongée Port cros)

Plongeurs (le NCB au complet) sur la Gabinière Est – Avec semble t’il une panne d’air en cours…

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

wpDiscuz
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1