Votre mot de passe vous sera envoyé.

Les requins

Après deux bonnes heures de navigation depuis Trou-aux-Biches dans la direction approximative du Nord de l’ile Maurice, nous atteignons enfin le site de l’arène aux requins. 1
L’objectif du jour est le requin gris de récif (Carcharhinas sweeleri).

Requin gris en gros plan dans l'arène aux requins (plongée ile maurice)

Requin gris de récif

De taille modérée (entre 1,8m et 2,5m), les requins gris de récif de l’ile Maurice font partie d’une espèce assez sociable, qui aime à se regrouper dans des zones très oxygénées pendant la journée, avant de partir individuellement en chasse à la nuit tombée. Appelée requin « Mam’zelle » par les locaux, cette espèce de requins est souvent confondue avec les requins à pointe noire. Elle s’en différencie pourtant par un liseré blanc à l’extrémité de la première dorsale, ainsi que par une bande noire caractéristique le long de la nageoire caudale.

Nous nous mettons à l’eau par un saut droit à l’arrière du bateau, et nous nous immergeons presque aussitôt afin d’échapper au ressac assez important à cette faible distance de la falaise de l’ile. A l’idée de plonger au milieu d’un bande de requins (ils sont parait-il parfois près d’une quarantaine à cet endroit), je suis partagé entre l’excitation et l’appréhension. Ce sera ma première plongée au milieu d’une bande de requins,  et il me reste encore pas mal d’a priori à vaincre, probablement liés à la surexposition médiatique dont ces animaux font l’objet, et puis bien sûr à la rémanence de certaines images choc des dents de la mer… Je me rassure en me disant qu’il y a environ quatre vingt mille fois plus de décès dans le monde chaque année à cause des moustiques qu’à cause des requins, et que sous la surface des océans les méduses elles même en causent dix fois plus (voir l’article du Monde sur le sujet) !

L’arène aux requins

Nous descendons jusqu’à une quinzaine de mètres de profondeur, puis nous suivons exactement le même chemin que les requins, et nous nous engageons dans l’étroit chenal qui conduit à l’arène aux requins. Au bout d’une centaine de mètres environ, nous débouchons dans un vaste espace circulaire, un peu comme une arène, délimitée au fond par la falaise abrupte de l’ile qui se prolonge jusqu’à nous en une épaisse muraille, avec seulement deux issues : le chenal par lequel nous venons d’arriver, et un peu plus haut à droite, un étroit passage qui conduit vers la pleine mer.

Au centre de l'arène aux requins évolue une vingtaine de requins gris... (plongée ile maurice)

Au centre de l’arène évolue une vingtaine de requins gris…

Au dessus de nos têtes, les vagues puissantes viennent se jeter contre la falaise avant de rejaillir en un flot d’écume furieux, créant un incessant bouillon qui recouvre l’océan d’un voile blanc en perpétuel mouvement. Cette extrême violence des éléments, brassant les flots en permanence, favorise l’oxygénation de l’eau, et c’est elle qui explique la présence des requins à cet endroit. Et justement, au milieu de cette fosse évolue une vingtaine de requins gris de taille moyenne (environ 1,20 m)…

Nous nous plaquons au sol juste à l’entrée de l’arène aux requins, bien décidés à profiter du spectacle qui s’offre à nous.
Le ressac est tel, même au fond, qu’on se croirait prisonniers d’une machine à laver, et il nous faut nous cramponner de toutes nos forces aux rochers pour éviter d’être catapultés au beau milieu de la piste. D’ailleurs si vous faites cette plongée, pensez à prendre des gants…
D’abord craintifs, les requins se réfugient tout au fond de l’arène, puis rapidement la curiosité prend le dessus, et ils s’enhardissent à reprendre leurs tours de manège, s’approchant de plus en plus près de nous, jusqu’à nous frôler.
Leur ballet aquatique est fascinant et leur vitesse absolument fulgurante: On a l’impression qu’ils se déplacent sans aucun effort, même lorsqu’ils accélèrent brutalement pour nous foncer droit dessus, avant de rebrousser chemin à la dernière seconde. Sans doute une manœuvre d’intimidation vis a vis de ces étranges créatures à bulles qui pénètrent sur leur territoire…

Requin gris en contrejour dans l'arène aux requins (plongée ile maurice)

Requin gris en contrejour

Cramponnés au sol, nous restons une bonne heure à observer leur manège sans jamais nous lasser (la profondeur n’est que de 10 m, et puisque nous demeurons immobiles, nous ne consommons que très peu d’air). Il faut dire qu’il est tout de même relativement rare de rencontrer une telle concentration de requins de manière totalement naturelle, c’est à dire sans nourrissage d’aucune sorte…
Malheureusement vient le moment fatidique ou nos manomètres nous indiquent qu’il faut songer à remonter, et comme la mer est trop agitée pour que nous puissions remonter directement à l’air libre à l’endroit à nous nous trouvons (nous serions jetés contre la falaise), nous avons un peu de route à faire pour rejoindre le bateau. Je me dirige donc à regret vers la sortie de l’arène aux requins, non sans un dernier coup d’œil vers le centre du bassin, où les requins continuent leur incessante ronde, parfaitement indifférents à notre départ.

A l’issue de cette première rencontre, je reste fasciné par la sauvage beauté de cet animal, qui derrière cette apparente nonchalance laisse deviner le prédateur ultime, aidé en cela par un corps à l’hydrodynamisme parfait. Toutes mes craintes se sont envolées, et c’est désormais certain: je retournerai voir les requins de près à chaque fois que j’en aurai l’occasion… peut être au cours d’une nouvelle plongée à l’ile Maurice

  1. C’est volontairement que je ne donne pas plus de précisions, les pêcheurs locaux ayant la mauvaise habitude de traquer les bateaux de plongée pour repérer les lieux et décimer les requins

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux

Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j’ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.


Ma plus belle plongée ? J’espère la prochaine…


Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

wpDiscuz
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1