Votre mot de passe vous sera envoyé.

Quelques 300 Km au Nord-Ouest de Bornéo, un improbable halo turquoise apparaît sous les hélices de notre bimoteur, rompant la monotonie de l’océan pacifique qui s’étend à perte de vue. L’atoll de Layang-Layang étale ses eaux translucides au cœur d’une couronne de corail sur laquelle vient se nicher un minuscule îlot, dont la forme parfaitement géométrique atteste de la nature en grande partie artificielle. Et je n’exagère pas en disant « minuscule », puisque ce mouchoir de poche contient tout juste assez de place pour un petit poste avancé de la marine royale Malaisienne, le tarmac où un ATR-72 de la MASWings vient atterrir une fois ou deux par semaine, ainsi que l’hôtel où je vais poser pour quelques jours mon sac de plongée.

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Vue aérienne de l’île et de l'atoll

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Vue aérienne de l’île et de l’atoll

Stratégiquement placé au centre de la mer de Chine méridionale, l’archipel des îles Spratly, auquel appartient Layang-Layang, voit sa territorialité disputée par plusieurs pays voisins. Mais c’est la Malaisie qui la première a occupé le lieu, dès 1983, en y construisant un avant-poste militaire, ouvrant ensuite l’île au tourisme au début des années 90, probablement afin de légitimer ainsi son occupation vis-à-vis de l’international. Paradoxalement, cette présence militaire a également permis de préserver l’endroit des ravages destructeurs de la pêche à la dynamite qui sévit un peu partout en Asie, et les vertigineux tombants qui plongent à 2000 mètres sous la surface se parent d’une densité incroyable de coraux en parfaite santé, donnant aux chanceux plongeurs qui viennent ici l’impression de découvrir un territoire inviolé, aussi intact qu’aux tous premiers matins du monde….

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Paysage sous-marin

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Paysage sous-marin

Mais la réputation dont jouit Layang-Layang tient surtout à la présence des requins-marteaux halicornes (Sphyrna lewini), qui viennent ici chaque printemps, véritable attraction pour les plongeurs et photographes du monde entier.

Les plongées se déroulent en plein bleu, à proximité de la pointe Est du lagon où se tient généralement le banc, et nous descendons rapidement jusqu‘à une trentaine de mètres de profondeur, laissant la lumière de la surface disparaître au-dessus de nos têtes. Bientôt, ayant perdu tout repère visuel, nous n’avons plus aucune notion de mouvement ou d’orientation, et seules les bulles qui s’échappent de nos détendeurs nous indiquent encore la direction de la surface. Sans même nous en rendre compte, le courant, plutôt violent sur cette pointe non abritée, nous entraîne dans une dérivante rapide, et ce n’est qu’après 15 minutes de ce régime que nous infléchissons notre course pour regagner les eaux plus calmes du récif, explorant sa pente en reprenant progressivement de la hauteur pour aller tranquillement terminer notre plongée sur le platier colonisé par les coraux.

Mystérieuse et imprévisible, la mer décide parfois de garder jalousement ses secrets, et après plusieurs plongées ici sans apercevoir le moindre requin-marteau, le doute commence à s’installer. Il faut dire qu’à mi-mai la saison est bien avancée, et l’eau déjà chaude pour cette espèce qui aime la fraîcheur régnant sous la thermocline.

Heureusement les marteaux ne sont pas la seule attraction de Layang-Layang, et nous explorons également les autres sites de l’atoll, une quinzaine au total, aux noms plus ou moins évocateurs de Gorgonian forest, Shark’s cave, The valley ou Dogtooth lair…

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Tortue

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Tortue

A chaque immersion la magie de Layang-Layang opère, et je me régale sans jamais me lasser de ces paysages grandioses où nous alternons tour à tour tombants obscurs peuplés de gorgones à la dentelle orange, et jardins de corail si exubérants qu’ils en paraissent irréels. Ici toutes les rencontres semblent possibles, et l’on ne sait jamais ce qui va surgir au détour du prochain bloc de corail : murène de Java en pleine séance de nettoyage, requin corail majestueux patrouillant le récif, perroquet multicolore au front bombé, ou bien petit poisson-faucon aux yeux maquillés de orange…

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Poisson-perroquet bleu mâle (Chlorurus microrhinos)

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Poisson-perroquet bleu mâle (Chlorurus microrhinos)

Difficile de choisir une image particulière, mais si je ne devais en retenir qu’une, il s’agirait probablement de ce banc de carangues léthargiques, en suspension face au courant, nimbées par les rayons d’un soleil au zénith, comme si elles avaient décidé de prendre la pose juste sous le bon projecteur… Magique !

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Banc de carangues

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Banc de carangues

Le plus grand dilemme pour le photographe que je suis, consiste finalement à choisir le bon objectif, macro ou grand-angle, mais sans jamais trouver de véritable logique tant l’impromptu constitue ici la seule certitude, et il m’arrivera ainsi de croiser manta ou requin alors que j’étais équipé pour aller photographier quelque minuscule hippocampe ou nudibranche.

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Poissons-chats striés (Plotosus lineatus)

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Poissons-chats striés (Plotosus lineatus)

Mais la mer sait aussi se montrer inconstante, et par un extraordinaire changement d’humeur dont elle a le secret, finira par récompenser notre persévérance. Au bout du quatrième jour, alors qu’on ne les espérait plus, je me trouverai soudain face à face avec un requin-marteau, et je ne saurai vraiment pas dire qui fut le plus étonné des deux ! Fragile instant où nous restons ainsi suspendus en plein bleu, les yeux dans les yeux, et tellement inattendu que j’en oublierais presque de déclencher mon appareil photo.

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Requin-marteau halicorne (Sphyrna lewini)

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Requin-marteau halicorne (Sphyrna lewini)

Pourtant l’exercice se révèle d’autant plus périlleux que les règles de Layang-Layang interdisent l’utilisation de toute lumière, flash ou torche, afin de ne pas déranger ces animaux, et que photographier sans éclairage par 30 mètres de profondeur se révèle une véritable gageure !
Ce satané courant ne me laisse pourtant pas de seconde chance, et brisant sans vergogne l’intensité de ce regard partagé, il m’entraîne déjà au loin sans ménagement…
Nous croiserons à nouveau quelques requins-marteaux le lendemain, mais toujours des éclaireurs, jamais le banc entier, et à chaque fois de manière très fugace, bien loin de la magie de cette première rencontre…

Si les requins-marteaux représentent indéniablement l’attraction majeure de ce petit atoll, au-dessus de la surface ce sont les oiseaux qui font le show, et Layang-Layang constitue la halte idéale au milieu de leur long périple migratoire. Différentes espèces de sternes, de fous ou d’aigrettes viennent ainsi s’y reposer ou nidifier, troublés seulement par la visite de quelques touristes généralement plus coutumiers de la faune à écailles que de celle à plumes.

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Fou

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Fou

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Groupe de sternes en nidification

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Groupe de sternes en nidification

Finalement, se retrouver à Layang-Layang c’est un peu comme partir pour une croisière immobile sur un navire encalminé en plein océan. Les jours s’y écoulent au rythme soutenu du traditionnel « Eat, Sleep, Dive and Repeat » qui ponctue les trois plongées quotidiennes, voire plus, puisque l’on peut également passer la fin d’après-midi à explorer en autonomie l’intérieur du lagon, ou encore participer aux plongées de nuit régulièrement organisées. Les moins courageux se contenteront d’admirer le soleil se coucher dans d’indécents rougeoiements qui semblent incendier la mer, tout en s’adonnant à la seconde activité préférée des plongeurs : se raconter des histoires de plongée, quelquefois véridiques, autour d’une bière bien fraîche…

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Coucher de soleil

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Coucher de soleil

Malgré cette intense activité, ces cinq jours à Layang-Layang ne sont pas parvenus à me rassasier complètement, et j’ai encore soif de cette nature intacte et de ces eaux cristallines où la visibilité semble sans limite. Et puis il y a aussi ces fabuleux animaux à la drôle de tête, tapis quelque part dans les profondeurs de l’océan et n’attendant que le prochain printemps pour réapparaître. Ne bougez surtout pas les gars, l’intervalle de surface sera peut-être un peu long, mais j’ai bien l’intention de revenir…

Les sites de plongées de Layang-Layang:

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Poisson-ange à tête bleue (Pomacanthus xanthometopon)

Plongée en Malaisie à Layang Layang: Poisson-ange à tête bleue (Pomacanthus xanthometopon)

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de
Partagez
Tweetez
Enregistrer
0 Partages