Votre mot de passe vous sera envoyé.

L’ile de Holbox…

Holbox (on prononce Holboch en Maya) est un de ces bouts du monde improbables, une curieuse ile perchée tout au nord de la péninsule du Yucatán et qui déroule dans le golfe du Mexique ses 40 kilomètres de long pour seulement quelques centaines de mètres de large, un peu comme un long ruban entortillé à l’entrée de la mer des Caraïbes…
Ici le temps semble s’être arrêté : pas de complexes hôteliers, ni même de building, des rues sans goudron, uniquement du sable d’une bancheur éclatante. Un petit havre de paix et de quiétude, comme oublié du monde auquel il n’est relié que par un ferry qui franchit deux fois par heure l’étroit canal qui le sépare du continent.

Rue typique de Holbox (Plongee mexique)

Rue typique de Holbox

Mais si je suis à Holbox ce n’est pas pour sa quiétude, ni d’ailleurs pour ses moustiques réputés voraces, mais plutôt parce que ses eaux en cette saison attirent l’un des plus importants rassemblement au monde de requins-baleines.
Toutefois ce n’est pas sans quelque appréhension sur l’aspect « safari » de l’activité que je me suis décidé. J’ai entendu des récits parlant parfois de quarante bateaux autour d’un seul et même requin-baleine, ou bien encore de bateaux qui s’approchent tellement près qu’ils finissent par blesser les animaux. Bref, je suis très partagé sur la question de ces activités commerciales…

D’un autre côté comment résister à l’opportunité de nager au moins une fois dans sa vie aux côtés du plus grand poisson de la planète (jusqu’à 12m de long pour certains individus) ? Et puis, avant de pouvoir prendre l’avion, il faut bien trouver de quoi s’occuper pendant les quelques heures nécessaires à notre corps pour désaturer de tout l’azote accumulé lors des plongées précédentes…

Isla Holbox - Pélican faisant la sieste (Plongee mexique)

Isla Holbox – Pélican faisant la sieste

Ma première impression en rencontrant Gustavo, mon guide pour cette journée, va balayer mes craintes: Son air jovial et débonnaire, associé à un amour qui semble sincère pour les requins-baleines, ainsi que la passion avec laquelle il en parle me rassurent. Ma décision est donc prise, et me voilà bientôt  embarqué avec 6 autres compères. Nous quittons Holbox aux alentours de 8h30, direction le large, puis plein Est jusqu’à l’endroit ou le golf du Mexique et la mer des Caraïbes se rencontrent. C’est là paraît il que se trouvent généralement les requins-baleines…

Les requins-baleines

La mer est parfaitement lisse, un vrai miroir, et nous avançons à vive allure, croisant parfois quelques groupes de dauphins, mais ce n’est pas l’objet de notre voyage du jour. Après 1h30 de navigation environ, nous atteignons enfin la zone. Il y a là une grosse vingtaine de bateaux comme le notre, mais assez espacés les uns des autres, sur une zone que j’estime à une douzaine de kilomètres carrés, et auprès de ces bateaux j’aperçois déjà émergeant hors de l’eau l’aileron et la queue des mastodontes.

Isla Holbox - Requin-Baleine (Plongee mexique)

Isla Holbox – Requin-Baleine

Nous avons vite fait de repérer à notre tour un animal, et nous nous approchons de lui. Il glisse le long du bateau, qu’il dépasse largement en taille, bouche grande ouverte à ras de l’eau pour attraper le plancton.
Nous nous équipons avec palmes, masque et tuba pour nous mettre à l’eau deux par deux, à tour de rôle.
Lorsque vient mon tour j’ai le cœur qui bat la chamade d’excitation, mais je suis prêt pour l’action… Je ne ressent aucune appréhension, juste de l’excitation à l’idée de pouvoir approcher une telle créature.

Le capitaine manœuvre habillement pour nous mettre en bonne position, puis il nous donne le signal de la mise à l’eau. J’effectue une rapide bascule arrière histoire de protéger du choc l’appareil photo, et aussitôt je me mets à nager les quelques mètres qui me séparent du requin. L’eau est tellement riche en matière planctonique qu’elle en est verte, quasiment opaque, et la visibilité n’excède pas les deux ou trois mètres. Tant pis pour les photos…

C’est donc au dernier moment que j’aperçois, ou plutôt que je devine, l’énorme silhouette. Je suis au niveau de son flan, juste derrière la tête, et il continue de nager bouche grande ouverte, totalement indifférent à ma présence. Je me maintiens à son niveau quelques dizaines de secondes, mais derrière son apparente nonchalance, sa nageoire caudale le transforme en un redoutable nageur, et j’ai tôt fait de perdre le rythme.

Isla Holbox - Requin-baleine (Plongee mexique)

Isla Holbox – Requin-baleine

Je ralenti la cadence, tout en restant sur son côté, bien sûr à la distance réglementaire de 2 mètres, et le regarde simplement défiler. C’est d’abord sa nageoire pectorale, presque aussi imposante qu’une aile d’avion qui me dépasse, puis vient le reste de son corps. Il me paraît interminablement long… et c’est enfin le tour de son immense queue qui passe devant moi, battant l’eau latéralement si bien qu’elle vient presque frôler mon visage. Sa partie supérieure est encore plus haute que sa partie inférieure, ce qui indique que malgré sa taille gigantesque, il n’a pas encore atteint sa taille adulte.
Épuisé et encore tout essoufflé, je remonte sur le bateau . Waouh ! quelle sensation de nager à côté de ce géant des mers. On se sent vraiment tout petit à côté d’une telle créature…

Isla Holbox - Requin-baleine en train de se nourrir

Isla Holbox – Requin-baleine en train de se nourrir

Pour mon second passage, je décide d’adopter une stratégie différente, et cette fois je tente d’anticiper sa trajectoire en me plaçant à l’endroit ou je pense qu’il va terminer son virage. C’est donc au dernier moment que je vois s’avancer vers moi l’énorme bouche, avec de chaque côté les deux yeux qui en proportion me semblent minuscules. Bien sûr il m’avait déjà repéré depuis longtemps, et il termine nonchalamment son virage sans même prendre la peine de modifier d’un pouce sa trajectoire, me frôlant presque. C’est encore plus impressionnant sous cet angle !
Comme la première fois, je le suis un court instant avant de le laisser filer devant moi.

En remontant sur le bateau Gustavo me demande si je souhaite y retourner. Mon empressement à lui répondre me trahit sans doute, puisqu’il ne reposera plus la question, comprenant probablement qu’il pourrait me la poser cent fois que ma réponse ne varierait pas d’un pouce…
Je referai donc un troisième et ultime passage, avec la même excitation intacte de pouvoir nager aux côté d’un animal si énorme et puissant, et en même temps si plein de grâce et de majesté…

Isla Holbox - Flamants roses prenant un bain

Isla Holbox – Flamants roses prenant un bain

Nous reprenons bientôt le chemin du retour, cette fois en longeant la côte de Holbox pour admirer les pélicans et flamants roses qui sont légions dans ces parages, dégustant au passage le ceviche le plus frais qu’il m’ait été donné de déguster, puisque préparé par le capitaine pendant que nous nagions, à partir de poissons qui 30 minutes plus tôt nageaient encore dans l’océan.

Faut-il ou pas aller nager avec les requins-baleines ?

Après cette aventure à Holbox, je me sens tiraillé entre deux sentiments contradictoires: Il y a d’un côté le plaisir que j’ai pris à nager aux côtés d’un animal aussi majestueux, et puis de l’autre il y a ce damné sentiment de culpabilité d’avoir pris part à une excursion mercantile, qui in fine si elle se développe trop ne peut que porter préjudice à ces animaux.
De ce que j’ai pu voir sur le bateau dans lequel j’étais, les comportements ont été exemplaires: personne n’a essayé de toucher les requins-baleines, ni même de s’approcher à moins de deux mètres, et ils ne m’ont pas semblé le moins du monde dérangés ou effrayés par notre présence. Mais ce n’est qu’un seul témoignage et ce comportement est-il généralisable à tous les bateaux qui font ce genre d’excursion, et ils sont nombreux ne serait-ce qu’à Holbox ?
Et puis je revois aussi les visages de mes compagnons d’aventure après cette rencontre. Tous des terriens, pas des plongeurs et pas spécialement attirés de prime abord par les choses de la mer. Pourtant tous ils avaient en ressortant de l’eau le visage de gamins émerveillés par ce qu’ils venaient de voir, et je serais prêt à parier que désormais ils verront aussi la protection des océans d’un œil différent.
Alors je me dis que déranger un petit peu les requins-baleines n’est peut être finalement qu’un faible prix à payer si cela peut amener des personnes qui ne mettront jamais une bouteille sur le dos à s’émerveiller de la beauté de nos océans, et peut être à prendre conscience de la nécessité de les préserver.

Après tout à chacun de choisir, mais je serais intéressé de connaitre votre opinion et d’échanger avec vous sur le sujet, alors n’hésitez pas à commenter ce post.
Pour ce qui me concerne ma décision est prise: j’ai eu ma part d’émerveillement et je me contenterai désormais de ces souvenirs. Et puis qui sait, j’aurai peut-être un jour la chance de recroiser la route de ces gentils géants, cette fois de manière totalement fortuite au cours d’une plongée…

 

 

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

16 Commentaires sur "RENCONTRE AVEC LES GENTILS GÉANTS DE HOLBOX…"

Votre commentaire

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
ALBERT
Invité

Bonjour,
J’ai eu le privilège de plonger moi aussi avec des requins baleines il y a plus de 20 ans … je suis au Mexique et en particulier à Holbox le 7-8-9 juillet prochain avec ma famille. J’aimerais que mes proches aient la chance comme moi de vivre un moment privilégié ! Pouvez-vous m’adresser les coordonnées de ce passionnant Gustavo ?
Merci a vous,
Bien cordialement,
Laurent ALBERT

alison assali
Invité

Bonjour!

Merci pour ce magnifique article qui m’a convaincue de me jeter à l’eau 🙂 J’étais moi même partagée entre ces deux sentiments car face à cette mode de l’écotourisme tous veulent promouvoir la protection de la nature mais il est difficile de savoir ce qu’il en est réellement! Mais je pense qu’avec Gustavo je peux partir comme vous, en toute confiance!

Pourriez vous s’il vous plait me communiquer ses coodornnées ainsi que le prix ? (désolée pour la question qui vous a sans doute été posée plusieurs fois)

Merci beaucoup !

Alison.

Margot d'herouville
Invité

Bonjour Gilles !

Quel bel article ! C’est une expérience incroyable… Je vais à Holbox en juillet 2017, je souhaiterais également pouvoir voir ces animaux majestueux et votre article me rassure un peu au sens où les animaux ne semblent pas être assaillis ni harcelés à longueur de journée…
Pourriez-vous s’il vous plaît également m’indiquer le contact de Gustavo ? (Et si possible le coût pour une journée avec lui ?)

Un grand merci et très belle journée,

Margot

Alyssa Lalli
Invité

Bonjour,
j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ton article et je me demandais si je pouvais te demander les coordonnées de Gustavo ? Je vais moi même en voyage dans le Yucatan cet été et sur l’ile d’holbox et j’aimerais vraiment faire une excursion pour nager avec les requins baleines. Est ce que tu as toi même reserver avant d’arriver sur place ou tu a attendu d’arriver sur l’île pour cela ?
Merci d’avance pour ta réponse

Alyssa

Marvin LANGLOIS
Invité
Bonsoir Giiles, Excellent article et photos magnifiques de ce si beau pays ! Je pars les deux mois d’été prochain faire le tour de la partie sud du Mexique et commence donc à préparer mon périple. Pour une fois que j’y suis à la bonne période j’aimerais profiter de ces géants des mer. Partageant vos valeurs concernant la protection de la nature et de l’impact que le tourisme peut avoir sur notre écosystème. Je voulais savoir s’il était possible que vous me communiquiez les coordonnées de Gustavo qui a l’air d’être tout à fait respectable dans son travail. Merci beaucoup… Read more »
LE DEU Jean-Marc
Invité

Bonjour Gilles, merveilleux témoignage et j’adhère complètement à tes interrogations/propos. Est-ce possible aussi d’avoir les coordonnées de Gustavo? J’ai réservé sur Tulum en Juin mais je souhaite faire le détour (fan de requins!). Très bonne fête de fin d’année et de beaux voyages!

Jade ferreol
Invité

Bonjour,

Merci bcp pour vos conseils et témoignage !
Je suis actuellement au Mexique et souhaiterai faire l’excursion dans les jours qui viennent.
Pourriez-vous me transmettre les coordonnées de Gustavo ? Merci !

Jade

nicolas elkaim
Invité

Bonjour Gilles.
Merci pour votre récit
Nous sommes actuellement au Mexique et prévoyons demain essayer de voir ces fabuleux poissons. Pourriez vous m indiquer l adresse ou le contact de Gustavo?
Merci d’avance,
Dorothee et Nicolas

wpDiscuz
0 Partages
Partagez
Tweetez
Épinglez
+1