Votre mot de passe vous sera envoyé.

En cette fin d’après midi le soleil a pris une belle couleur chaude, jetant alentours une lumière dorée qui vient teinter la roche lisse et verticale de Tower Rock, faisant ressembler le petit îlot à une énorme pépite de métal précieux planté au cœur de la mer d’Andaman. Certes nous n’allons pas plonger sur le plus célèbre des Tower Rock de l’archipel Mergui (l’autre, celui où toutes les rencontres sous-marines sont possibles, se trouve bien plus au Nord de notre position), mais celui devant lequel nous nous trouvons maintenant présente une particularité intéressante puisque plusieurs tunnels le traversent de part en part, un peu comme sur le site de Dragon Island où nous avons plongé plus tôt dans la journée (lire l’article ICI).

Plongée au Myanmar: Vue de la surface de Tower rock (Ba Wei)

Plongée au Myanmar: Vue de la surface de Tower rock (Ba Wei)

Ce Tower rock là, celui de Ba Wei, se présente en effet sous la forme d’un imposant rocher dont les parois vertigineuses s’enfoncent d’une vingtaine de mètres sous la surface. A sa base, juste devant nous, et dépassant à peine des flots, une zone plus sombre indique l’ouverture du tunnel principal que nous allons emprunter. Ce dernier s’enfonce assez profondément à l’intérieur de Tower Rock, une trentaine de mètres environ, avant de se terminer en cul de sac par une petite grotte. Un peu avant cette impasse, deux couloirs latéraux, perpendiculaires au couloir principal et séparés par une paroi rocheuse, conduisent vers la sortie, mais seul le second est praticable, le premier étant un peu étroit…
Bref, un parcours assez simple et peu profond, entre douze et quinze mètres, si ce n’est qu’un violent ressac vient souvent compliquer la tâche des plongeurs, engouffrant des mètres cubes d’eau dans cette crevasse pour les ramener presque aussitôt violemment en arrière. Autant dire qu’il s’agit de choisir le bon moment pour y pénétrer, et surtout de ne pas trop y traîner, au risque d’être pris dans ce ressac et projeté contre les parois ou le fond de la grotte…

Plongée au Myanmar : Plan de plongée de Tower rock (Ba Wei) dans l'archipel Mergui

Plongée au Myanmar : Plan de plongée de Tower rock (Ba Wei) dans l’archipel Mergui

Le MV Thai Sea, naviguant en marche arrière, se rapproche autant que possible de la falaise, et nous nous mettons à l’eau depuis la plateforme, nageant les quelques mètres qu’il nous reste à parcourir pour atteindre le pied de l’imposante paroi. De près l’ouverture parait immense, d’autant que le ressac joue avec nous comme avec des bouchons de liège, et nous montons et descendons à son rythme sur une amplitude qui doit bien avoisiner les 3 ou 4 mètres, prenant bien garde de ne pas nous approcher trop pour éviter d’être projetés contre la falaise. Heureusement la force du ressac n’est jamais tout à fait constante, et des séries de plus faible amplitude suivent généralement les plus intenses. Ce sont justement ces séries que nous guettons, ballottés à la surface mais attentifs aux premiers signes de ralentissement afin de ne pas en rater le début… Après quelques minutes de ce traitement, Allan, notre guide, tend enfin le poing, pouce vers le bas (le même signe qui signifiait la mise à mort des combattants dans les arènes romaines 🙂 ) et nous nous immergeons, descendant tout droit vers le fond (aux alentours de 10 mètres de profondeur) avant de nous engouffrer dans le tunnel.

Plongée au Myanmar: Vue de la surface de Tower rock (Ba Wei)

Plongée au Myanmar: Vue de la surface de Tower rock (Ba Wei)

A l’intérieur l’obscurité augmente rapidement au fur et à mesure que nous progressons, puisque les tunnels au bout desquels les lueurs bleutées indiquant la sortie sont situés perpendiculairement à nous et que nous ne pouvons pas apercevoir cette clarté salvatrice. Allan a parfaitement choisi son timing, et le ressac, bien que présent, ne nous empêche pas de progresser. Nous passons un premier gros bloc rocheux situé en plein milieu du tunnel, nous enfonçant toujours plus loin dans le rocher. A cet endroit on rencontre parfois une raie aigle solitaire, qui, dérangée, prend alors son envol pour croiser les plongeurs et se diriger vers l’entrée avant de s’enfuir dans le bleu. Mais ce n’est manifestement pas notre jour de chance puisque l’oiseau sous-marin a visiblement décidé de jouer les oiseaux rares…

Peu après ce rocher une lueur bleutée sur notre droite indique le premier tunnel perpendiculaire, le plus étroit, et nous poursuivons donc notre chemin. Le second, situé juste après, n’est pas non plus bien haut, mais toutefois suffisant pour que nous puissions y passer et gagner la sortie quelques mètres plus loin, progressant entre les gros blocs de pierre qui jonchent le passage.

Plongée au Myanmar: la grotte de Tower rock (Ba Wei)

Plongée au Myanmar: la grotte de Tower rock (Ba Wei)

Notre pérégrination souterraine n’aura en tout duré que quelques petites minutes (trop courtes à mon gout), mais cela nous aura permis d’échapper à la prochaine série de ressac violent. Nous attendons que le dernier membre de notre palanquée sorte à son tour du tunnel, puis nous reprenons notre progression, prenant le mur de Tower rock à main gauche. A quelques mètres à peine de la sortie, sur la gauche, une crevasse assez profonde s’enfonce dans la paroi. C’est cet endroit qu’à choisi pour tanière un gros requin-nourrice, et on l’y rencontre fréquemment (en s’enfonçant bien dans la crevasse), mais les photos sont rendues compliquées par l’étroitesse des lieux ainsi que par les particules qui voltigent ici dans tous les sens, sans parler de l’animal lui-même qui à pour fâcheuse habitude de tourner ostensiblement le dos à ses visiteurs sans même daigner se retourner. Tant pis pour lui…

Un peu plus loin la paroi forme une pointe qui part en pente douce et que nous survolons bientôt, admirant les nombreuses gorgones et autres coraux qui s’y trouvent pour donner un peu de couleur au paysage, mélangeant ainsi le vert, le jaune et le orange pour former un tableau vivant qui s’agite mollement au gré du ressac.

Plongée au Myanmar: Corail jaune (Tubastrea sp.) à Tower rock (Ba wei)

Plongée au Myanmar: Corail jaune (Tubastrea sp.) à Tower rock (Ba wei)

Plongée au Myanmar: Corail vert (Tubastrea sp.) à Tower rock (Ba wei)

Plongée au Myanmar: Corail vert (Tubastrea sp.) à Tower rock (Ba wei)

Plongée au Myanmar: Gorgone à Tower rock (Ba wei)

Plongée au Myanmar: Gorgone à Tower rock (Ba wei)

Un second tunnel apparaît devant nous, gardé par l’habituel nuage de glassfish qui a l’amabilité de bien vouloir s’écarter pour nous céder le passage, et bien entendu nous nous y engouffrons… Moins large et moins haut que le précédent, il s’avère aussi beaucoup moins long, et permet de déboucher sur la face opposée à celle par laquelle nous sommes entrés sous Tower rock, vers une quinzaine de mètres de profondeur.

Plongée au Myanmar: Poissons de verre à Tower rock (Ba wei)

Plongée au Myanmar: Poissons de verre à Tower rock (Ba wei)

Il est désormais temps de prendre la direction du retour, cette fois par l’extérieur de Tower rock, et nous passons encore quelques minutes à explorer cette petite crique avant de nous nous faufiler entre les grosses masses rocheuses qui tapissent le fond, témoins de l’érosion dont à été victime Tower rock au fil du temps. Là réside une faune bariolée, et nous y croisons murènes (la murène à œil blanc – Gymnothorax thyrsoideus – et son air toujours un peu hagard), poisson-anges et autres mérous bariolés…

Plongée au Myanmar: Murène à oeil blanc (Gymnothorax thyrsoideus) à Tower rock (Ba Wei)

Plongée au Myanmar: Murène à oeil blanc (Gymnothorax thyrsoideus) à Tower rock (Ba Wei)

Plongée au Myanmar: Poisson ange à lignes bleues (Pomacanthus annularis) à Tower rock (Ba wei)

Plongée au Myanmar: Poisson ange à lignes bleues (Pomacanthus annularis) à Tower rock (Ba wei)

Plongée au Myanmar: Mérou gâteau de cire (Epinephelus merra) à Tower rock (Ba Wei)

Plongée au Myanmar: Mérou gâteau de cire (Epinephelus merra) à Tower rock (Ba Wei)

Près d’un alcyonaire je découvre un petit groupe d’ovules communes (Ovula ovum), que l’on appelle aussi porcelaines blanches, même si ce qualificatif n’est pas évident au premier coup d’œil. Ce mollusque, très apprécié des collectionneurs, possède en effet une coquille quasi semblable aux porcelaines que l’on connait habituellement (à la différence près de la dentition sur le pourtour de l’ouverture), si ce n’est que celle-ci est d’un blanc immaculé, et que l’animal, pour tenter de passer inaperçu, la recouvre d’un manteau noir ponctué de verrues jaunes et orange, imitant ainsi la couleur de certains nudibranches ou vers plats toxiques. Ce manteau est déployé de chaque côté de la coquille pour venir se rejoindre au milieu de son dos, la recouvrant complètement. On peut d’ailleurs distinguer un manteau pas tout à fait refermé sur l’une des photos ci-dessous, laissant entrevoir la blancheur de la coquille…

Plongée au Myanmar: Ovule commune (Ovula ovum) à Tower rock (Ba wei)

Plongée au Myanmar: Ovule commune (Ovula ovum) à Tower rock (Ba wei)

Plongée au Myanmar: Ovule commune (Ovula ovum) à Tower rock (Ba wei)

Plongée au Myanmar: Ovule commune (Ovula ovum) à Tower rock (Ba wei)

Nous achevons tranquillement cette promenade sous-marine autour de Tower Rock, regagnant bientôt la surface en nous écartant un peu du massif îlot afin de faciliter le travail de récupération du MV Thai Sea.

Encore une autre belle plongée au cœur de l’archipel Mergui, dont le point fort réside bien entendu dans la traversé du tunnel en plein ressac, et pour les plus chanceux, dans la rencontre avec la raie aigle ou le requin nourrice. Cette plongée à faible profondeur peut être entreprise par des plongeurs de tout niveau, à condition d’être à l’aise avec le ressac et dans l’obscurité des tunnels, et surtout d’avoir un guide compétent pour donner le top départ au bon moment…

Plongée au Myanmar: Gorgones à Tower rock (Ba wei)

Plongée au Myanmar: Gorgones à Tower rock (Ba wei)

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de
Partagez
Tweetez
Enregistrer
0 Partages