Votre mot de passe vous sera envoyé.

Un nouveau jour se lève sur Anilao, et ce matin nous allons commencer par une première plongée sur Cathedral, à l’autre bout de la péninsule de Calumpan. Cathedral est un sanctuaire marin, constitué par un petit plateau situé à une quinzaine de mètres de profondeur et où se dressent deux pinacles entièrement recouverts de coraux multicolores. J’ai hâte de découvrir ça…

 

La pluie qui tombait hier sans discontinuer a désormais laissé la place à un temps un peu plus sec, mais le ciel reste couvert, et l’hiver philippin nous gratifie toujours d’un vent assez soutenu qui propage un froid glacial.
Heureusement le petit déjeuner copieux que je viens d’avaler m’a permis de prendre quelques calories, et ma combinaison ayant eu toute la  nuit pour sécher, c’est de plutôt bonne humeur que je me rend au briefing, avant d’embarquer dans notre bangka pour presque une demie heure de navigation en direction du Nord-Ouest.

Nous nous mettons à l’eau avant de nous laisser descendre le long du talus de Cathedral, atterrissant sur un plateau de sable au milieu duquel trône une improbable construction puisqu’il s’agit d’un château-fort, avec tours et murailles crénelées, le tout s’étalant sur un bon mètre carré. Je me demande qui a bien pu avoir l’idée saugrenue d’installer ici une telle maquette.

Plongée à Anilao aux Philippines: Chateau-fort au fond de Cathedral

Plongée à Anilao aux Philippines: Chateau-fort au fond de Cathedral

J’y jette un coup d’œil d’autant plus bref qu’elle ne présente aucun intérêt, et qu’aucun poisson ne l’habite, préférant poursuivre mon chemin vers l’extrémité du plateau où deux larges pinacles prennent naissance vers 30 mètres de profondeur et grimpent jusqu’à une quinzaine de mètres de la surface. Au bord du plateau, juste entre ces deux monticules, une croix se dresse sur un petit socle recouvert de coraux roses et jaune, et tous les poissons du coin semblent s’y être donné rendez-vous puisque balistes, poissons-papillons, demoiselles et girelles virevoltent tout autour dans un nuage d’anthias.

Je reste quelques minutes à observer ce spectacle toujours aussi gracieux, avant de me diriger vers le pinacle situé à l’extrémité Nord-Oust de Cathedral. Il est entièrement recouvert d’une faune fixée exubérante où s’entremêlent coraux mous et anémones. Ces dernières hébergent comme souvent dans ces eaux tropicales des familles entières de poissons-clowns, parmi lesquels le poisson-clown à trois bandes (Amphiprion ocellaris), celui-là même qui tient la vedette dans le monde de Némo de Disney. Plus loin c’est le poisson-clown tomate (Amphiprion frenatus) qui déambule dans son éclatante livrée rouge.

Plongée à Anilao aux Philippines: Poisson-clown à trois bandes (Amphiprion ocellaris) à Cathedral

Plongée à Anilao aux Philippines: Poisson-clown à trois bandes (Amphiprion ocellaris) à Cathedral

Plongée à Anilao aux Philippines: Poisson-clown tomate (Amphiprion frenatus) à Cathedral

Plongée à Anilao aux Philippines: Poisson-clown tomate (Amphiprion frenatus) à Cathedral

Je me laisse descendre vers la base du pinacle où m’attend un magnifique poulpe presque entièrement blanc, à moitié enfoui dans un trou. Leur vie est malheureusement assez brève, puisqu’elle ne dépasse guère deux années, les femelles mourant après l’éclosion de leur ponte qu’elles ont ventilé pendant 1 à 3 mois sans s’alimenter. Même si celui-ci n’est guère communicatif, j’adore ces animaux considérés comme l’espèce marine la plus intelligente. Quand on voit les prouesses dont ils sont capables et la manière dont ils résolvent certains problèmes avec ingéniosité, difficile après tout ça de les apprécier encore au fond d’une assiette…

Plongée à Anilao aux Philippines: Poulpe à Cathedral

Plongée à Anilao aux Philippines: Poulpe à Cathedral

Je contourne le premier pinacle de Cathedral en descendant jusqu’à 25 mètres de profondeur. A cet endroit le bord du plateau forme un mini tombant d’une douzaine de mètres de hauteur, très agréable à explorer. Je passe ensuite sur le second pinacle en remontant progressivement vers son sommet. Perdu au milieu des coraux, quasiment invisible, un poisson-scorpion est tapi, attendant probablement une proie, peut-être un de ces nombreux anthias rouges qui virevoltent dans les parages, insoucieux du danger. Du coup ma photo s’apparente un peu à une version sous-marine du célèbre livre « Où est Charlie ? » 🙂 …

Plongée à Anilao aux Philippines: Poisson-scorpion caché dans le paysage de Cathedral

Plongée à Anilao aux Philippines: Poisson-scorpion caché dans le paysage de Cathedral

Au sommet du pinacle, une tortue semble elle-aussi se reposer dans un rayon de soleil. Je m’en approche pour l’observer de plus près, et elle ne semble guère s’offusquer de ma présence, ne daignant même pas tourner la tête dans ma direction. Il s’agit d’une assez grosse tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata) qui, à l’inverse des poulpes, possède une longévité assez importante (près de 50 ans), n’atteignant leur maturité sexuelle qu’au bout d’une vingtaine d’années. Au vu des bords de sa carapace qui ont perdu leur dentelure, ce spécimen n’est visiblement plus un perdreau de l’année, et je me dit qu’elle est peut-être plus âgée que moi !
Je reste de longues minutes à l’observer à distance respectueuse, avant que finalement elle ne prenne son envol pour regagner la surface afin d’y remplir ses poumons. C’est vrai que l’on a parfois tendance à oublier que certains des animaux que l’on croise en plongée sous-marine ne sont pas tous dotés de branchies, et qu’ils ne se trouvent finalement là qu’en apnée…

Sur ce pinacle se dressent également de grosses éponges barriques (Xestospongia testudinaria) dans lesquelles se cachent momentanément quelques poissons, dont cette magnifique idole des maures (Zanclus cornutus) qui lui-aussi figure au générique du némo de Disney. Et là au niveau longévité tous les records sont battus largement, puisque l’on estime que certaines espèces de ces éponges-barriques peuvent vivre près de 2000 ans… impressionnant !

Le courant de Cathedral, sans être d’une extrême violence, n’est tout de même guère de tout repos, et je redescends au niveau du plateau pour me plaquer au sol et le traverser à nouveau, cette fois dans l’autre sens, passant une seconde fois devant l’étrange château-fort miniature, puis je regagne le talus au dessus duquel nous attend notre bangka.
Ayant encore un peu d’air, je flâne un peu sur ce talus, furetant à la recherche de quelque nouvelle bestiole, mais malheureusement sans succès, avant de finir par me résoudre à regagner la surface.

Cathedral constitue donc une très belle plongée, avec un décor largement varié puisque l’on y trouve à la fois un talus à muck dive, une plateau de sable, un mini mur, deux pinacles recouverts de coraux de toutes les formes et de toutes les couleurs, et même quelques structures humaines plutôt hétéroclites. Les plongeurs débutants pourront se contenter d’explorer le plateau et la partie haute des pinacles, tandis que les plongeurs confirmés pourront descendre en explorer la base. Attention quand même au courant qui peut parfois se montrer un peu dérangeant ici.

Plongée à Anilao aux Philippines: Paysage sous-marin à Cathedral

Plongée à Anilao aux Philippines: Paysage sous-marin à Cathedral

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux

Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j’ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.


Ma plus belle plongée ? J’espère la prochaine…


Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

wpDiscuz
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1