Votre mot de passe vous sera envoyé.

Comme toute destination plongée sous-marine qui se respecte, Anilao possède sa « Secret bay« , cet endroit réservé aux seuls initiés, dont on se transmet les coordonnées en se les chuchotant à l’oreille, un peu comme une carte au trésor mettant l’eau à la bouche de tout plongeur en lui évoquant d’incroyables mystères sous-marins… Et comme partout dans le monde, il s’agit généralement de la baie d’à côté, connue de tous et simplement dénommée ainsi par le manque d’imagination des clubs de plongée. Sauf qu’ici, à Anilao, pendant la nuit on peut croiser à Secret bay le très timide crabe honteux à lunettes…

Et pour une fois cette fameuse « Secret Bay » se trouve vraiment juste à côté, puisqu’il me suffira de doubler la pointe de Mainit, a quelques dizaines de mètres seulement au Sud-Est du Buceo Anilao resort. Deux de nos compagnons de palanquée américains ayant déclaré forfait pour cette plongée nocturne, nous ne sommes que deux ce soir à embarquer dans notre bangka traditionnelle. Au moins nous ne serons pas à l’étroit…

Il nous faut à peine quelques minutes pour rejoindre Secret Bay, et comme à l’accoutumé, nous effectuons notre bascule arrière entre les balanciers du bateau, puis gagnons le fond du plateau vers 5 mètres, avant de nous engager le long du talus et de piquer vers 20-25 mètres en explorant la pente, puis la plaine de sable. Cette nouvelle plongée à Anilao ne diffère par conséquent en rien des précédentes au niveau de sa topographie…

Comme souvent ici, c’est un gros cérianthe (Cerianthus sp.), orange cette fois-ci, qui m’accueille, presque sous le bateau…

Plongée à Anilao aux Philippines: Cérianthe à Secret Bay

Plongée à Anilao aux Philippines: Cérianthe à Secret Bay

Je suis comme toujours subjugué par l’étrange beauté fragile de ces animaux qui ressemblent tant à des fleurs, jetant dans l’obscurité la lueur quasi phosphorescente de leurs longs tentacules. J’en ai probablement déjà  croisé plus d’une centaine lors de mes plongées, et pourtant je ne parviens pas à me lasser de la magie de leur  spectacle et de leurs extravagantes couleurs, comme les chevelures de néon vivant de quelques improbables punks sous-marins transperçant la nuit.

Mais LA rencontre de cette plongée nocturne à Anilao sera d’une tout autre nature, puisqu’il s’agit du crabe honteux à lunettes (Calappa philargius), un bestiau qui s’avère généralement assez difficile à observer, puisqu’il possède des mœurs de noctambule, mais également parcequ’il passe le plus clair de son temps enterré, ne laissant dépasser du substrat que ses yeux cachés derrière les grosses dents du « peigne » que dessine l’arête supérieure de ses énormes pinces. Et si d’aventure on parvient à le surprendre au-dessus du sable, ce n’est souvent que pour un court instant, puisqu’il possède la capacité de s’enterrer en un éclair, s’aidant pour cela de ses pattes arrières.

Ce gros crabe bombé doit son nom de crabe honteux à sa posture, puisqu’il se tient généralement « caché » derrière ses deux énormes pinces, un peu comme s’il avait honte. Ce zoomorphisme hâtif dissimule en fait une anatomie plutôt astucieuse, puisque ces pinces se replient exactement dans le l’échancrure de la carapace prévue à cet effet, lui assurant ainsi une protection des plus efficaces. Quant-aux « lunettes », elles proviennent bien entendu des cercles rouges qui entourent ses yeux, et que l’on retrouve également au niveau de ses pinces.

Plongée à Anilao aux Philippines: Crabe honteux à lunettes (Calappa philargius) à Secret Bay

Plongée à Anilao aux Philippines: Crabe honteux à lunettes (Calappa philargius) à Secret Bay

Mais ici à Secret Bay, c’est un étrange spectacle auquel j’assiste, puisque je surprends un couple de ces crabes honteux au beau milieu de leurs ébats. Le mâle, positionné derrière la femelle, semble l’enserrer dans ses grosses pinces, adoptant une position qui ne dépareillerait pas dans notre kamasutra…

Plongée à Anilao aux Philippines: Crabe honteux à lunettes (Calappa philargius) à Secret Bay

Plongée à Anilao aux Philippines: Crabe honteux à lunettes (Calappa philargius) à Secret Bay

Manifestement dérangé, ce gros mâle n’en perd pas pour autant sa contenance, et décide simplement d’aller se ré -enterrer un peu plus loin avec sa compagne, entraînant cette dernière dans une valse improvisée, sans pour autant desserrer son étreinte. Quelle santé !

Rencontre plutôt amusante (pour moi, pas pour eux bien sûr 🙂 , mais ça leur fera une bonne histoire à raconter à leur progéniture) que celle de ces crabes honteux que l’on ne croise pas souvent…
Mais la nuit Secret Bay recèle également bien d’autres espèces de crabes, comme cet étonnant crabe orang-outan (Achaeus japonicus), ainsi nommé en référence à sa ressemblance avec le singe éponyme dont il possède les mêmes bras démesurément allongés, recouverts d’une dense fourrure aux reflets roux, parfois franchement rouges. Les comatules et autres coraux abritent également quelques hôtes minuscules, comme ce petit crabe que je n’ai pas réussi à identifier, et entre les pattes duquel on peut distinguer sa future progéniture, et puis bien sûr il y a toujours ces minuscules et magnifiques crabes zébrés (Zebrida adamsii) cachés au beau milieu des oursin de feu et que je croiserai régulièrement ici à Anilao, comme lors de ma plongée sur le housereef (lire l’article ICI).

Posé au beau milieu du sable, à même le talus, je croise à nouveau ce magnifique poulpe orange vif (Callistoctopus luteus) qui semble se croire à un cours de yoga, essayant de prendre de drôles de positions, comme s’il cherchait à attraper avec ses mains ses jambes repliées au dessous de lui… Mais difficile de ne pas s’emmêler quand on a autant de tentacules…
Pourtant ce qui m’intrigue le plus c’est l’étonnante excroissance qui semble pousser sur sa tête, formant une véritable bosse pointue, un peu comme un héro de dessin-animé qui aurait reçu un coup de matraque sur le crane. Cette bosse me parait caractéristique de l’espèce puisque je l’ai déjà remarquée à plusieurs reprises sur d’autres individus lors de mes plongées dans les parages, mais pourtant impossible de trouver la moindre documentation sur le sujet. Comme d’habitude, si vous avez des informations sur la nature de cette anatomie particulière, merci de partager en commentaire…

Plus loin, juste avant de remonter sur le talus, j’aperçois un gros antennaire posé sur un rocher. C’est la première fois que je croise un frogfish d’une telle couleur, paré d’une robe entièrement blanche sur laquelle courent de grosses veines rouge sombre. Il est tout simplement magnifique, et je reste de longues minutes à l’admirer…

Je regagne la surface après un peu plus d’une heure de cette très belle plongée sur Secret Bay, m’offrant au pallier un dernier spectacle de la nature, celui d’un cténophore flottant tranquillement dans le maigre courant. Encore un bien étrange animal que ce cténophore à ailes tachetées (Ocyropsis maculata) avec son corps entièrement translucide, alors que ses peignes natatoires semblent animés d’une étonnante irisation sous le faisceau de ma torche.

Plongée à Anilao aux Philippines: Ctenophore (Ocyropsis maculata) à Secret Bay

Plongée à Anilao aux Philippines: Ctenophore (Ocyropsis maculata) à Secret Bay

Au final, même si la baie elle-même n’a rien de « secrète », cette plongée sur Secret Bay aura été riche en rencontres de différentes nature. Plongée facile, elle peut être réalisée par des plongeurs de tout niveau, en prêtant toutefois attention aux indications de son profondimètre puisque l’on a vite fait ici de se retrouver à 25 mètres, ce qui va un peu au delà des limites généralement admises pour de telles plongées de nuit.

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

wpDiscuz
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1