Votre mot de passe vous sera envoyé.

Au Nord de Moalboal Compton point ressemble à un des sites de plongée classiques de cette partie occidentale de l’île de Cebu: un plateau à 5 mètres de profondeur qui part de la plage pour s’enfoncer en une pente sableuse jusqu’à un second plateau lui même situé à une vingtaine de mètres, et qui plonge ensuite vers les profondeurs par un vertigineux tombant absolument vertical. Mais ce qui fait l’originalité de l’endroit, c’est que l’on y trouve une épave plutôt incongrue: celle d’un petit avion de tourisme…

Pour cette première plongée de la journée, je me hâte d’avaler un café bien chaud et une tartine au restaurant du Turtle bay resort, puis je gagne le dive center afin de récupérer mon équipement et embarquer sur la bangka qui nous conduit vers les sites de plongées.
Bientôt nous cinglons plein Nord dans le petit jour qui vient de poindre, longeant le rivage sous l’œil du soleil qui commence son ascension quotidienne par dessus les terres, pour aller se coucher de l’autre côté, en plein océan, inondant les environs d’une lumière d’un jaune-orangé absolument magique.

Mais le crépuscule est encore loin lorsque nous atteignons Compton point, après une grosse vingtaine de minutes de navigation. Notre bangka s’amarre à la bouée prévue à cet effet, et nous nous mettons aussitôt à l’eau avant de nous laisser glisser vers les profondeurs. Nous gagnons immédiatement le second plateau, celui à 20 mètres, que nous suivons jusqu’à son extrémité avant de basculer le long du mur pour prendre une dizaine de mètres supplémentaires.

Nous nous mettons à longer le mur à main droite, explorant la faune fixée qui s’y développe. Comme la plupart des sites de plongée à Moalboal, la lumière a bien du mal à pénétrer sous la surface, créant une atmosphère tout à fait particulière où les clairs-obscurs révèlent d’étranges formes.

Plongée à Moalboal aux Philippines: Éponge sur le tombant de Compton point

Plongée à Moalboal aux Philippines: Éponge sur le tombant de Compton point

Les anfractuosités du mur abritent une faune colorée où l’on trouve parfois dans les gorgones de minuscules hippocampes pygmées, mais aujourd’hui se sont plutôt les poissons-feuilles (Taenianotus triacanthus) qui sont de sortie… Celui-ci est d’un magnifique jaune vif parsemé de tâches brunes. Sa nageoire dorsale démesurée qui le fait ressembler à une feuille me fait également parfois penser à une sorte de coiffure étrange, un peu comme la banane d’une improbable rock-star sous-marine.

Plongée à Moalboal aux Philippines: Antennaire / frogfish (Antennarius sp.) sur le tombant de Compton point

Plongée à Moalboal aux Philippines: Antennaire / frogfish (Antennarius sp.) sur le tombant de Compton point

Mais les gorgones ne sont pas les seuls hôtes servant d’hébergement à la micro faune de Compton point.  Les comatules abritent également leurs specimen de crevettes mimétiques, comme ici cette minuscule crevette des comatules (Periclimenes crinoidalis) dont la livrée imite parfaitement la forme et la couleur de son crinoïde.

Plongée à Moalboal aux Philippines: Crevette des crinoides (Periclimenes amboinensis) sur le tombant de Compton point

Plongée à Moalboal aux Philippines: Crevette des crinoides (Periclimenes amboinensis) sur le tombant de Compton point

Le mur de Compton point sert également de refuge à quelques juvénile, comme cet amusant petit vivaneau minuit (Macolor macularis). Pour le moment il adopte une livrée à dominante blanche, striée de bandes horizontales noires sur le corps, et d’une bande verticale, noire également, au niveau de l’œil. Mais en grandissant il  va devenir jaune strié de bleu, avec de grosses lèvres charnues noires, un front beaucoup plus bombé. Seul son œil va rester à peu près identique, avec une pupille noire cerclée de jaune.
C’est toujours étrange et amusant d’essayer de se représenter ces juvéniles sous leur forme adulte en imaginant les similitudes qui pourraient persister…

Plongée à Moalboal aux Philippines: Juvénile de Vivaneau minuit (Macolor macularis) sur le tombant de Compton point

Plongée à Moalboal aux Philippines: Juvénile de Vivaneau minuit (Macolor macularis) sur le tombant de Compton point

Nous continuons notre progression le long du tombant encore un petit moment, avant de remonter jusqu’au sommet du mur afin de basculer sur le plateau, juste au bon moment pour voir s’en envoler une grosse tortue qui disparaît aussitôt dans le bleu à grands coups de pattes…

C’est justement sur ce plateau que repose l’épave de l’avion de Compton point. Il s’agit d’un petit avion de tourisme qui bien sûr n’est pas arrivé là par hasard, mais y a été coulé intentionnellement en 1993, après bien des péripéties liées à son transport depuis Cebu city. En effet, ayant été amené par route, ses ailes ont dues être coupées pour permettre au camion de passer sous les ponts du parcours, avant d’être ré-assemblées sur le lieu de sa dernière demeure sous-marine. Ce qui est particulièrement appréciable dans ce projet de récif artificiel, c’est que, pour une fois, et à la différence de nombreuses autres épaves coulées à la va-vite dans d’autres lieux du monde, celui-ci a vraiment été pensé dans une démarche écologique, avec un avion totalement dépollué avant d’être coulé, puisque l’on n’y trouve ni moteur avec d’éventuels résidus d’huile ou d’essence, ni pneus de caoutchouc susceptibles de se désagréger en micro-particules extrêmement polluantes lorsque ingérées par la faune sous-marine.

Ce petit avion repose donc désormais par 20 mètres de fond, tourné en direction du large, et avec une peu d’imagination on pourrait presque s’attendre à le voir prendre son envol sur ce plateau sableux quasiment plat qui pourrait tout à fait lui servir de piste…

Plongée à Moalboal aux Philippines: Épave d'avion sur le tombant de Compton point

Plongée à Moalboal aux Philippines: Épave d’avion sur le tombant de Compton point

Je reste quelques minutes à lui tourner autour, avant de prendre le chemin du retour, remontant jusqu’au plateau situé à 5 mètres de profondeur et qui borde le rivage de Compton point. J’y poursuis mon exploration tout en effectuant mon palier de sécurité.

Au milieu des acropora évoluent quelques petits cardinaux à œil bleu (Ostorhinchus compressus), et ce petit poisson (10-12 cm de longueur) porte décidément bien son nom, avec ce gros œil noir bordé d’un magnifique liseré bleu électrique qui le rend si reconnaissable.

Plongée à Moalboal aux Philippines: Apogon à oeil bleu (Apogon compressus) sur le tombant de Compton point

Plongée à Moalboal aux Philippines: Apogon à oeil bleu (Apogon compressus) sur le tombant de Compton point

Un peu plus loin ce sont des porites qui hébergent un syngnathe de Schultz (Corythoichthys schultzi) que l’on rencontre à cette profondeur lors de chaque plongée à Moalboal. Drôle de petit poisson à mi chemin entre l’hippocampe et le serpent…

Mais l’exploration du mur par près de 30 mètres de profondeur a mis à mal mes réserves d’air, et je dois bientôt regagner la surface…

Plongée à Moalboal aux Philippines: Syngnathe de Schultz (Corythoichthys schultzi) sur le tombant de Compton point

Plongée à Moalboal aux Philippines: Syngnathe de Schultz (Corythoichthys schultzi) sur le tombant de Compton point

Si la faune sensée habiter le petit avion de Compton point reste encore peu développée, même après tout ce temps passé sous l’eau, cette épave constitue une attraction originale qui permet de changer un peu des habituelles plongées à Moalboal ou sur l’îlot voisin de Pescador island (cliquez pour lire l’article). Il s’agit par conséquent d’une belle plongée, très facile, et accessible aux plongeurs de tous niveaux. Les plongeurs confirmés disposant des prérogatives nécessaires pourront en profiter pour aller se promener le long du second tombant, à partir de 20 mètres de profondeur et jusqu’à 50, leur permettant d’y découvrir une faune aussi riche que variée et colorée.

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux

Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j’ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.


Ma plus belle plongée ? J’espère la prochaine…


Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

wpDiscuz
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1