Votre mot de passe vous sera envoyé.

Après une nouvelle nuit passée à la belle étoile dans le calme de la petite baie de Koh Bon où nous avions effectué la veille notre plongée nocturne, le Bunmee III repart de bon matin en direction du Sud et du célèbre archipel des Similan, au sein duquel se trouve Christmas Point, le site de notre prochaine plongée. Nous sommes déjà au début du troisième jour de cette croisière plongée sous-marine en Thaïlande

L’archipel des Similan

L’archipel des Similan se trouve en plein coeur de la mer d’Andaman, à une bonne soixantaine de kilomètres du continent, et approximativement à la hauteur de Khao Lak. Comme son nom l’indique (Similan vient du Malais « Sembilan » qui signifie « neuf ») il se compose de neuf iles granitiques, à la végétation luxuriante et aux plages de sable fin, entourées du bleu turquoise de la mer d’Andaman.
Depuis 1982 l’archipel des Similan bénéficie du statut de Parc National, permettant ainsi de préserver son milieu naturel des ravages de la construction liée au tourisme, comme cela peut être le cas dans d’autres endroits de la Thaïlande.
C’est donc au sein de ce petit paradis que vont désormais se dérouler nos prochaines plongées, du moins pour les deux jours à venir.

Plongée en Thailande : carte de Christmas Point (Similan)

Plongée en Thailande : carte de Christmas Point (Similan)

Plongée à Christmas point

Parti de Koh Bon un peu avant l’aube, le Bunmee III pénètre dans l’archipel des Similan par le Nord, et vient s’ancrer à l’Ouest de la première ile que nous croisons, l’ile numéro 9, également appelée Koh Ba Ngu, l’ile des serpents… Il est à peine 7h30 lorsque nous nous mettons à l’eau

Le site de plongée de Christmas point est de prime abord très minéral, jonché d’énormes blocs de granit entre lesquels nous évoluons, aux alentours des 25-30 mètres de profondeur.
La visibilité aujourd’hui est loin d’être exceptionnelle, et les particules en suspension forment comme une espèce de brume d’où émergent les masses indistinctes des rochers aux teintes gris-vert.

Plongée en Thailande : Paysage typique de Christmas Point (iles similan)

Plongée en Thailande : Paysage typique de Christmas Point (iles similan)

Pour un peu on s’attendrait presque à voir surgir un quelconque fantôme de cette brume, et même le plus habituel des poissons tropicaux prend ici une toute autre dimension, comme c’est par exemple le cas pour ce petit poisson-papillon raton-laveur (Chaetodon lunula), ou pour l’idole des maures (Zanclus cornutus) qui figure en une de cet article…
Drôle de nom d’ailleurs pour un poisson… Il proviendrait de la sorte de culte que lui vouaient certaines populations d’Asie du Sud-Est, où, lorsqu’il se prenait par mégarde dans les filets des pêcheurs, ces derniers le relâchaient en faisant une petite révérence.
Même si tout le monde n’en connait pas forcément le nom (on confond parfois l’idole des maures  avec le poisson-cocher aussi appelé Heniochus par les biologistes), l’espèce connait une certaine forme de notoriété depuis qu’elle a figuré au générique du Némo de Disney (Gill, le « chef » de l’aquarium du dentiste est un Zanclus).

Plongée en Thailande : Poisson papillon raton laveur (Chaetodon lunula) a Christmas Point (iles similan)

Plongée en Thailande : Poisson papillon raton laveur (Chaetodon lunula) a Christmas Point (iles similan)

Mais l’intérêt du site de Christmas Point réside également dans son architecture sous-marine, faite de nombreuses arches et de passages sous roche, comme celui qui se situe dans la partie Sud du site, toujours entre 20-25 mètres de profondeur, et nous nous amusons bien sûr à emprunter ces passages…

Je retrouve ici la faune habituelle de l’Indo-pacifique: poissons-chirurgiens, poissons-perroquets, balistes titans, poissons-scorpions, poisons-trompettes, mais aussi de gros sweetlips…
D’ailleurs tout le monde a peur des requins, mais savez vous que le baliste titan (Balistoides viridescens) est bien plus redoutable pour les plongeurs, voire même pour les simples nageurs?

Plongée en Thailande : Baliste titan (Balistoides viridescens) a Christmas Point (iles similan)

Plongée en Thailande : Baliste titan (Balistoides viridescens) a Christmas Point (iles similan)

Sur les 510 espèces de requins recensées moins d’une dizaine sont vraiment dangereuses pour l’homme, et parmi ces espèces peu se montrent délibérément agressives. Le baliste titan lui n’hésite pas a attaquer quiconque pénètre sur son territoire, et quand on sait que le bestiaux peut mesurer jusqu’à 85cm de long et que ses dents en crochets lui permettent de gratter le corail ou de briser les coquilles les plus dures, il y a de quoi faire attention. Heureusement le baliste est plutôt craintif la plupart du temps, et son mauvais caractère ne s’exprime qu’en période de reproduction. Il veille alors jalousement sur son nid et la ponte qu’il contient, en défendant sauvagement la zone conique formée par ce nid à la pointe du cône et par la surface à sa base. Il se précipite alors sur tout intrus qui y pénétre, et les lois de la géométrie étant ce qu’elles sont, on a donc moins de chance d’être attaqué en nageant près du fond plutôt qu’à la surface. En tous les cas en Thaïlande on ne compte plus les anecdotes de bout de palmes, parfois d’oreilles, arrachés par ce charmant animal…

Mais le baliste n’est pas le seul habitant craintif (hors période de reproduction) de ce récif… En regardant bien, on peut aussi dénicher à Christmas Point quelques mérous minium (Cephalopholis miniata) qui font leurs timides et essayent de se cacher tant bien que mal à la vue des plongeurs… Difficile pourtant de passer inaperçu quand on a une livrée d’un rouge éclatant!

Plongée en Thailande : Mérou minium (Cephalopholis miniata) a Christmas Point (iles similan)

Plongée en Thailande : Mérou minium (Cephalopholis miniata) a Christmas Point (iles similan)

Le plus étonnant au niveau de la faune locale reste tout de même pour moi les holothuries-serpents, dont je croise la route pour la première fois… A la différence de ses cousines habituelles (par exemple l’holothurie rayée assez courante dans les Similan), l’holothurie-serpent (Synapta) dispose de tentacules entourant la cavité buccale, et comme son nom l’indique, sa forme générale rappelle fortement celle d’un long serpent annelé: parfois plus d’un mètre pour quelques centimètres de diamètre seulement.

Mais nous voici déjà revenus dans la zone moins profonde de ce site de plongée, du coté de la zone Est de Christmas Point, où le fond se situe  vers les 10-12 mètres, et j’en profite pour m’attarder sur les nudibranches et faire quelques photographies sous-marines. Assez bizarrement d’ailleurs je trouve les nudibranches assez peu présents dans cette mer d’Andaman, en dehors des Phyllidia bien sûr. Je m’attendais à en voir beaucoup plus, et surtout des espèces plus variées puisque certaines sont même endémiques de ces eaux… Je déniche en tous les cas ici une cousine des Phyllidia, probablement Phyllidiella zeylanica, aux magnifiques rhinophores annelés bleus…

Plongée en Thailande : Nudibranche (Phyllidiella zeylanica) a Christmas Point (iles similan)

Plongée en Thailande : Nudibranche (Phyllidiella zeylanica) a Christmas Point (iles similan)

Après quasiment 50 minutes de cette première plongée dans l’archipel des Similan, le temps est venu de remonter à la surface pour prendre le copieux petit déjeuner qui nous attend… Finalement on s’habitue très bien à ce rythme de croisière fait d’une alternance de plongée sous-marine, de repos et de repas, et l’on trouve même encore un peu de temps pour aller visiter les magnifiques plages des iles qui nous entourent. Moi qui avait peur que le rythme de quatre plongées par jour ne soit trop intense, je le trouve au contraire parfait… Et puis les secondes et troisièmes plongées du jour ayant lieu au Nitrox, l’organisme fatigue un peu moins de l’absorption d’azote…

En avalant ma soupe Thai j’ai d’ailleurs déjà hâte de repartir pour de nouvelles très belles plongées à la découverte de cet archipel des Similan

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux

Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j’ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.


Ma plus belle plongée ? J’espère la prochaine…


Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

wpDiscuz
8 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer8
+1