Votre mot de passe vous sera envoyé.

Après une nouvelle nuit passée en mer, bien à l’abri dans la petite baie d’Honeymoon où nous avons effectué notre plongée de nuit la veille (voir le post), nous entamons cette seconde et dernière journée de plongée sous-marine dans l’archipel Similan avec le site de Deep Six.
Situé sur la pointe Nord de l’ile n°7,  Koh Payu, le Bunmee III ne met que quelques minutes de navigation pour le rejoindre, et il est à peine 7h30 lorsque nous sommes prêts à nous mettre à l’eau.

Plongée en Thaïlande : carte de Deep sixPlongée en Thaïlande : carte de Deep six

Plongée en Thaïlande : carte de Deep six

Nous nous immergeons sur la partie Ouest de Deep Six, et gagnons immédiatement le fond aux environs de 26 mètres de profondeur, avant de prendre la direction du Nord.
Presque aussitôt Not, notre guide Thaïlandais, nous montre cette étrange murène qui émerge du sable (voir photo à la une de cet article). Il s’agit d’une murène ruban (Rhinomuraena quaesita), aisément reconnaissable à sa ligne effilée et aux étranges excroissances translucides à l’avant de son museau. Sa livrée noire ponctuée d’un liseré jaune sur le dos indique que nous sommes en présence d’un juvénile. Il changera encore deux fois de couleur au cours de sa vie, mais toujours en arborant des teintes très voyantes: D’abord il deviendra un mâle et revêtira une coloration bleu électrique, tout en conservant sa bande dorsale jaune, puis il deviendra femelle et cette coloration jaune s’étendra alors a tout le corps…

Nous poursuivons notre progression en direction du Nord pour explorer un groupe de gros rochers qui se trouve là, toujours entre 20 et 25 mètres de profondeur. Un poisson coffre (Ostracion cubicus) vient à ma rencontre, ses grosses lèvres entrouvertes comme s’il quémandait un bisous…

Plongée en Thaïlande : Poisson coffre adulte (Ostracion cubicus) à Deep Six

Plongée en Thaïlande : Poisson coffre adulte (Ostracion cubicus) à Deep Six

Comme précédemment pour la murène-ruban, le poisson-coffre voit son apparence évoluer de manière assez significative au cours de sa vie: D’abord jaune à pois noir (voir photo lors de la plongée sur East of Eden), ces pois vont se transformer en cercles dont l’intérieur va devenir blanc, puis bleu. Dans le même temps sa coloration va passer du jaune au brun, puis au bleu chez les individus les plus âgés, et une protubérance va se développer au niveau du nez. D’ailleurs à voir le gros « nez » rond de l’individu sur la photo, on pourrait se demander si ce n’est pas plutôt cette espèce qu’on aurait dû surnommer Poisson-clown!
Cependant, à  la différence de la murène-ruban qui est d’abord mâle puis femelle (hermaphrodisme protandre), le poisson-coffre est quant-a lui d’abord femelle puis mâle ensuite (hermaphrodisme protogyne).

Mais le courant étant assez important à cet endroit de Deep Six, nous ne voulons pas prendre le risque de nous faire embarquer en dehors du site, et nous revenons en direction du Sud pour nous protéger un peu. Une grosse murène de Java (Gymnothorax javanicus) croise notre chemin, l’air toujours aussi patibulaire…

Plongée en Thaïlande : Murène de Java (Gymnothorax javanicus) à Deep Six

Plongée en Thaïlande : Murène de Java (Gymnothorax javanicus) à Deep Six

Et puisque nous sommes dans le registre du patibulaire, que penser de ce baliste bleu (Odonus niger) dont les dents en pointe fileraient des complexes à Dracula lui-même? Heureusement, loin d’être un vampire, le bestiau se nourrit essentiellement de plancton…
Habituellement repliée dans sa logette, on remarquera également la première nageoire dorsale en forme d’épine, à moitié relevée sur cette photo. C’est d’elle que l’espèce tire son nom (en référence à l’arme de guerre utilisée depuis l’antiquité jusqu’au moyen-age) puisqu’elle fait partie d’un mécanisme qui permet aux balistes de la bloquer en position relevée, les rendant ainsi indélogeables lorsqu’ils se réfugient dans des anfractuosités, le tout fonctionnant un peu à la manière d’une gâchette. Leur nom anglo-saxon  est d’ailleurs encore  plus explicite à cet égard: « triggerfish »…

Plongée en Thaïlande : Baliste bleu (Odonus niger) à Deep Six

Plongée en Thaïlande : Baliste bleu (Odonus niger) à Deep Six

Le site de Deep Six se caractérise par la présence de nombreux blocs granitiques, des « boulders » comme disent les américains, et au niveau de la pointe de l’ile de Koh Payu, ces derniers semblent comme empilés les uns sur les autres, formant ainsi des tunnels et des canyons que nous nous amusons à emprunter. Du fait de cet empilement – les « boulders »sont ici posés sur un énorme rocher plus plat qui sert de socle (voir le plan) – la profondeur n’est ici que d’une petite vingtaine de mètres, voire une dizaine seulement au sommet des rochers. J’en profite pour examiner la faune, désormais devenue pour moi assez habituelle après une douzaine de plongées dans cette mer d’Andaman, mais qui comme à chaque fois parvient à me réserver quelques surprises, comme si la nature s’amusait à me distiller au compte goutte son lot de nouveautés.

C’est par exemple le cas de ces gros gaterins rayés (Plectorhinchus vittatus) qui se cachent sous les surplombs des rochers, et que l’on rencontre en nombre à cet endroit du site de Deep Six. On les appelle aussi les « diagrammes orientaux », mais je préfère de loin leur appellation anglaise de « sweetlips » qui correspond bien mieux à leur morphologie, avec leurs grosses lèvres ourlées comme le montre le gros plan de la photo…
Lui aussi voit sa livrée changer assez radicalement entre le stade juvénile et le stade adulte, mais nous en reparlerons lors d’un prochain post…

Plongée en Thaïlande : Sweetlips / gaterin rayé (Plectorhinchus vittatus) à Deep Six

Plongée en Thaïlande : Sweetlips / gaterin rayé (Plectorhinchus vittatus) à Deep Six

Quant-à ce nudibranche, Pteraeolidia semperi, on dirait un lacet qui aurait perdu sa chaussure… avec ses 15 cm de longueur, il fait office de géant chez ses congénères…

Plongée en Thaïlande : Nudibranche (Pteraeolida ianthina ) à Deep Six

Plongée en Thaïlande : Nudibranche (Pteraeolida ianthina ) à Deep Six

Et puis faute d’hippocampes, somme toute assez rares sur ces plongées en Thaïlande, je me contenterais de leurs cousins les syngnathes, que l’on surnomme aussi les « hippocampes droits » en raison de leur forme plus allongée qui les ferait presque ressembler à des serpents. Mais tout comme leurs cousins, ils ont hérité du don du camouflage, et il faut l’œil exercé de notre guide pour parvenir à les repérer dans leur environnement, d’autant que celui-ci est un véritable « nain » de quelques centimètres à peine: le « pygmy pipehorse », probablement Acentronura tentaculata, mais sans aucune certitude… Tous vos éclairages sur le sujet sont par conséquent les bienvenus…

Plongée en Thaïlande : Syngnathe à Deep Six

Plongée en Thaïlande : Syngnathe à Deep Six

Je termine tranquillement cette plongée à Deep Six par un agréable palier juste au-dessus des boulders les plus élevés, me permettant ainsi de poursuivre mon observation de la faune sous-marine, avant de regagner la surface, comme toujours à regret…
Deep Six reste pour moi une très belle plongée sous-marine, d’abord par son dédale de gros blocs granitiques qui forment des passages pleins de surprises (attention quand même au courant au niveau de la pointe du site), alternant avec des zones sableuses où l’on trouve des murènes-rubans, et aussi parait-il des raies pastenagues à points bleus (je n’en ai pas vu), mais aussi par la richesse et la diversité de sa faune, qui une nouvelle fois aura réussi à me surprendre agréablement par l’observation d’espèces que je n’avais pas encore croisées lors de cette croisière plongée en Thaïlande

 

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

wpDiscuz
2 Partages
Partagez2
Tweetez
Épinglez
+1