Votre mot de passe vous sera envoyé.

Cet après midi j’ai rendez vous avec le jardin des orchidées, Ruan Gluay-Mai en Thaï, une autre plongée mythique de l’archipel des iles Similan en Thailande
Localisé sur le site de East of Eden, le jardin des orchidées est un petit sec profond de 12 a 20 mètres, entièrement recouvert de gorgones géantes et de coraux mous qui éclaboussent le paysage sous-marin de couleurs éclatantes.

Plongée en Thaïlande : carte de East of eden

Plongée en Thaïlande : carte de East of eden

Après notre dernière plongée du matin sur Elephant Head Rock, le Bunmee III a navigué un instant en direction du Sud, avant de venir s’ancrer à l’Est de la septième ile des Similan: Koh Pabu. Nous y prenons un déjeuner convivial, puis effectuons une courte sieste, bercés par le clapotis des vagues de cette mer d’Andaman aux eaux translucides dans lesquelles nous allons bientôt plonger à nouveau…

East of Eden est un plateau sableux qui descend en pente douce depuis le rivage de l’ile jusqu’à 40 mètres de profondeur environ, jonché de gros blocs de rochers et de coralligènes recouverts d’une faune fixée abondante. Nous nous immergeons dans sa partie la plus septentrionale pour le parcourir dans le sens Nord-Sud, et donc terminer par la visite de ce fameux jardin des orchidées.

Dès mon immersion je tombe nez à nez avec un étrange poisson dont les crêtes dorsale et ventrale m’évoquent vaguement celles d’un dragon. Son comportement m’étonne autant que sa forme, puisqu’il se trouve sur le fond, vers 20 mètres de profondeur, et semble fouir le sable en poussant du museau quelques cailloux. De retour sur le bateau, Not, notre guide Thaïlandais, m’expliquera qu’il s’agit d’un juvénile de labre-rasoir masqué (Novaculichthys taeniourus), également appelé « Rockmover » ou « Dragon wrasse » par les anglo-saxons, ces deux étymologies résumant parfaitement à elles seules ce qui m’avait intrigué aussi bien dans son comportement que dans sa forme… Une fois adulte, il reprendra un aspect bien plus conventionnel pour un poisson. Dommage, j’aimais bien son air de dragon miniature…

Plongée en Thailande : Labre rasoir masqué sur le site de plongée de East of Eden

Plongée en Thailande : Labre rasoir masqué sur le site de plongée de East of Eden

Nous suivons la pente du plateau jusqu’à 25 mètres de profondeur, puis nous obliquons en direction du Sud, en slalomant entre les différents reliefs. Les paysages, tout au long de cette plongée sur East of Eden, sont magnifiques, et pas seulement sur Ruan Gluay-Mai! j’ai l’impression de nager dans un aquarium tropical, où les couleurs virevoltent sous la forme d’une myriade de minuscules poissons, alternant avec le noir et le jaune fluo des comatules ou le pourpre et le jaune des alcyonaires, le tout rehaussé par l’écrin de verdure qu’apportent gorgones et anémones.

 

Plongée en Thailande : ambiance du site de plongée de East of eden

Plongée en Thailande : ambiance du site de plongée de East of Eden

 

Une anecdote circulait sur le bateau avant cette plongée à East of Eden: Celle d’une murène de java qui habitait jadis les lieux et était tellement habituée aux plongeurs qu’elle les approchait sans crainte puisque ces derniers lui apportaient généralement de la nourriture. Un jour de 2005, elle a pourtant confondu le pouce d’un guide de palanquée avec une saucisse dodue, et l’a goulument avalé… J’ai d’abord pensé à une de ces légendes qui circulent entre plongeurs, mais une recherche sur Internet m’a rapidement convaincu du contraire. Voici la vidéo en question. Attention, son contenu peut choquer la sensibilité de certains! lien video
Il s’agit en tous les cas d’un scenario très différent de celui que j’avais vécu avec les murènes de java de l’ile Maurice, et on ne le répétera jamais assez: en plongée sous-marine il faut absolument limiter au maximum les interactions avec le milieu, et surtout ne pas nourrir les animaux…

Plongée en Thailande : Poisson-épervier sur le site de plongée de East of Eden

Plongée en Thailande : Poisson-épervier sur le site de plongée de East of Eden

Aujourd’hui quoi qu’il en soit pas de murène, mais plutôt de petits spécimen de la faune de la mer d’Andaman comme ce poisson-épervier (Cirrhitichthys oxycephalus) à la livrée tachetée de rouge et de brun, ou encore le juvénile de poisson coffre (Ostracion cubicus) qui figure en une de ce post au milieu d’un décor d’anémones. Doté d’une forme trapue et de minuscules nageoires, on se demande comment il parvient à se mouvoir… Lui aussi va voir sa morphologie changer de manière assez radicale lors du passage à l’état adulte puisque sa forme va s’allonger, et sa coloration prendre une teinte plus sombre, avec des ocelles blanches cerclées de noir pour son stade femelle, puis une livrée grise à ocelles bleues lorsqu’il deviendra ensuite mâle.

Et bien sûr je ne manque de jeter un œil aux quelques nudibranches que nous croisons, comme cette petite (3-4 centimètres à peine) Phyllidiella Zeylanica qui suit vaillamment son chemin de petit bonhomme à travers l’immensité de la mer d’Andaman

Plongée en Thailande : nudibranche (Phyllidiella Zeylanica) sur le site de plongée de East of Eden

Plongée en Thailande : nudibranche (Phyllidiella Zeylanica) sur le site de plongée de East of Eden

Je suis revenu depuis un bon moment déjà dans la zone des 15-20 mètres, et je poursuis, toujours en direction du Sud, cette agréable plongée sur East of Eden, pleine de lumière et de couleurs. Quel contraste avec nos deux premières plongées du matin dans les Similan, sur Christmas Point tout d’abord, et ensuite sur Elephant Head Rock!  Autant sur ces premières plongées l’eau était chargée et la visibilité réduite, autant ici sur East of Eden je retrouve l’agréable sensation d’une promenade dans un jardin de fleurs, comme lors de mes plongées de la veille sur Richelieu rock.
Mais en parlant de fleurs, je ne tarde d’ailleurs pas à approcher du rocher du jardin des orchidées. Il est bien là (voir photos plus haut), tout au Sud de ce site, comme une petite montagne qui se dresse depuis les 20 mètres de profondeur, recouverte d’une dense faune de gorgones et de coraux mous. Magnifique! Sa réputation n’est absolument pas usurpée…

Puisque nous sommes immergés depuis près de cinquante minutes, Ruan Gluay-Mai marque quasiment la fin de cette très belle plongée, peut être la plus colorée de tout l’archipel des Similan, avec Anita’s reef que je découvrirai le lendemain, et d’ailleurs mon manomètre se rappelle déjà à mon bon souvenir. Pourtant East of Eden me réserve encore une dernière surprise, juste avant mon palier de sécurité: un face à face avec une tortue imbriquée. Avec sa carapace couverte de tâches rouges, j’ai presque l’impression qu’elle se réveille tout juste d’un long sommeil, comme si les algues avaient profité de cette immobilité pour la coloniser, et que c’est uniquement notre présence qui la tire de sa torpeur… Tant pis pour mon air, je remonterai un peu en dessous de la réserve des 50 bars, mais je ne résiste pas à passer quelques minutes avec ma belle au bois dormant…

Plongée en Thailande : Tortue imbriquée sur le site de plongée de East of Eden

Plongée en Thailande : Tortue imbriquée sur le site de plongée de East of Eden

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

wpDiscuz
0 Partages
Partagez
Tweetez
Épinglez
+1