Votre mot de passe vous sera envoyé.

Après cette première plongée à Christmas Point, le Bunmee III reprend sa route pour aller s’ancrer, après seulement quelques minutes de navigation, dans la magnifique baie de Koh Similan, la huitième et la plus grande ile de l’archipel. Nous y faisons halte pour un petit déjeuner bien mérité et une courte exploration terrestre, avant de reprendre la mer pour aller nous poser 2km plus au sud, au pied d’un curieux rocher à la forme arrondie: Elephant Head Rock

Plongée en Thailande : carte de Elephant Head Rock

Plongée en Thailande : carte de Elephant Head Rock

L’ile de Koh Similan

A cette heure encore relativement matinale (il est à peine 9h du matin), la baie de Koh Similan est encore quasiment déserte, et seuls quelques bateaux de pêche sont posés là, semblant attendre sagement la nuit pour reprendre leurs activités. Serrés les uns aux autres, du plus petit au plus grand, ils me font étrangement penser à une célèbre famille de bandits moustachus du Far West…

Plongée en Thailande : Bateaux de pêche près de la plage de Koh Similan

Plongée en Thailande : Bateaux de pêche près de la plage de Koh Similan

Nous profitons de cette quiétude temporaire pour savourer tranquillement notre petit déjeuner, entourés par les eaux cristallines de la baie de Koh Similan et un paysage qui semble tout droit sorti d’une carte postale… L’ile présente un relief assez escarpé, recouvert d’une végétation tropicale luxuriante, parfois interrompue par des zones rocheuses constituées de gros blocs granitiques arrondis qui semblent empilés dans un équilibre improbable, et tellement précaire que l’on a l’impression qu’il suffirait d’un éternuement pour les faire basculer dans la mer d’Andaman

Plongée en Thailande : Baie de Koh Similan

Plongée en Thailande : Baie de Koh Similan

Au même moment les speed boats sont déjà en train de quitter le continent, remplis des hordes de touristes qu’ils vont bientôt déverser ici pour envahir ce petit paradis. Difficile d’imaginer que d’ici 2 heures à peine cet endroit sera noir de monde, à tel point qu’il deviendra même ardu pour notre annexe de se frayer un chemin entre les bateaux pour regagner le Bunmee III…

Plongée en Thailande : Plage de sable blanc de Koh Similan

Plongée en Thailande : Plage de sable blanc de Koh Similan

Nous débarquons pour profiter de cette ile encore quasiment déserte. Une rapide exploration de ses hauteurs nous gratifie d’un panorama à couper le souffle sur l’ensemble de la baie, et au delà sur les autres iles avoisinantes de l’archipel des Similan. Nous enchainons par une baignade improvisée dans les eaux turquoises de la baie, mais déjà les fonds sous-marins me manquent, et j’ai hâte de repartir pour une nouvelle aventure de plongée sous-marine

Plongée à Elephant Head rock

Le Bunmee III n’a pas besoin de naviguer bien longtemps pour se rendre sur notre prochain site de plongée, puisque ce dernier se trouve à deux kilomètres au Sud de Koh Similan. Cela demande un petit effort d’imagination pour reconnaitre une tête d’éléphant dans ce gros rocher arrondi qui émerge à une quinzaine de mètres au dessus de la mer d’Andaman, mais il faut pourtant bien admettre que sa forme n’en est pas moins étrange, comme un gros champignon creusé par les assauts répétés des vagues…
Elephant Head Rock se compose plus précisément de trois rochers, situés à faible distance les uns des autres et émergeant au dessus de la surface. En dessous, la tête d’éléphant se prolonge à l’Ouest et au Nord par un tombant vertical qui descend jusqu’à 40 mètres de profondeur environ. Au Sud et surtout à l’Est, on trouve plutôt un amas de gros blocs granitiques qui  forment de nombreux passages et tunnels…

Le Bunmee III vient nous larguer au Nord du site et nous nous immergeons aussitôt pour descendre jusqu’au fond situé aux environs de 25 mètres, avant de nous diriger en direction de l’Est.
La faune fixée compose des tableaux aux multiples couleurs: gorgones géantes déployant leur fragile éventail de dentelle dans le courant, comatules de Schlegel éclairant le décor de leur jaune éclatant, presque fluorescent, ou bien encore ce corail que l’on pourrait presque croire fleuri…

Nous virons en direction du Sud pour emprunter différents canyons et tunnels entre les rochers, tout en continuant à observer la faune relativement nombreuse d’Elephant Head Rock.
On y trouve notamment beaucoup de poissons clowns, plus précisément des poissons-clowns mouffettes (Amphiprion akallopisos), mes préférés, mais ils semblent ici bien plus timides que sur les autres sites de la mer d’Andaman, et se contentent de m’observer tout en restant bien cachés au fond de leur anémone.

Plongée en Thailande : Poisson clown dans son anémone a elephant head rock (iles similan)

Plongée en Thailande : Poisson clown dans son anémone a elephant head rock (iles similan)

Au niveau des coraux durs, comme ce Pocillopora, ce sont plutôt les poissons-demoiselles que l’on rencontre. Par exemple cette jolie demoiselle obscure (Dascyllus carneus), tout simplement magnifique avec sa tête tachée de minuscules points d’une jolie couleur bleue, assortie aux liserés qui bordent ses écailles.

Plongée en Thailande : Poisson demoiselle obscure (Dascyllus carneus) a elephant head rock (iles similan)

Plongée en Thailande : Poisson demoiselle obscure (Dascyllus carneus) a elephant head rock (iles similan)

Lors des plongées à Elephant Head Rock on peut également croiser différentes espèces de nudibranches, comme cette Phyllidia Ocellata dont la livrée est assez inhabituelle puisqu’on la trouve d’habitude parée de noir et blanc sur un manteau jaune/orange (voir fiche doris), sauf ici dans le Sud de la Thaïlande où elle prend l’aspect que l’on voit sur la photo…
Quant à cette Pteraeolidia, c’est la première fois que je croise cette espèce de la famille des aéolides… Elles ont pour particularité intéressante une relation symbiotique avec les algues zooxanthelles contenues dans leur alimentation. Ces dernières se fixent dans l’organisme du nudibranche où elles continuent à grandir et à se reproduire, lui apportant des nutriments via un mécanisme de photosynthèse. Ce sont également ces algues qui leur confèrent leur couleur généralement bleu/violet. L’individu de la photo, encore très blanc, est probablement un juvénile n’ayant pas encore fixé assez de zooxanthelles pour que cela se traduise dans son apparence…

Mais nous voici déjà arrivés au Sud du site de plongée où le Bunmee III doit venir nous récupérer. Not, notre guide, déroule son parachute, et à l’issue de notre palier de sécurité, nous regagnons la surface après 50 minutes d’une belle plongée, dont je retiendrai surtout l’architecture sous-marine, faite de gros blocs de rochers qui créent un dédale de passages et de tunnels dans lesquels il est très agréable de se promener.

Plongée en Thailande : ambiance plongée de Elephant head rock

Plongée en Thailande : ambiance plongée de Elephant head rock

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

wpDiscuz
6 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer6
+1