THAÏLANDE: HONEYMOON BAY, PLONGÉE DE NUIT

Plongée en Thaïlande : Seiche à Honeymoon Bay
Share

Après une belle plongée sur East of Eden, le Bunmee III lève l’ancre pour reprendre sa route en direction du Sud, vers Koh Miang, l’ile n°4, où nous allons conclure cette première journée de plongée sous-marine dans les Similan par une plongée de nuit sur Honeymoon Bay.

Plongée en Thailande : carte de Honeymoon bay
Plongée en Thaïlande : carte de Honeymoon bay

Honeymoon Bay se situe à l’Est de Koh Miang, et il nous faut seulement quelques dizaines de minutes de navigation pour rejoindre cette petite baie tranquille et venir nous y ancrer. Nous passons agréablement le reste de l’après midi sur le Bunmee III, certains à discuter, d’autres à dormir ou à bouquiner, mais tous attendant avec impatience que le soleil veuille bien aller se coucher pour pouvoir enfin nous immerger à nouveau dans cette magnifique mer d’Andaman et en explorer les ténèbres…

Plongée en Thaïlande : Coucher de soleil sur Koh Miang
Plongée en Thaïlande : Coucher de soleil sur Koh Miang

Il est presque 19h00 lorsque Greg, notre directeur de plongée sur cette croisière, démarre son briefing, et à 19h15 notre palanquée se tient déjà sur la plateforme de mise de mise à l’eau du Bunmee III, prête à plonger dans l’eau sombre et mystérieuse qui s’étale devant nous. A la différence de la veille et de notre plongée de nuit sur Koh Bon, ce soir pas la moindre trace de méduse… tant mieux!
Un rapide saut droit et nous nous retrouvons à l’eau, attendant que l’ensemble de la palanquée se regroupe pour nous immerger. Nous descendons alors rapidement pour nous retrouver sur le fond de sable à 10 mètres de profondeur.
Presque immédiatement mon phare surprend une magnifique seiche posée sur le coralligène. Peu farouche, elle semble prendre la pose et se laisse photographier sous tous les angles. La bande présente le long de ses flancs ondule tranquillement en changeant de couleur, passant du bleu au vert. Puis au bout d’un long moment, sans doute lassée de se trouver sous le feu des projecteurs, elle s’éloigne sans hâte…

Honeymoon Bay se parcourt dans le sens Nord-Sud, en longeant la plage de Koh Miang à main droite. Le site de plongée se présente sous la forme d’un plateau sablonneux qui descend en pente douce depuis le rivage, jonché régulièrement de gros blocs de rocher. Avec une profondeur maximale de 25 mètres et un courant généralement modéré, Honeymoon Bay constitue vraiment un site idéal pour la pratique de la plongée sous-marine en mode nocturne…

Nous évoluons de rocher en rocher, au rythme du halo de nos torches déchirant le rideau de ténèbres au-devant de nous, au milieu duquel se laisse parfois surprendre un habitant noctambule du récif.
Comme d’habitude les grandes crevettes nettoyeuses (Stenopus hispidus) agitent leurs longues antennes pour attirer un éventuel client… De jour comme de nuit, leur attirail de nettoyage, pince, brosse, peigne etc., est prêt à entrer en action pour débarrasser les poissons des parasites dont elles font leur repas. C’est cette relation symbiotique avec les autres habitants du récif qui leur permet par exemple d’entrer sans danger dans la gueule d’une murène pour la nettoyer. Brrr…. moi je n’aurais pas confiance…

Plongée en Thaïlande : Crevette nettoyeuse à Honeymoon Bay
Plongée en Thaïlande : Crevette nettoyeuse à Honeymoon Bay

Plus loin c’est un énorme bernard l’hermite de près de 20 cm, probablement Dardanus megistos, que je croise au détour d’un rocher, avec ses grands yeux verts qui dépassent de dessous sa coquille. A la différence des crabes, le bernard l’hermite n’a pas de carapace pour le protéger, et il doit donc trouver refuge dans des coquilles abandonnées… Ces mobiles homes sont certes très pratiques, mais il faut en changer souvent lorsque l’on grandit… et lorsqu’on a des anémones symbiotiques qui se sont installées dessus, il faut également les déménager. Bref, de vrais pros de l’immobilier ces bernard l’hermite… Pour voir en vidéo un déménagement complet de bernard l’hermite, cliquez ici

Plongée en Thaïlande : Bernard l'hermite à Honeymoon Bay
Plongée en Thaïlande : Bernard l’hermite à Honeymoon Bay

Pour la première fois lors d’une même plongée, je croise sur Honeymoon Bay deux espèces différentes de ptérois, les fameuses rascasses volantes, ce qui me permet de bien analyser leurs différences morphologiques. D’un côté nous avons Pterois volitans, où plutôt Pterois miles puisque nous sommes dans l’océan indien, dont les nageoires pectorales et dorsales sont intégralement  recouvertes d’un voile transparent qui les fait ressembler à des plumes, d’où son nom de rascasse volante. De l’autre côté Pterois antennata présente une robe rayée blanche et brune, ainsi qu’une nageoire caudale transparente ponctuée de brun, en tout point similaire à Pterois volitans/miles donc, mais à la différence de cette dernière les rayons de ses nageoires pectorales et dorsales ne sont pas libres puisque reliés entre eux jusqu’à mi longueur par une membrane translucide ponctuée d’ocelles bleues, de même taille et de même couleur que ses yeux.
Et puis comme son nom l’indique, Pterois antennata présente aux dessus de chaque œil un long appendice qui prend la forme d’une antenne de radio…
Quant aux juvéniles, leur coloration est beaucoup plus sombre…
Pas toujours facile de les distinguer donc, mais cela devient plus évident une fois que l’on a eu les deux sous les yeux quasi simultanément…

Nous poursuivons tranquillement cette agréable plongée nocturne sur le récif de Honeymoon Bay en continuant de longer la plage à main droite vers les 10 mètres de profondeur environ, avant de faire demi tour pour revenir en direction du bateau. Nous y croisons la faune nocturne habituelle de ces plongées en Thailande: Perroquets, Arothron, également appelé poisson-ballon, et avec cette photo de profil, on comprend mieux pourquoi, murènes, holothuries, ainsi que cette magnifique langouste à la carapace verte ponctuée de bleu, bien différente des espèces rencontrées jusqu’à présent lors de nos plongées dans cette mer d’Andaman

Mais avec la répétition des plongées (quatre par jour sur cette croisière en Thaïlande) nous ne pouvons pas nous permettre de rester immergés trop longtemps, même à une aussi faible profondeur, et puis il faut dire que ces petites ballades nocturnes ouvrent l’appétit… C’est par conséquent sans trop de regrets que je remonte à la surface, une fois n’est pas coutume, avec un bloc encore à moitié plein après cinquante minutes de plongée sous-marine. Une fois le matériel déséquipé, rincé et rangé, et après une rapide douche, nous nous retrouvons tous sur le pont supérieur du Bunmee III pour un succulent repas, bercés par la danse langoureuse du bateau dans cette petite baie paisible au beau milieu de la mer d’Andaman. J’y passerai une nouvelle nuit sous les étoiles, loin de l’agitation du continent, et avec la sensation grisante que le monde nous appartient puisque nous sommes les seuls être humains à des kilomètres à la ronde…

Articles dans cette catégorie

Share
Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées.

Ma plus belle plongée ? J'espère bien la prochaine...

Et si vous laissiez un commentaire ? (votre adresse mail ne sera pas publiée)