Votre mot de passe vous sera envoyé.

Eaux turquoises, plages de sable étincelant et vertigineuses falaises calcaires, les paysages paradisiaques de Koh Phi Phi (prononcez « Ko pi-pi ») lui valent une réputation mondiale, et si ses fonds marins sont du même acabit, nous allons nous régaler puisque c’est dans cet archipel, et plus précisément à Koh Bida Nai, que nous avons rendez-vous pour la suite de cette croisière de plongée sous-marine en Thaïlande

Après une dernière immersion à Koh Haa et l’exploration de sa cathédrale (voir le post), le Bunmee III a levé l’ancre en direction du Nord-Ouest, et pendant que nous déjeunions, a vaillamment traversé la petite portion de la mer d’Andaman qui nous séparait de notre nouvelle destination.

Plongée en Thaïlande : carte de Koh Bida Nai

Plongée en Thaïlande : carte de Koh Bida Nai

Le soleil commence à peine sa seconde moitié de course lorsque nous arrivons en vue de Koh Bida Nok et Koh Bida Nai, les deux gros pitons karstiques qui marquent la limite Sud de l’archipel, tandis qu’un peu plus loin se dessine la silhouette de Koh Phi Phi Ley, l’une de ses deux iles, et certainement la plus célèbre puisque c’est ici qu’a été tourné le film « La plage » avec Leonardo DiCaprio…

Plongée en Thaïlande : Vue de la surface des ilots de Koh Bida Nai et Koh Bida Nok

Plongée en Thaïlande : Vue de la surface des ilots de Koh Bida Nai et Koh Bida Nok

Il est 15 heures lorsque nous nous glissons dans l’eau au Nord-Est de Koh Bida Nai, et nous nous laissons aussitôt descendre jusqu’à 26m de profondeur avant de nous diriger en direction du petit ilot. Au Nord la paroi calcaire plonge verticalement dans la mer d’Andaman en constituant un vertigineux tombant, tandis qu’à l’Est la pente se fait plus douce, recouverte de nombreux coraux corne de cerf (Acropora cervicornis). Nous jetons un rapide coup d’œil sur le début du tombant, avant de laisser la paroi à main droite pour nous diriger vers le Sud, en suivant la limite entre la roche et le sable.

Plongée en Thaïlande : Paysage et oursin à Koh Bida Nai

Plongée en Thaïlande : Paysage du tombant de Koh Bida Nai

Je m’amuse un instant à regarder le manège des poissons-demoiselles qui dansent au-dessus des branches de corail. Toutes sont noires, sauf quelques rares demoiselles obscures (Dascyllus carneus) qui tranchent au milieu du troupeau, avec, contrairement à ce que leur nom pourrait laisser supposer, une livrée blanche aux écailles bien dessinées, prolongée après une large bande noire située au niveau des nageoires pectorales, par une tête jaune munie d’un gros œil noir et mouchetée de jolis petits points bleutés. Quel contraste entre ces deux proches parentes! Il y a ainsi approximativement 350 variétés différentes de poissons-demoiselles auxquelles on jette généralement un coup d’œil plus que rapide… dommage…

Plongée en Thaïlande : Poisson-demoiselle obscure sur un corail à Koh Bida Nai

Plongée en Thaïlande : Poisson-demoiselle obscure sur un corail à Koh Bida Nai

Sur la zone sableuse je croise les inévitables poissons-pierre (Synanceia verrucosa) ou, comme ici, les poissons-diables (Scorpaenopsis diabolus) que l’on appelle aussi « faux poissons-pierres ». Pas toujours facile de faire la différence sur le moment puisque c’est surtout la présence ou l’absence de bosse dorsale, présente chez le poisson-diable, qui permet de les distinguer…
En tous les cas celui-ci est assez rigolo: on dirait qu’il a utilisé un bâton entier de rouge à lèvres pour maquiller sa grosse bouche lippue, dont il semble mettre en avant les lèvres comme pour un baiser racoleur…

Plongée en Thaïlande : Poisson-pierre à Koh Bida Nai

Plongée en Thaïlande : Poisson-diable (faux poisson-pierre) à Koh Bida Nai

Rien à voir avec la « bouche » de ces gros coquillages, des spondyles, qui semble s’ouvrir dans le rocher comme un énorme éclat de rire qui laisserait entrevoir deux improbables rangées de dents… Ils sont tellement nombreux dans les parages que j’ai l’impression de voir la paroi entière se fendre la poire sur mon passage… Il me suffit pourtant de m’approcher pour leur clouer le bec et les voir refermer vivement les valves de leur coquille. Difficile de surprendre ces petites bêtes dont les dizaines de petits yeux ne laissent rien échapper. Vous les voyez ces yeux ? les petites boules bleues/violettes à la limite du manteau et de la coquille…

Plongée en Thaïlande : Spondyle (Spondylus varius) à Koh Bida Nai

Plongée en Thaïlande : Spondyle (Spondylus varius) à Koh Bida Nai

Mais le fond sableux sert également de terrain de jeu à d’autres créatures étranges comme ce couple de grands syngnathes (Syngnathus acus) au corps démesuré qui se faufilent entre les rochers d’une démarche tortillante. Ils ressemblent à l’improbable greffe d’une tête d’hippocampe sur un corps de serpent… Ils appartiennent d’ailleurs à la même famille que les hippocampes, et comme ces derniers, ce sont ici les mâles qui portent les bébés…

Nous poursuivons notre exploration du versant Est, toujours dans le sens du courant, passant devant une zone d’éboulis aux rochers plus petits et plus nombreux. Il parait que l’on rencontre fréquemment des requins léopards à cet endroit, mais ce ne sera pas pour cette fois. Il faut dire que la visibilité, loin d’être excellente, ne nous aide pas beaucoup…
Je me console (Sic!) avec l’observation de la faune macro, comme cette scène ou des centaines de petites holothuries-serpentines semblent partir à l’assaut de cette énorme éponge barrique.
Je m’attarde aussi un peu sur ce bernard l’hermite dont seuls les yeux démesurés émergent de dessous la coquille qu’il s’est choisie pour demeure en attendant qu’elle ne devienne trop petite pour lui. Quant-à cet oursin diadème (Diadema setosum), tel le cyclope de l’Odyssée, il semble doté d’un gros œil unique qui vous regarde fixement.. mais il s’agit en fait de sa papille anale! C’est d’ailleurs fou ce que l’on trouve comme âneries à ce sujet sur Internet 🙂

Et puis bien sûr il y a mes limaces favorites, avec de nouvelles espèces de nudibranches à ajouter à ma collection de photos, comme cette Halgerda bacalusia, une cousine d’Halgerda stricklandi (Halgerda »haribo ») croisée la veille lors de la plongée sur Koh Haa Yai (voir la photo),ou bien encore ces magnifiques Phestilla melanobranchia dont les cérates dansent sur le dos comme autant de petites flammes noires et jaunes, et qui me rappellent nos flabellines de méditerranée. Probablement une lointaine cousine exotique…

Nous atteignons la pointe Sud du petit ilot de Koh Bida Nai, et nous la contournons pour remonter sur son versant Ouest. Le paysage évolue et les blocs rocheux deviennent plus gros, formant parfois de petits tunnels sous-marins comme c’est le cas ici, juste après le passage de la pointe. Des dizaines de petits poissons jaunes forment un épais rideau qui s’écarte lentement pour nous laisser passer. Le spectacle est magique!

Plongée en Thaïlande : Banc de poissons à Koh Bida Nai

Plongée en Thaïlande : Banc de poissons à Koh Bida Nai

Mais comme toujours la mer finit par nous rappeler que nous ne sommes pas des poissons, et c’est la jauge de notre manomètre qui se charge de transmettre le message: 60 bars, il va être temps de remonter pour un court palier de sécurité avant de regagner la surface…
Cette plongée sur Koh Bida Nai ne restera certainement pas dans ma mémoire comme la plus belle de cette croisière en mer d’Andaman, sans doute la faute à la visibilité ce jour là, mais elle aura tout de même été intéressante pour toutes les curiosités qu’elle m’aura permis d’observer. Et puis je ne quitterai pas Koh Bida Nai sans un dernier cadeau: celui de cette méduse (Phyllorhiza punctata) qui passe nonchalamment devant nous au palier, pulsant en rythme comme un gros cœur qui s’éloigne dans le bleu…

Plongée en Thaïlande : Méduse à Koh Bida Nai

Plongée en Thaïlande : Méduse à Koh Bida Nai

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux

Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j’ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.


Ma plus belle plongée ? J’espère la prochaine…


Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

wpDiscuz
6 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer6
+1