Votre mot de passe vous sera envoyé.

Après une courte nuit de navigation depuis Khao Lak, le Bunmee III est venu jeter l’ancre dans la baie située au Sud Ouest de la petite île de Koh Bon (koh signifie « ile » en thaï), en plein cœur de la mer d’Andaman.

Koh bon constitue la première étape d’une croisière plongée à travers la mer d’Andaman, croisière qui va me permettre d’explorer la plupart des sites de plongée au nord et au sud de Phuket, dont certains jouissent d’une réputation mondiale…

J’ai préféré passer cette première nuit à bord sur l’un des transats du pont supérieur plutôt que dans l’exiguïté de ma cabine, bercé par le roulis du bateau et sous le spectacle d’un magnifique ciel étoilé dont aucune lumière parasite n’est venue troubler l’observation. J’y prendrai tellement goût que toutes les nuits suivantes se passeront ainsi à la belle étoile, établissant même mes quartiers nocturnes sur le roof top du bateau lors des nombreuses nuits que nous passeront amarrés a un corps mort…
Et ce matin ce n’est pas le soleil qui m’a tiré de mon sommeil, mais bel et bien l’excitation à l’idée de ces premières plongées dans la mer d’Andaman… J’ai hâte…

Plongée en Thailande : carte de Koh Bon

Plongée en Thailande : carte de Koh Bon

De ce côté l’île de Koh Bon, dessine un petit croissant qui forme la baie dans laquelle le Bunmee III est venu s’abriter de la houle et du vent, et dans laquelle nous allons plonger. Un trou presque rond percé dans la falaise permet d’apercevoir la mer de l’autre côté de l’île.
Les palanquées ont été formées la veille, et nous sommes 7 « photographes sous-marins », accompagnés par Not, un sympathique guide Thaïlandais tellement épris de macro qu’il plonge avec une loupe. Je sens que je vais me régaler…

Plongée sur le site Sud de Koh Bon

Ma palanquée est la première à se mettre à l’eau, directement depuis la plateforme arrière du bateau, et après quelques contrôles et ajustement de lestage, nous nous enfonçons enfin sous la surface. De gros blocs granitiques parsèment le paysage, et nous atteignons bientôt le fond, vers 20m, avant de nous mettre à longer le tombant à main droite, en direction de la pointe qui s’enfonce dans la mer comme un gros index pointé vers l’Ouest dont elle semble indiquer la direction. Sa forme me rappelle furieusement le doigt de Dieu tendu vers Adam, peint sur le plafond de La Chapelle Sixtine. Michel-Ange aurait il passé des vacances en Thaïlande?…

Plongée en Thailande : tombant de Koh bon

Plongée en Thailande : vue en contreplongée du tombant très minéral de Koh bon

Au départ très minéral, le paysage laisse bientôt la place à différentes espèces de coraux durs et mous au fur et à mesure que nous approchons de l’extrémité de l’île.

Plongée en Thailande : ambiance du récif de Koh Bon

Plongée en Thailande : ambiance du récif de Koh Bon

De temps à autre des gorgones géantes déploient leur éventail de dentelle dans lequel la lumière vient jouer comme à travers des moucharabiehs.
Nous croisons en cours de route bon nombre de représentants de la faune info-pacifique: poissons lapins, poissons soldats, poissons clowns cachés au fond de leur anémone, sweetlips, mérous rouges, mais également des poissons ballons géants (Arothron stellatus). Avec leur tête qui ressemble vaguement à celle d’un ruminant, ces derniers me font penser aux vaches qui regardent passer les trains, sauf qu’ici sous la surface ce sont plutôt les convois de plongeurs qui défilent…

Plongée en Thailande : poisson soldat sur un corail à Koh Bon

Plongée en Thailande : poisson soldat sur un corail et sweetlips en second plan

Plongée en Thailande : gros diodon avec plongeurs en arrière plan

Plongée en Thailande : gros pufferfish avec plongeurs en arrière plan

Les inévitables lionfish (pteroïs) sont également de la partie, mais ici dans une livrée bien plus sombre que dans les Caraïbes, et surtout avec un comportement que je leur trouve différent puisqu’au lieu de se laisser nonchalamment flotter comme dans un demi sommeil, ils préfèrent ici se reposer directement à même le rocher.

Plongée en Thailande : Rascasse volante (lionfish) posée sur un rocher

Plongée en Thailande : Rascasse volante (lionfish) posée sur un rocher

Si la population adulte reste assez discrète, je croise par contre pas mal de juvéniles qui témoignent ici aussi de la vigueur de cette espèce prédatrice…
Et bien sûr le tableau ne serait pas complet si je ne mentionnais pas les poissons-pierres, omniprésents sur cette plongée comme en général sur tous les autres sites que j’explorerai pendant cette croisière. Attention à bien regarder avant de poser la main sur un rocher…

Plongée en Thailande : poisson pierre parfaitement dissimulé sur le relief

Plongée en Thailande : poisson pierre parfaitement dissimulé sur le relief

Bientôt nous atteignons la pointe (le doigt de koh bon) ou un violent courant nous saisit. Le fond est ici à 35-40 mètres, mais nous avons préféré remonter un peu vers la surface, l’endroit étant réputé pour être une station de nettoyage pour les mantas. Nous les attendrons 5 bonnes minutes en scrutant le bleu tout en nous agrippant tant bien que mal à la paroi pour ne pas être emportés, mais elles ne se décideront finalement pas à venir nous rendre visite aujourd’hui, pas plus que les requins également connus pour fréquenter les lieux… Nous finissons par lâcher prise pour nous laisser emporter par le courant et effectuer notre palier de sécurité, avant de nous faire récupérer par le bateau où nous attend un solide petit déjeuner, plus que bienvenu en cette heure encore très matinale…
Le site de koh bon est finalement le lieu idéal pour une plongée de réadaptation pour ceux qui n’auraient pas plongé depuis un certain temps, même si je reste encore une fois un peu sur ma faim faute de n’avoir croisé ni requins ni mantas, et encore moins de requins-baleines. Mais ce n’est, j’en suis convaincu, que partie remise puisqu’il s’agit de la première d’une longue série de plongées sur cette croisière qui en compte quasiment 4 par jour…

Plongée sur le site Nord de Koh Bon

Après la délicieuse soupe thaï du petit déjeuner et un intervalle de surface de 2h30, voilà déjà l’heure de la seconde plongée de la journée, cette fois sur le versant nord de l’île de koh bon.
Je me glisse dans ma 3mm encore humide de la plongée précédente, mais ici sous 30°C c’est un plaisir, avant de m’immerger avec le reste de ma palanquée. Le relief est moins abrupt que sur le site précédent, et un éboulis descend doucement jusqu’à 25 mètres, avant de laisser la place au fond sableux qui le prolonge en direction du large.
De gros blocs de coraux durs parsèment le paysage, surtout du côté du doigt de koh bon.

Plongée en Thailande : ambiance avec comatule en premier plan

Plongée en Thailande : ambiance avec comatule en premier plan

Nous descendons jusqu’à ce plateau puis nous nous mettons à longer le rivage à main gauche en nous dirigeant vers la pointe, toujours dans l’espoir d’y trouver les mantas.
Dans le sable nous apercevons une crevette-mante paon, qui une fois n’est pas coutume, se trouve surprise en dehors de son abri… Dans un précédent post j’ai déjà longuement expliqué en quoi ce petit animal est fabuleux mais j’ai ici l’occasion plutôt rare de l’observer sous toutes les coutures et je ne m’en prive pas…

Plongée en Thailande : Crevette mante hors de son terrier

Plongée en Thailande : Crevette mante hors de son terrier

Plongée en Thailande : Crevette mante hors de son terrier à Koh Bon

Plongée en Thailande : Crevette mante – vue de face

De ce côté de l’île les anémones sont également plus nombreuses, et par conséquent les poissons clowns et demoiselles aussi. J’en identifie aisément 3 espèces différentes, dont le poisson clown mouflette avec sa coloration rose pale qui le ferait presque passer pour un albinos par comparaison avec son cousin némo.

Plongée en Thailande : couple de poissons clowns dans leur anémone

Plongée en Thailande : couple de poissons clowns dans leur anémone

Comme lors de la plongée précédente, nous passons un petit moment à la pointe du doigt de koh bon, guettant l’apparition des mantas, mais à nouveau sans succès.
Nous nous décidons finalement a prendre le chemin du retour cette fois en longeant la paroi à main droite, jusqu’à ce que nos manomètres nous indiquent la réserve fatidique des 50 bars au bout de 45 minutes d’une belle plongée, somme toute assez similaire à la précédente en termes de faune et de paysage…

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

wpDiscuz
3 Partages
Partagez3
Tweetez
Épinglez
+1