Votre mot de passe vous sera envoyé.

Koh Tachai est un petit îlot granitique situé à une vingtaine de kilomètres au Nord de Koh Bon, et l’endroit est notamment réputé pour la présence des raies manta qui viennent s’y restaurer. J’espère avoir enfin un rendez-vous avec ce poisson majestueux…

Plongée en Thailande : carte de Koh Tachai

Plongée en Thailande : carte de Koh Tachai

Première plongée sur Koh Tachai

A peine avions nous regagné le Bunmee III à l’issue de notre dernière plongée sur Koh Bon, que ce dernier levait l’ancre en direction du Nord.
Le temps d’un solide déjeuner et d’une courte sieste, et nous voilà déjà à pied d’œuvre à Koh Tachai pour notre plongée de l’après midi, la troisième de ce premier jour de croisière.
Sur la carte, la forme de Koh Tachai rappelle vaguement celle d’une raie pastenague dirigée vers le sud. Mais ici, depuis le bateau, on voit surtout une image de carte postale: une petite ile paradisiaque recouverte d’une épaisse végétation et bordée de magnifiques plages de sable blanc…
Mais ce n’est pas tant l’ilot lui même qui nous intéresse pour le moment que le couple de pinacles (on les surnomme les Twin Peaks) situés à quelques centaines de mètres plus au Sud. Le Bunmee III vient s’amarrer a la bouée du plus gros, et notre excitation grimpe immédiatement d’un cran puisque les autres bateaux qui s’apprêtent à quitter le site nous confirment la présence des mantas. Nous nous équipons en toute hâte avant de nous jeter a l’eau.

Le sommet du pinacle culmine à 12 mètres de profondeur que nous atteignons rapidement, avant de basculer sur son versant ouest et de piquer vers un fond sableux aux alentours des 40 mètres. Plongeant au nitrox je n’irai pas jusque là, et n’en ai d’ailleurs nullement besoin puisque presque immédiatement le spectacle commence…

Ce sont d’abord de grosses carangues en pleine chasse qui zèbrent la mer d’éclairs argentés en se précipitant sur les bancs de poissons fourrages dont elles ne font qu’une bouchée.

Plongée en Thailande : carrangues en chasse à Koh Tachai

Plongée en Thailande : carangues en chasse à Koh Tachai

L’endroit est jonché d’énormes blocs granitiques, mais c’est plutôt vers la surface que se portent nos regards, puisque nous y découvrons bientôt un immense banc de barracudas. Ils sont plusieurs centaines d’individus qui se laissent porter à mi eau dans une nage stationnaire où ils semblent quasiment endormis. Impressionnant! Cet endroit est vraiment le terrain de jeu favori des prédateurs…

Plongée en Thailande : banc de barracudas à Koh Tachai

Plongée en Thailande : banc de barracudas à Koh Tachai

Nous remontons donc en direction de la surface, nous arrêtant en plein bleu vers 10-12 mètres pour les observer de plus près. Et c’est ce moment précis que les mantas choisissent pour faire leur apparition…

Une première manta tout d’abord surgit du bleu tel un fantôme, escortée par une bande de carangues, et se laisse glisser jusqu’à moi dans un vol plané lent et majestueux, avant de se cabrer à la dernière seconde pour effectuer juste sous mes yeux un majestueux looping qui la propulse en direction de la surface. Le moment est magique, et je reste tellement subjugué par tant de grâce que j’en oublie de déclencher mon appareil photo…

Plongée en Thailande : raie manta à Koh Tachai

Plongée en Thailande : manta en plein looping à Koh Tachai

Au vu de ses ptérygopodes il s’agit vraisemblablement d’un mâle… Ses nageoires céphaliques, celles situées à l’avant de la tête et qui valent aux mantas leur surnom de « diable de mer », sont pour le moment déployées, ce qui leur permet d’amener plus facilement la nourriture vers leur immense bouche. En phase de propulsion, les mantas sont capables de les enrouler afin d’améliorer leur hydrodynamisme.

Plongée en Thailande : raie manta à Koh Tachai

Plongée en Thailande : manta aux nageoires céphaliques enroulées à Koh Tachai

Bientôt deux autres mantas se joignent à elle pour entamer un fantastique ballet à la chorégraphie improvisée, dans laquelle elles évoluent en longs cercles concentriques qui les font passer au plus près de nous, pour ensuite disparaitre dans le bleu dont elles resurgissent aussitôt. La visibilité, sans être tout à fait mauvaise, n’est pas non plus excellente (une vingtaine de mètres environ) ce qui accentue encore l’effet dramatique de chacune de leurs apparitions, tantôt au dessus, tantôt au dessous de nous….

Plongée en Thailande : raie manta à Koh Tachai

Plongée en Thailande : le ballet des manta de Koh Tachai

Et parfois l’immense corps de l’une d’entre elles glisse devant le soleil, provoquant une éclipse à faire rêver tout passionné d’astronomie…

Plongée en Thailande : raie manta à Koh Tachai

Plongée en Thailande : éclipse de manta à Koh Tachai

Nous passerons ainsi la quasi totalité de la plongée immobiles dans le bleu, observant leur danse sans jamais nous lasser. Elles évoluent parfois si près de nous que même avec le grand angle je n’arrive pas à les cadrer entièrement…

Plongée en Thailande : raie manta à Koh Tachai

Plongée en Thailande : manta à Koh Tachai

Mais le courant est ici assez violent et même le surplace demande un effort qui augmente notre consommation en air. Nous arrivons ainsi sur la réserve au bout d’une quarantaine de minutes, et c’est bien à regret que nous devons nous résoudre à remonter, non sans prendre le temps d’un dernier coup d’œil au ballet des mantas pendant les 3 minutes que dure un palier de sécurité qui rarement m’aura paru aussi court… Puis nous nous laissons flotter à la surface, stab gonflée, en attendant que le Bunmee III vienne nous récupérer…

Plus qu’une belle plongée, ce site de Koh Tachai m’aura offert un souvenir inestimable: celui de cette  première rencontre magique avec avec les mantas et leur incroyable ballet. Et puis, même s’ils est vrai qu’ils sont un peu éclipsés par les stars du lieu, l’énorme banc de barracudas et les carangues en chasse constituent déjà à eux seuls un excellent motif de plongée sous-marine à Koh Tachai…

Plongée en Thailande : raie manta à Koh Tachai

Plongée en Thailande : manta à Koh Tachai

Seconde plongée sur Koh Tachai

Emballés par cette première plongée à Koh Tachai, nous décidons le lendemain de nous arrêter à nouveau sur ce site puisque l’ile se situe sur le chemin qui nous ramène de Richelieu Rock vers les iles Similan.
Il n’est pas toujours aisé de les distinguer 1, mais il m’a bien semblé que les mantas de la veille étaient des mantas océaniques (Manta birostris) et non pas des mantas de récif (Manta alfredi) qui sont bien plus sédentaires. Leur présence aujourd’hui n’est donc absolument pas garantie, et je suis un peu septique sur nos chances de voir le miracle se reproduire. Mais après tout pourquoi pas…

Nous nous immergeons au même endroit que la veille. Aujourd’hui la visibilité est encore un peu moins bonne, mais largement acceptable, et nous atteignons rapidement le fond pour commencer à nous faufiler entre les gros blocs de granit. Pour l’instant pas de mantas, mais seulement la faune habituelle des récifs de la mer d’Andaman: balistes titans, perroquets, poissons trompettes etc. et toujours cet énorme banc de barracudas au dessus de nos têtes.

Plongée en Thailande : banc de barracudas à Koh Tachai

Plongée en Thailande : gros plan sur le banc de barracudas de Koh Tachai

Par moment je sens des petits coups sur le tympan, comme des tapotements pas franchement douloureux, mais tout de même assez désagréables. Il s’agit des labres, qui faute de mantas à nettoyer, s’essayent à trouver d’autres clients, et semblent visiblement trouver mes conduits auditifs à leur goût. Pour un peu je me vexerais presque qu’ils remettent en cause mon hygiène corporelle…

Soudain je sens une ombre s’interposer entre la lumière et moi… une manta vient de passer au dessus de ma tête pour aller se poser quelques mètres devant moi, juste au dessus du sol.

Plongée en Thailande : raie manta à Koh Tachai

Plongée en Thailande : manta immobile au dessus d’un rocher à Koh Tachai

Elle me tourne le dos et reste immobile, comme si elle avait décidé de se laisser approcher. Je réponds à ce que je prends pour une invitation en m’avançant lentement afin de ne pas l’effrayer, et elle me laisse faire… jusqu’à ce qu’elle juge que la distance qui nous sépare n’est plus acceptable. Mais elle s’éloigne sans hâte, comme pour me signifier la limite que je viens de franchir. Je m’immobilise sur le fond tout en continuant à l’observer. Au bout d’un large cercle, elle revient dans ma direction, puis entame une cabriole qui la propulse vers le haut en me laissant tout le loisir d’admirer sa face ventrale qui passe à quelques mètres à peine de mon visage…

Plongée en Thailande : raie manta à Koh Tachai

Plongée en Thailande : looping de manta à Koh Tachai

Et le show continue! Cabrés, loopings, planés… j’ai presque l’impression d’assister à une démonstration de voltige aérienne, comme si consciente de sa maitrise, elle avait décidé de montrer fièrement aux pauvres bipèdes palmés et maladroits que nous sommes, toute l’étendue de sa grâce et de sa technique.

Plongée en Thailande : raie manta à Koh Tachai

Plongée en Thailande : manta à Koh Tachai avec 2 gros rémoras collés de chaque côté de sa tête

A nouveau nous passons la quasi totalité de la plongée immobiles, à assister au spectacle fascinant qui nous est offert, avant que nos manomètres ne se rappellent à notre bon souvenir… et c’est à nouveau bien à regret que je regagne la surface après une cinquantaine de minutes d’une nouvelle très belle plongée sur ce pinacle de Koh tachai

Plongée en Thailande : raie manta à Koh Tachai

Plongée en Thailande : je sens soudain une ombre… (manta à Koh Tachai)

  1. Manta alfredi possède généralement des taches entre les fentes branchiales, à la différence de Manta birostris. La tâche dorsale est  également moins marquée et plutôt en forme de « Y » chez Manta alfredi, alors qu’elle est en forme de « T » chez Manta birostris

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

wpDiscuz
29 Partages
Partagez7
Tweetez
Enregistrer22
+1