Votre mot de passe vous sera envoyé.

Au Nord-Est de Koh Tao, perché sur une colline surplombant les eaux claires du golfe de Thaïlande, un phare désormais désaffecté n’indique plus le chemin aux navires de passage, mais sert de repère aux plongeurs venus explorer le site auquel il a donné son nom: Lighthouse

Plongée en Thaïlande : Le site de plongée sous-marine de Lighthouse à Koh Tao vu depuis la surface

Plongée en Thaïlande : Le site de plongée sous-marine de Lighthouse à Koh Tao vu depuis la surface

Situé à l’exact opposé de Mae Haad, le port principal de Koh Tao, il faut près d’une demie-heure au Scuba birds pour gagner le site, longeant la cote Ouest de l’île et sa longue plage de sable blanc, avant de doubler la pointe Nord en passant devant la crique de Mango Bay, pour enfin pénétrer dans la baie de Lighthouse.

Le site de Lighthouse se caractérise par une petite baie sur fond de sable situé à faible profondeur (environ une douzaine de mètres), sur lequel la colline descend gentiment en pentes douces couvertes de coraux mous et durs de toute beauté. Au Nord-Est, de gros blocs de rochers, dont certains émergent encore hors de l’eau, témoignent de l’existence passée d’une ancienne pointe. A cet endroit la profondeur atteint 18 mètres.

Nous nous immergeons à quelques encablures du rivage, nous laissant descendre jusqu’au fond avant de prendre la direction du Sud pour explorer les quelques rochers qui jonchent la plaine aux alentours d’une quinzaine de mètres, puis de nous diriger vers l’extrémité de la pointe, ou du moins de ce qu’il en reste…
De nombreuses vieilles rayées (Cheilinus fasciatus) y promènent leur tête à l’éclatante couleur rouge-orangé, probablement en quête de quelque nourriture, tandis qu’un banc de petits barracudas à queue jaune (Sphyraena flavicauda), presque transparents, semble flotter sans but apparent sous le regard curieux d’une grosse murène à œil blanc (Gymnothorax thyrsoides)…

Quelques anémones y font danser leurs tentacules dans le faible courant, et il n »est pas nécessaire de chercher bien longtemps pour y trouver les petits poissons-clowns qu’elles hébergent, des poissons-clowns à collier (Amphiprion perideraion) dans leur robe rose saumon. Partagés entre crainte et curiosité, ils exécutent quelques sorties pour tenter de m’intimider avant de bien vite retourner se réfugier au sein de leur anémone protectrice. Comme tous les poissons-clowns, ils entretiennent une relation mutualiste avec leur hôte en éloignant leurs prédateurs (balistes, poissons-anges ou poissons-papillons) tandis que les anémones à leur tour leur servent de refuge, dans la mesure où, à la différence de la plupart des autres poissons, ils sont immunisés contre leurs cellules urticantes (les nématocytes). Il s’agit d’une immunité acquise puisque dès la fin de son stade larvaire le poisson-clown se frotte progressivement contre les tentacules de son anémone, entraînant peu à peu un changement de la composition du mucus qui recouvre ses écailles.
A la différence des autres poissons-clowns, il n’y a pas chez Amphiprion perideraion une différence de taille significative entre mâles et femelles (tous deux mesurent environ 8 cm), mais ils vivent également en harems composés d’une femelle, la plus grosse du couple, et de plusieurs mâles: le mâle reproducteur, qui est le second du groupe par la taille, et plusieurs mâles immatures à la croissance inhibée. Si la femelle vient à mourir, le mâle dominant va alors se transformer en femelle et prendre sa place, l’un des autres mâles devenant alors le mâle dominant en suivant une hiérarchie prédéfinie.

Plongée en Thaïlande : Poisson clown à collier (Amphiprion perideraion) à Lighthouse, sur l'ile de Koh Tao

Plongée en Thaïlande : Poisson clown à collier (Amphiprion perideraion) à Lighthouse, sur l’ile de Koh Tao

Plus loin un mérou oriflamme (Epinephelus fasciatus) me regarde passer de ses gros yeux globuleux. Quel contraste avec les mérous géants rencontrés à quelques kilomètres de là sur Chumphon pinnacle (lire le post) ou Sail rock (lire le post) puisque cette espèce mesure seulement une vingtaine de centimètres une fois adulte… Comme les autres mérous, il est hermaphrodite protogyne, c’est à dire qu’il naît femelle pour ensuite devenir mâle en vieillissant.

Plongée en Thaïlande : Mérou oriflamme (Epinephelus fasciatus) à Lighthouse, sur l'ile de Koh Tao

Plongée en Thaïlande : Mérou oriflamme (Epinephelus fasciatus) à Lighthouse, sur l’ile de Koh Tao

Nous revenons désormais vers l’Ouest et la partie la moins profonde du site de Lighthouse, aux environs d’une dizaine de mètres, et ce qui frappe le plus ici, c’est la beauté des paysages, avec une large gamme de coraux, dont la diversité des formes et des couleurs joue une partition dont je ne me lasse pas: corail cornes de cerfs, corail acropora sous forme de « table », mais aussi l’étrange corail champignon avec sa bouche bien visible au centre du squelette, et puis ces magnifiques sarcophytons qui jettent des tâches de lumière jaune-vert comme pour éclairer le décor…

Plongée en Thaïlande : Paysage de Lighthouse, sur l'ile de Koh Tao

Plongée en Thaïlande : Paysage de Lighthouse, sur l’ile de Koh Tao

Je rencontre également à Lighthouse quelques espèces de nudibranches: les habituelles Phyllidia, mais aussi, un peu moins courante, la drôle de Jorunna funebris et son gros corps blanc où son dessinés comme des smileys.

Nous déambulons ainsi quelques minutes dans la zone sableuse, remontant un peu pour effectuer notre palier de sécurité, puis nous regagnons le Scuba birds après soixante minutes d’une belle plongée au milieu de magnifiques paysages récifaux, mêlant coraux et rochers, plongée encore une fois un peu gâchée par une visibilité médiocre, ce qui est particulièrement inhabituel en cette saison à Koh Tao. Finalement Lighthouse constitue un site de plongée sous-marine idéal pour les plongeurs fraîchement diplômés désirant acquérir de l’expérience dans la limite de leurs prérogatives, puisqu’il combine à la fois une zone sableuse à faible profondeur, et une zone récifale un peu plus profonde (18 mètres qui constituent la limite du niveau Open Water), tout cela dans une baie parfaitement abritée de tout courant.

Plongée en Thaïlande : Paysage de Lighthouse, sur l'ile de Koh Tao

Plongée en Thaïlande : Paysage de Lighthouse, sur l’ile de Koh Tao

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux

Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j’ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.


Ma plus belle plongée ? J’espère la prochaine…


Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

wpDiscuz
0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1