Spread the love

Cabo Pulmo fait partie de ces quelques bouts du monde désormais trop rares, qui semblent avoir été délaissés par la civilisation, ou à tout le moins épargnés par le tourisme de masse, un de ces petits paradis qu’on aimerait garder pour soi, et dont on hésite à parler, osant tout juste en chuchoter le nom à l’oreille de peur qu’il ne s’ébruite…

Plongée au Mexique: Cactus à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Cactus à Cabo Pulmo

Cabo Pulmo

A l’extrémité Sud de Baja California, à peu près au niveau du tropique du cancer, Cabo Pulmo est un petit coin de désert où palmiers et cactus poussent quasiment côte à côte, dans un sable blond qui vient mourir au bord des eaux bleutées de la mer de Cortez.

La plage, également déserte, s’étire à perte de vue, troublée seulement par le vol des pélicans en quête de poisson, tournée en direction de l’Est afin d’offrir une scène à la hauteur des somptueux levers de soleil qui se déroulent ici.

Plongée au Mexique: Lever de soleil à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Lever de soleil à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Pélican à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Pélican à Cabo Pulmo

Dire que l’endroit est désert relève de l’euphémisme… Il faut en effet 90 bonnes minutes de voiture pour gagner Cabo Pulmo (l’endroit n’est pas desservi par les transports en commun), dont la dernière partie se déroule sur une simple piste de terre, au bout de laquelle apparaît un petit village très étiré, où les quelques habitations semblent avoir émergé du sable, poussant au milieu de la maigre végétation typique de ces régions arides.

Plongée au Mexique: Coucher de soleil à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Coucher de soleil à Cabo Pulmo

A l’origine simple village de pêcheur, Cabo Pulmo a été transformé en 1995 en parc national, en grande partie sous la pression de la population locale, permettant de protéger le joyau qui dort sous sa surface : le plus ancien récif corallien vivant d’Amérique du Nord (estimé à 25 000 ans). Les activités, dont la plongée sous-marine, y sont par conséquent sévèrement réglementées (temps d’immersion maximum, quota de plongeurs par site etc.) en même temps qu’a été développé un tourisme “doux”, loin des énormes complexes hôteliers que l’on trouve à Cabo San Lucas, la principale ville voisine située à une centaine de kilomètres et haut-lieu du tourisme nord américain…

Plongée au Mexique: La plage de Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: La plage de Cabo Pulmo

La plongée à Cabo Pulmo

Les sites de plongée de Cabo Pulmo se situent dans le parc, à faible distance du rivage, et on y accède généralement en une dizaine de minute de navigation à bord de pangas, ces bateaux légers en fibre de verre propulsés par des moteurs hors bord.

La topographie reste assez similaire d’un site à l’autre : une plaine sableuse traversée par des barres rocheuses pas très hautes formant des mini canyons, et sur lesquelles pousse le corail qui a fait la réputation du parc puisqu’il s’agit du seul récif corallien d’Amérique du Nord.
Cet écosystème attire bien évidemment une faune riche et variée et l’on dénombre ici pas moins de 226 espèces de poissons, soit près du quart de toutes les espèces vivant dans la mer de Cortez.

Parmi les espèces les plus emblématiques, on trouve le poisson-ange de Cortez (Pomacanthus zonipectus) endémique de cette zone du pacifique Est et présent depuis le Mexique jusqu’au Pérou, mais également bon nombre de mérous de bonne taille, dont le toujours surprenant mérou léopard (Mycteroperca rosacea) que l’on croise parfois dans sala robe jaune vif, couleur à laquelle nous ne sommes guère habitués pour cette espèce.

Plongée au Mexique: Poisson-ange de Cortez (Pomacanthus zonipectus) à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Poisson-ange de Cortez (Pomacanthus zonipectus) à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Mérou léopard (Mycteroperca rosacea) à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Mérou léopard (Mycteroperca rosacea) à Cabo Pulmo

En saison, et avec un peu de chance, on peut croiser à Cabo Pulmo différentes espèces de requins (requins baleines de juillet à décembre, requins taureaux de décembre à juillet-août, requins marteaux de mai à août, et même des requins tigres entre septembre et juin), mais la valeur sûre ici reste l’otarie, présente quasiment toute l’année, et que l’on peut observer en plongée ou en snorkelling sur le site de Sea Lion Colony.

Plongée au Mexique: Otarie à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Otarie à Cabo Pulmo

Les sites de plongée de Cabo Pulmo

D’une manière générale, la plongée à Cabo Pulmo ne présente pas de difficultés particulières: profondeur modérée (généralement pas plus de 25 mètres), peu de courant, sauf parfois sur les sites les plus éloignés de la baie, et conviendra aussi bien aux plongeur débutants qu’aux plongeurs plus expérimentés.

Parmi les principaux sites de plongée de Cabo Pulmo, on peut citer :

El Bajo de los Meros:  Un récif de corail par 12 à 18 mètres de profondeurs, où l’on croise généralement de nombreux mérous, mais également parfois requins baleines en automne, raies mobula et baleines en hiver.

El Vencedor:  Une épave, ou plutôt les restes éparpillés d’un ancien bateau, située vers 15-18 mètres de profondeurs où l’on trouve des bancs importants de poissons de différentes espèces (carangues, balistes etc. ), mais aussi de nombreuses murènes de java et parfois un requin taureau…

Plongée au Mexique: Baliste coche (Balistes polylepis) à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Baliste coche (Balistes polylepis) à Cabo Pulmo

El Cantil:  Une plongée dérivante peu profonde (10-15 mètres) où l’on rencontre pas mal de sujets macro

La Esperanza: situé non loin de El Cantil, mais un peu plus au large et donc plus profond (12-18 mètres) avec une topographie très similaire.

Plongée au Mexique: Pompaneau à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Pompaneau à Cabo Pulmo

El Islote: un petit îlot au Sud de la baie qui sert de refuge aux très nombreux pélicans du coin. On y plonge en en faisant le tous au milieu de gros blocs rocheux qui jonchent le fond vers 12-18 mètres de profondeur. Près de la surface on y croise fréquemment des groupes plus ou moins important de Pompaneaux, ces dorades aux nageoires dorsales et pectorales démesurément allongées

Sea Lion Colony:  Comme son nom l’indique, il s’agit du site qui abrite la colonie résidente d’otaries de Cabo Pulmo. Directement perché en bordure de rivage, on ne peut pourtant y accéder que par bateau ou kayak, et la plongée s’y déroule au milieu de gros blocs rocheux vers 6-10 mètres

Plongée au Mexique: Arc en ciel à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Arc en ciel à Cabo Pulmo

Voir ICI les autres destinations plongée au Mexique

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de