Votre mot de passe vous sera envoyé.
Spread the love

Le El Vencedor est un thonier qui a coulé ici, dans la baie de Cabo Pulmo, au début des années 80…
Son épave repose désormais par 15 petits mètres de profondeur, sur la plaine de sable blanc qui recouvre le fond de la baie, offrant une belle plongée au milieu de ses restes éparpillés où l’on distingue encore l’hélice, quelques restes d’éléments métalliques (construit en bois, la majeure partie de la structure n’a pas résisté à l’épreuve du temps), ainsi qu’un immense filet de pêche qui forme un véritable tapis où se cache une faune particulièrement dense…

Plongée au Mexique: Hélice de l'épave du El Vencedor à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Hélice de l’épave du El Vencedor à Cabo Pulmo

El Vencedor: Le site de plongée

La plongée sur l’épave du El Vencedor n’est pas bien difficile (attention quand même au courant qui peut parfois être fort) et peut être pratiquée par les plongeurs de tous niveaux. Ici pas de plan de plongée particulier: on se contente généralement de descendre directement sur l’épave dont on a rapidement fait le tour, puis d’attendre l’arrivée des gros requins bouledogues (Carcharhinus leucas) qui utilisent régulièrement l’endroit comme station de nettoyage, constituant l’attraction majeure de ce site de plongée.

Plongée au Mexique: Requin bouledogue sur l'épave du El Vencedor à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Requin bouledogue sur l’épave du El Vencedor à Cabo Pulmo

En leur absence on se consolera avec l’énorme banc de carangues à gros yeux (Caranx sexfasciatus) qui fait le bonheur des photographes les jours de bonne visibilité. Difficile d’estimer leur nombre tant cette énorme masse qui s’étend de la surface jusqu’au fond est immense et dense, prenant la forme d’un incessant tourbillon qui tournoie au ralenti dans le bleu. un spectacle magique qui a lui seul vaut bien le déplacement à Cabo Pulmo !

L’autre banc, tout aussi important, que l’on croise régulièrement à El Vencedor, est celui des vivaneaux à queue jaune (Ocyurus chrysurus). Ils déambulent au beau milieu de l’épave, enveloppant un instant un élément de la carcasse avant de dérouler leur long ruban aux reflets argentés teintés de jaune jusqu’à l’élément suivant. Leur nombre est tout aussi impossible à estimer que celui des carangues, mais on parle sans exagération de plusieurs centaines d’individus… Au milieu se glissent souvent quelques mérous locaux, (Mycteroperca rosacea), avec parfois la présence d’un individu xanthique…

Plongée au Mexique: Mérou léopard (Mycteroperca rosacea) sur l'épave du El Vencedor à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Mérou léopard (Mycteroperca rosacea) sur l’épave du El Vencedor à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Mérou léopard (Mycteroperca rosacea) sur l'épave du El Vencedor à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Mérou léopard (Mycteroperca rosacea) sur l’épave du El Vencedor à Cabo Pulmo

Et puis on rencontre également sur l’épave du El Vencedor des groupes plus petits, comme ceux de ces balistes coches (Balistes polylepis) à l’étrange robe blanche, quasi immaculée, qui les ferait presque passer pour des fantômes déambulant parmi les ruines de cette épave …

Plongée au Mexique: Baliste coche (Balistes polylepis) sur l'épave du El Vencedor à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Baliste coche (Balistes polylepis) sur l’épave du El Vencedor à Cabo Pulmo

Enfin on croise sur l’épave du El Vencedor beaucoup de grosses murènes de java (Gymnothorax javanicus) qui n’hésitent pas à s’aventurer en pleine haut à la recherche de quelque proie, et ce même en pleine journée…

Plongée au Mexique: Murène de Java (Gymnothorax javanicus) sur l'épave du El Vencedor à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Murène de Java (Gymnothorax javanicus) sur l’épave du El Vencedor à Cabo Pulmo

Même si finalement le El Vencedor ressemble plus à une improbable brocante sous-marine déballant ses quelques objets déjà bien abimés qu’à une véritable épave, il constitue une très belle plongée, sans conteste la plus riche et la plus diverse en faune que l’on puisse trouver du côté du parc national de Cabo Pulmo, avec des rencontres sous-marines impressionnantes et qui marquent une vie de plongeur, qu’il s’agisse des gros requins bouledogues venant ici au toilettage, ou bien des immenses bancs de carangues ou de vivaneaux dessinant de fantasmagoriques formes dans le bleu de la mer de Cortez

Plongée au Mexique: Baliste coche (Balistes polylepis) sur l'épave du El Vencedor à Cabo Pulmo

Plongée au Mexique: Baliste coche (Balistes polylepis) sur l’épave du El Vencedor à Cabo Pulmo

El Vencedor: Galerie de photos

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de