Spread the love

Tout comme le Lapas03 (Lire l’article ICI), le Fang Ming a connu une carrière peu glorieuse, puisque cet ancien bateau de pêche a été reconverti en transport d’émigrés clandestins, avant d’être arraisonné le 18 avril 1995  puis saisi par la marine Mexicaine, avec à son bord 88 hommes et 7 femmes de nationalité chinoise, gardés confinés dans une minuscule cabine et voyageant dans des conditions déplorables. Le 18 Novembre 1999 le Fang Ming était finalement coulé sur la côte Ouest d’Esperitu Santo, devenant ainsi le premier récif artificiel à être officiellement et volontairement coulé en Amérique centrale.

Il repose désormais par 21 m de fond, habité par une faune aussi dense que variée, pour le plus grand bonheur des plongeurs de tous niveaux…

Plongée au Mexique: Poisson-trompette sur l'épave du Fang Ming (La Paz)

Plongée au Mexique: Poisson-trompette sur l’épave du Fang Ming (La Paz)

 

Épave du Fang Ming : Le site de plongée

Long de 56 mètres, le Fang Ming offre de nombreuses opportunités de pénétration, certaines toutefois à partir d’ouvertures de taille plutôt réduite. La plongée démarre généralement en s’immergeant au dessus de la proue pour se laisser descendre jusqu’au tapis de sable qui tapisse le fond vers 21m de profondeur, et effectuer un premier tour de l’épave par l’extérieur. Il n’est pas rare de croiser ici de nombreux poissons-trompettes, ou encore l’incontournable et coloré labre mexicain (Bodianus diplotaenia), omniprésent dans les environs de La Paz.

Plongée au Mexique: Labre mexicain (Bodianus diplotaenia)sur l'épave du Fang Ming (La Paz)

Plongée au Mexique: Labre mexicain (Bodianus diplotaenia)sur l’épave du Fang Ming (La Paz)

L’exploration du Fang Ming se poursuit alors par par la cale, où des ouvertures ménagées à travers la coque permettent aux poissons-anges de Cortez (Pomacanthus zonipectus) d’aller et venir dans l”épave.

Plongée au Mexique: Poisson-ange de Cortez (Pomacanthus zonipectus) sur l'épave du Fang Ming (La Paz)

Plongée au Mexique: Poisson-ange de Cortez (Pomacanthus zonipectus) sur l’épave du Fang Ming (La Paz)

C’est alors que les choses sérieuses commencent, avec l’exploration de l’interminable coursive (presque toute la longueur des 56 m de l’épave) obscure et étroite, de la poupe à la proue, où l’on croise parfois sergents-majors et poissons-anges.

Plongée au Mexique: Passage étroit dans l'épave du Fang Ming (La Paz)

Plongée au Mexique: Passage étroit dans l’épave du Fang Ming (La Paz)

On finit cependant par déboucher sur le pont, et l’on peut aller jeter un coup d’œil au gaillard d’avant, situé vers 12m de profondeur, et où l’on trouve encore à peu près intacts quelques éléments de treuil.

Plongée au Mexique: Pont de l'épave du Fang Ming (La Paz)

Plongée au Mexique: Pont de l’épave du Fang Ming (La Paz)

Le portique qui surplombe ces éléments abrite une jolie murène bijou (Muraena lentiginosa), une espèce typique du pacifique Est.

La dernière étape de l’exploration du Fang Ming consiste à aller rendre une petite visite à la passerelle, située au milieu du bateau et surmontant une structure massive et rectangulaire qui prend appui sur le pont. On y pénètre par une petite écoutille, mais la salle elle-même est de bonne taille et parfaitement lumineuse grâce aux nombreux hublots qui y sont disposés à intervalle réguliers, ou du moins grâce aux ouvertures qui restent à leurs anciens emplacements. Le plancher a quant-a lui entièrement disparu, et il n’en subsiste que la structure de solives métalliques.

Plongée au Mexique: La passerelle de l'épave du Fang Ming (La Paz)

Plongée au Mexique: La passerelle de l’épave du Fang Ming (La Paz)

Plongée au Mexique: Entrée dans la passerelle de l'épave du Fang Ming (La Paz)

Plongée au Mexique: Entrée dans la passerelle de l’épave du Fang Ming (La Paz)

Belle plongée donc que l’épave du Fang Ming, avec une structure qui peut se visiter quasi intégralement, et qui, par seulement 21m de profondeur, ne présente pas de difficultés particulières et peut convenir à des plongeurs de tous niveaux, à condition bien sûr de maîtriser sa flottabilité (attention sinon aux parties métalliques qui peuvent se révéler coupantes). Ceux qui ne sont pas certifiés pour la plongée épave ou qui ne se sentent pas à l’aise avec les passages exigus ou les espaces confinés éviteront simplement les parties les plus techniques, mais pourront toujours se faire plaisir avec la visite du pont ou de la proue…
Et pour ceux que les épaves rebutent vraiment, La Paz offre ne nombreuses autres options de plongée. Lire l’article “Les otaries de La Paz” pour les découvrir…

Plongée au Mexique: Ouverture dans la coque de l'épave du Fang Ming (La Paz)

Plongée au Mexique: Ouverture dans la coque de l’épave du Fang Ming (La Paz)

Épave du Fang Ming: Galerie de photos

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de