Votre mot de passe vous sera envoyé.

Situé aux confins de l’archipel Mergui, un long rocher solitaire semble perdu au milieu de l’immensité de la mer d’Andaman: il s’agit de  Black Rock, un des hauts lieux de la plongée au Myanmar… Aucune autre terre n’apparaissant à l’horizon, il agit en effet comme un véritable aimant sur toute la faune des environs, et les rencontres avec de gros pélagiques ne sont pas rares ici…

La météo commençant à se dégrader, nous avions fait la veille au soir le pari de prendre immédiatement la mer pour couvrir les quelques 90 kilomètres qui nous séparaient de Black Rock, sacrifiant pour cela notre plongée nocturne, si bien que ce sont les premiers rayons du soleil qui nous révèlent ce matin les formes de ce gros rocher sombre, posé à la surface des flots comme un vaisseau fantôme encalminé de toute éternité. De par son emplacement éloigné, la navigation jusqu’à Black Rock ne propose en effet aucune possibilité d’abri en cas de tempête, et mieux vaut prendre toutes ses précautions…

Plongée au Myanmar : Photo de surface de Black Rock au lever de soleil dans l'archipel Mergui

Plongée au Myanmar : Photo de surface de Black Rock au lever de soleil dans l’archipel Mergui

Tel un iceberg, sa partie immergée n’est guère impressionnante puisque le mythique rocher ne mesure même pas une centaine de mètres de long pour à peine une dizaine de large, et guère plus en hauteur. Sous la surface Black Rock prend par contre une tout autre dimension, en s’enfonçant jusqu’à une quarantaine de mètres de profondeur, plongeant le long d’un mur abrupte sur sa face Ouest alors que sa face Est descend quant-à elle de manière un peu plus graduelle, peuplée de nombreux coraux multicolores et de gorgones géantes.

Plongée au Myanmar : Photo de surface de Black Rock dans l'archipel Mergui

Plongée au Myanmar : Photo de surface de Black Rock dans l’archipel Mergui

Sur la plaine sableuse qui tapisse le plancher océanique, de gros blocs rocheux témoignent de l’érosion qui le grignote inexorablement, et qui un jour aura entièrement gommé de la surface de la mer d’Andaman ce rocher mythique. Mais nous sommes bien loin de ces considérations et pour le moment ce sont surtout les créatures que nous allons trouver dans ses eaux qui nous intéressent, et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous trépignons d’impatience de nous immerger…

Compte tenu de sa distance avec le continent, on ne vient généralement pas à Black Rock pour une seule plongée, et nous avons pour notre part décidé d’y rester la journée entière et d’y effectuer quatre plongées, ce qui devrait me permettre d’alterner objectif grand angle et macro, puisque ses parois foisonnent également de vie. Cela nous permettra également d’explorer l’ensemble du site, façades Est et Ouest, en fonction de l’heure de la journée et donc de la marée et du sens du courant.

Plongée au Myanmar : Plan de plongée de Black Rock dans l'archipel Mergui

Plongée au Myanmar : Plan de plongée de Black Rock dans l’archipel Mergui

Il est à peu près 7h30 lorsque nous nous mettons enfin à l’eau, à la pointe Nord-Est de Black Rock, et commençons à nous enfoncer lentement sous la surface pour en explorer la paroi. Mais à peine avons nous gagné les 20 mètres de profondeur que dans le bleu apparaît une énorme manta océanique (Mobula birostris).

Plongée au Myanmar: Manta à Black Rock

Plongée au Myanmar: Manta à Black Rock

Ses nageoires céphaliques sont enroulées, formant comme des cornes sur le dessus de la tête ce qui lui vaut depuis l’antiquité le surnom de « diable de mer ». En phase d’alimentation, elle déroule ces étranges nageoires qui vont l’aider à attirer vers son énorme bouche le plancton ou les petits crustacés pélagiques dont elle se nourrit…

Plongée au Myanmar: Manta à Black Rock

Plongée au Myanmar: Manta à Black Rock

Posté juste au dessus de son œil gauche, un gros cobia (Rachycentron canadum) se laisse véhiculer par l’énorme manta. Ces gros poissons appelés aussi saumon noirs ont une vague ressemblance avec le requin (probablement due à leurs pectorales qu’ils tiennent souvent à l’horizontale, mais aussi à cause de leur grande taille – parfois 2 m), et de loin la confusion est assez facile, si bien que l’on croirait presque à un improbable cortège où manta et requins voyageraient côte à côte…

Comme toujours je suis subjugué par la grâce de ces animaux, glissants dans l’eau au gré de leur battements d’ailes silencieux, battements d’une telle douceur que l’on se demande bien comment ils peuvent les propulser aussi vite et avec une telle agilité dans leurs figures acrobatiques !

Plongée au Myanmar: Manta à Black Rock

Plongée au Myanmar: Manta à Black Rock

Il va sans dire que nos idées d’exploration minutieuse des parois de Black Rock sont désormais tout à fait oubliées, et nous restons en plein bleu à profiter du magnifique spectacle que nous offrent les mantas, puisque la première a désormais été rejointe par quelques consœurs qui se sont lancées dans un véritable show aérien, alternant loopings, virages serrés, boucles et tonneaux…

Nous croiserons à nouveau les mantas de Black Rock lors de chacune de nos plongées diurnes, toujours avec autant de plaisir. Mais comment pourrait-on se lasser d’un tel spectacle ?

Le problème avec un tel balet c’est que l’on ne voit pas le temps passer, et c’est presque étonné que je découvre l’aiguille de mon mano proche de la réserve. Déjà plus de trois quarts d’heure que nous sommes en plongée – moi qui croyait que nous étions sous l’eau depuis à peine un quart d’heure !
C’est donc avec regret que nous regagnons la surface, effectuant un traditionnel palier de sécurité au cours duquel une créature certes plus petite, mais non moins gracieuse, vient nous rendre visite

Plongée au Myanmar: Méduse à Black Rock

Bilan hyper positif donc pour cette très belle plongée à Black Rock qui mérite vraiment sa réputation (je l’ai souvent vu figurer dans le top 10 des meilleurs sites au monde pour apercevoir les mantas, en compagnie de Koh Tachai en Thailande ou de Nusa Penida en Indonésie, près de Bali).
Cette plongée se destine plutôt à des plongeurs confirmés, N2 ou AOW, mais pas forcément à des plongeurs très âgés. Boris, 12 ans et Junior AOW, y a ainsi fait ses premières rencontres avec les mantas 🙂
Même si la plupart des plongées se déroulent ici sans aucun problème, restez quand même vigilants par rapport au courant qui peut se montrer parfois assez violent, et par endroit descendant, et respectez scrupuleusement les recommandations de votre guide pour plonger sur Black Rock en toute sécurité

Pour conclure cette mémorable journée sur Black Rock, petite galerie de portraits en N&B (bah oui il m’arrive aussi parfois d’avoir des problèmes avec mes flashs)…

Plongée au Myanmar: Elena en plongée sur le mythique Black Rock

Plongée au Myanmar: Elena en plongée sur le mythique Black Rock

Plongée au Myanmar: Boris et Camille en plongée sur le mythique Black Rock

Plongée au Myanmar: Boris et Camille en plongée sur le mythique Black Rock

Plongée au Myanmar: Sophie en plongée sur le mythique Black Rock

Plongée au Myanmar: Sophie en plongée sur le mythique Black Rock

 

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

2
Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
camille ROVILLAIN
Invité

Encore un super article. Merci Gilles. http://mantamatcher.org/ Referance les mantas du Myanmar, si tu as quelques photos de ventre à leur envoyer de cette belle journée tu pourras suivre les déplacements de ta mantas la prochaine fois qu’on la photographie ici ou ailleurs. bises, camille

Partagez
Tweetez
Enregistrer
0 Partages