Votre mot de passe vous sera envoyé.

Première véritable plongée de cette croisière au sein du sauvage archipel Mergui (lire le détail ICI, Dragon Island apparaît devant la proue du MV Thai sea. Vu sous cet angle le petit rocher perdu au milieu de la mer d’Andaman ne présente rien qui de près ou de loin pourrait justifier son nom, mais la similitude avec l’animal de légende deviendra un peu plus probante lorsque nous aurons découvert son autre face. Pour le moment c’est une plongée plutôt amusante qui nous attend, puisque l’îlot comporte pas moins de trois tunnels sous-marins qui le percent de part en part, généralement sujets à un vif ressac qui rend leur traversée parfois assez sportive…

Une traditionnelle mais néanmoins assourdissante pétarade avait accompagné la veille notre départ de Ranong, et c’est désormais sous la protection des divinités marines vraisemblablement contentées par un tel vacarme que nous avions pris la mer. A l’issue d’un rapide arrêt à Kauwthong pour y accomplir les formalités douanières et obtenir nos visas pour le Myanmar, nous avions enfin mis le cap au Nord-Ouest, en direction de l’archipel Mergui, au sein duquel nous nous étions réveillés après avoir navigué une bonne partie de la nuit.

Immédiatement je tombe sous le charme de ces paysages sauvages qui ne sont pas sans me rappeler ceux de Komodo où je me trouvais une quinzaine de mois auparavant (lire l’article ICI), avec ces dizaines d’îles à la végétation luxuriante dont les collines plongent directement dans le bleu de la mer d’Andaman. Nous sommes vraiment au cœur de l’archipel Mergui, et quelle que soit la direction où porte le regard, il n’y a pas d’horizon vierge, mais toujours une quelconque terre, île, îlot ou simple rocher, laissant augurer de possibilités de plongée quasi infinies dont je me délecte déjà…

Notre première halte a pour objet Rocky island, un beau pain de sucre tout rond autour duquel nous effectuons une plongée de réadaptation en compagnie de dizaines de poissons-couteaux (Centriscus scutatus), puis nous naviguons jusqu’à Dragon Island, un peu plus au Sud, où les choses sérieuses vont enfin pouvoir commencer !

Plongée au Myanmar: Site de Dragon island vu depuis la surface

Plongée au Myanmar: Site de Dragon island vu depuis la surface

Sous son meilleur profil Dragon Island révèle enfin sa véritable nature, et c’est vrai qu’ainsi la petite île ressemble à une sorte de gros oiseau préhistorique (on l’appelle aussi parfois « dinosaur island ») couché sur les  flots, le bec démesuré du ptérodactyle posé sur la surface, cou tendu, tandis que son autre extrémité se termine par un corps bien dodu qui n’est pas sans évoquer une carcasse de poulet géant…

Sous la surface chacun de ces trois segments est justement traversé par un tunnel, plus long et plus large pour celui qui traverse la « carcasse », rétrécissant et devenant moins long au fur et à mesure que l’on se rapproche du « bec ».

Plongée au Myanmar : Plan de plongée de Dragon island dans l'archipel Mergui

Plongée au Myanmar : Plan de plongée de Dragon island dans l’archipel Mergui

Nous nous immergeons côté « carcasse », et commençons à explorer le tombant que forme sous la surface cette partie de Dragon Island, peuplé de magnifiques gorgones oranges aux branchages rouges.

Plongée au Myanmar: Gorgone à Dragon island

Plongée au Myanmar: Gorgone à Dragon island

Nous avançons avec le tombant à main droite, vers une douzaine de mètres de profondeur, avant de croiser l’ouverture béante du premier tunnel dans laquelle nous nous engouffrons sans hésiter une seconde. A l’intérieur poissons-hachettes et poissons de verre se cachent dans la pénombre, formant comme un rideau vivant qui s’écarte à notre passage pour se refermer aussitôt derrière nous. Le ressac n’est guère intense aujourd’hui, mais il suffit pour nous entraîner vers l’avant avant de nous ramener en arrière, si bien que nous devons palmer pour lui résister lors de sa phase de reflux, et nous laisser ensuite porter vers l’avant avec le flux. Au bout d’une trentaine de mètres nous débouchons à l’extérieur, de l’autre côté de l’île, dans un paysage assez similaire où de gros blocs rocheux jonchent le plancher océanique. Leurs recoins et anfractuosités abritent une faune des plus diverses, où l’on trouve pèle-mêle gaterins (ici le gaterin ponctué :  Plectorhinchus picus), poissons-anges (Pomacanthus annularis), rascasses volantes (ici Dendrochirus zebra dont la membrane des « ailes » s’étend jusqu’à l’extrémité des rayons, contrairement aux autres rascasses volantes) ou encore le magnifique mérou à lignes bleues (Cephalopholis formosa) que l’on ne rencontre pas si souvent…

Plongée au Myanmar: Mérou à lignes bleues (Cephalopholis formosa) à Dragon island

Plongée au Myanmar: Mérou à lignes bleues (Cephalopholis formosa) à Dragon island

Plongée au Myanmar: Gaterin ponctué à Dragon island

Plongée au Myanmar: Gaterin ponctué à Dragon island

Plongée au Myanmar: Poisson ange à lignes bleues (Pomacanthus annularis) à Dragon island

Plongée au Myanmar: Poisson ange à lignes bleues (Pomacanthus annularis) à Dragon island

Plongée au Myanmar: Pterois zebré (Dendrochirus zebra) à Dragon island

Plongée au Myanmar: Pterois zebré (Dendrochirus zebra) à Dragon island

Nous poursuivons notre exploration de Dragon island, cette fois avec l’île à main gauche, abordant la section qui forme le « cou » du ptérodactyle. Le tunnel ici est un peu plus étroit et un peu moins long, mais il se situe vers 22 mètres de profondeur. Comme la fois précédente, nous nous y engageons, jouant avec le ressac, pour ressortir bientôt de l’autre côté de l’îlot.
Juste sous mon nez, posé sur un gros rocher à la sortie du tunnel,un poisson-scorpion semble se faire bronzer au soleil. Mais il ne s’agit que d’un effet de photographe, jouant d’une part avec la clarté naturelle du soleil qui éclaircit le bleu en direction de la surface, et d’autre part avec la lumière artificielle de mon flash qui éclaire le bestiau en ombre rasante. En réalité, dans la semi obscurité du lieu, il est très bien dissimulé et quasiment invisible, se fondant à la perfection dans le décor environnant. Même si mon portrait intempestif a pu un court instant révéler sa présence, dans quelques minutes la faune des environs aura déjà oublié sa présence, et il pourra reprendre sa chasse à l’affût, attendant le passage d’une proie inconsciente du danger, qui se fera gober avant même d’avoir compris ce qui lui arrive…

Plongée au Myanmar: Poisson-scorpion à Dragon island

Plongée au Myanmar: Poisson-scorpion à Dragon island

Poursuivant désormais notre exploration à proximité de la « tête » de Dragon island, nous continuons à descendre un peu plus profond puisque le troisième et dernier tunnel se situe vers 25 mètres, un peu mieux caché et plus étroit que les précédents, si bien que nous devons chercher un peu pour en trouver l’entrée. J’en profite pour explorer les anémones et les roches environnantes à la recherche de nudibranches ou de crevettes, mais étant aujourd’hui équipé en grand-angle, pas simple d’en faire des photos sous-marines un tant soit peu réussies…
On trouve ici beaucoup de dragons bleus (Pteraeolidia semperi), ces nudibranches au corps allongé et parcouru de cérates à la coloration plus ou moins bleue selon leur age et la quantité d’algues zooxanthelles qu’ils ont ingérées (les individus juvéniles sont bleus alors que les individus plus âgés prennent une coloration brune du fait des algues assimilées par leur organisme), mais également des crabes porcelaines ou différentes espèces de crevettes telle que la crevette-paon ou plusieurs sortes d’ancylomenes.

Plongée au Myanmar: Nudibranche Blue dragon (Pteraeolidia ianthina) à Dragon island

Plongée au Myanmar: Nudibranche Blue dragon (Pteraeolidia ianthina) à Dragon island

Plongée au Myanmar: Crabe porcelaine à Dragon island

Plongée au Myanmar: Crabe porcelaine à Dragon island

Nous traversons une dernière fois Dragon island, cette fois par un tunnel franchement étroit mais beaucoup moins long, dont l’extrémité se trouve quasiment bloquée par un gros rocher, nous obligeant à nous contorsionner à angle droit pour remonter de quelques mètres et franchir cet ultime obstacle. Là aussi beaucoup  de poissons-hachettes  s’écartent devant nous pour nous céder le passage.

Nous restons encore une bonne quinzaine de minutes à explorer le « bec » de Dragon island, remontant progressivement pour effectuer un palier de sécurité près de son extrémité, avant de nous écarter un peu pour permettre au MV Thai Sea de venir nous récupérer.

Plongée au Myanmar: Crinoide à Dragon island

Plongée au Myanmar: Crinoide à Dragon island

Très belle plongée donc que Dragon island, plutôt amusante avec ses trois tunnels qui permettent de passer successivement d’un côté de l’île à l’autre en jouant avec le ressac plus ou moins intense qui y règne en fonction de la marée. Le site ne présente pas de difficultés particulières et pourra donc convenir aux plongeurs de tous niveaux (uniquement le premier tunnel pour les plongeurs N1/OW en raison de la profondeur des suivants qui escède leurs prérogatives). Les moins expérimentés devront toutefois être à l’aise avec le ressac puisque l’étroitesse des tunnels ne permet pas de s’y aventurer à deux de front. On peut par contre s’y tenir l’un au dessus de l’autre, n’est ce pas Camille et Boris 😉

Plongée au Myanmar: Gorgone à Dragon island

Plongée au Myanmar: Gorgone à Dragon island

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

2 Commentaires sur "MYANMAR : DANS LES TUNNELS DE DRAGON ISLAND"

Votre commentaire

  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jeff Gepner
Invité

Gilles–this is an awesome page on Dragon Island. I love the diagram of the dive and the island photograph. Thanks for putting this together. It was a great pleasure diving with you.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1