Votre mot de passe vous sera envoyé.

A peu de distance de Western Rocky, quelques rochers viennent crever la surface de la mer d’Andaman, laissant augurer en-dessous de formations calcaires qui les prolongent jusqu’au plancher océanique, formant ainsi de petites montagnes sous-marines aux parois riches de tout un écosystème aquatique. Le plus grand de ces pitons rocheux se nomme « Eagle rock« , et c’est justement lui qui sera l’objet de notre prochaine plongée…

En milieu de journée, le MV Thai Sea nous ramène à proximité de Western Rocky, cette petite île dotée d’une magnifique arche et d’un tunnel sous-marins, où nous avons déjà effectué deux superbes plongées un peu plus tôt (Lire L’arche de Western Rocky ou revoir l’itinéraire de cette croisière plongée au Myanmar pour la liste de tous les sites de plongée).
A une cinquantaine de mètres de là se dressent les rochers sur lesquels nous allons plonger, et qui, assez étrangement, semblent fonctionner par paires,  les deux paires les plus petites formant un site appelé « the islets », les îlots en anglais, tandis que la paire la plus grande forme le site d’Eagle rock

Plongée au Myanmar: Vue de la surface de Eagle Rock

Plongée au Myanmar: Vue de la surface de Eagle Rock

Sous l’eau, Eagle Rock se présente comme un petit plateau situé à une dizaine de mètres de profondeur, au milieu duquel s’élancent les deux pics que l’on voit émerger à la surface. Ses bords se prolongent jusqu’à une plaine de sable située aux alentours de 25 mètres, avec des parois plus ou moins pentues selon le côté sur lequel on l’aborde.

Comme d’habitude le capitaine du MV Thai Sea a parfaitement anticipé les conditions de mer, et il vient nous larguer au Nord-Est du site, un peu en amont dans le sens du courant, qui, pendant notre descente, va gentiment nous ramener vers Eagle Rock dont nous prévoyons de faire d’abord le tour pour en explorer la base et les parois, avant de grimper sur le plateau pour finir par nous laisser emporter dans le bleu en y effectuant notre pallier, puis regagner la surface en attendant notre récupération…

Plongée au Myanmar : Plan de plongée de Eagle Rock dans l'archipel Mergui

Plongée au Myanmar : Plan de plongée de Eagle Rock dans l’archipel Mergui

Au fond, je retrouve ces paysages sous-marins si caractéristiques de cette partie de l’archipel Mergui, où les gorgones géantes viennent égayer le décor avec leur fine et délicate dentelle orange, tandis qu’au loin un banc de fusiliers traverse la plaine, comme un interminable serpent jaune et blanc fait de millions d’écailles, sur lesquelles vient jouer le lointain soleil pour y rejaillir en gerbes de lumière…

Plongée au Myanmar: Banc de fusiliers à Eagle Rock

Plongée au Myanmar: Banc de fusiliers à Eagle Rock

Notre palanquée longe désormais le flanc Sud-Est du plateau d’Eagle Rock, et le bleu intense de la mer d’Andaman nous apporte un petit groupe de platax (Platax teira si j’en juge par la petite tache sombre qui précède leur nageoire anale), croisant nonchalamment notre route en promenant leur livrée rayée de noir et de blanc qui vient habiller leur forme si étrange et si caractéristique, puisqu’on les dirait comprimés dans le sens de la longueur par les mâchoires d’un improbable étau qui leur aurait donné cette forme ovoïde et ce front extrêmement bombé.

Plongée au Myanmar: Platax à Eagle Rock

Plongée au Myanmar: Platax à Eagle Rock

Mais le bleu n’est pas seul à abriter des représentants  de la faune locale, et en regardant attentivement entre les blocs rocheux qui jonchent la pente d’Eagle Rock, on trouve également de beaux spécimen de faune subaquatique, comme ce gros poulpe brun qui semble se faire dorer sous le soleil du Myanmar. Bon d’accord, mon flash n’est probablement pas étranger à ce soudain  bronzage… dont il n’a de toute manière que faire puisque les cellules pigmentées de sa peau, les chromatophores, lui permettent de prendre n’importe quelle coloration, atout qu’il utilise pour se camoufler dans le décor plutôt que pour séduire ses partenaires en exhibant un teint halé 🙂
Le bestiau n’est guère craintif, et je reste quelques minutes près de lui, espérant qu’il sera peut-être d’humeur ludique, mais cela ne semble pas être le cas, et je le laisse bientôt aux pensées de poulpes dans lesquelles il semble perdu derrière son insondable regard…

Plongée au Myanmar: Poulpe à Eagle Rock

Plongée au Myanmar: Poulpe à Eagle Rock

Un peu plus loin nous croisons l’une de ses proche cousine, une seiche solitaire qui semble flotter quelques dizaines de centimètres au-dessus du relief, faisant légèrement onduler sa jupe natatoire parcourue de petites lumières d’un beau violet couleur néon. Comme le poulpe, les chromatophores de sa peau lui permettent de changer instantanément de couleur afin de passer inaperçue dans le décor, ou au contraire de mieux se faire remarquer, en période de reproduction notamment… La seiche pousse l’art du camouflage encore plus loin puisqu’elle peut également adapter la texture de son épiderme, en le dotant de petites excroissances ou au contraire en rétractant ces dernières pour rendre sa peau totalement lisse…

Plongée au Myanmar: Seiche à Eagle Rock

Plongée au Myanmar: Seiche à Eagle Rock

Le temps imparti à 25 mètres de profondeur tirant à sa fin, nous commençons à remonter en direction du plateau, évoluant au milieu d’un paysage où le pourpre des alcyonaires a remplacé l’orange des gorgones. Au beau milieu de ce tableau, une holothurie rayée (Pearsonothuria graeffei) se tient en position érigée, quasi verticale, signe que le moment de la reproduction est venu. Les holothuries, mâles et femelles confondus, ont en effet coutume de se dresser ainsi tous au même moment, comme s’ils répondaient à un signal invisible et mystérieux, afin de libérer simultanément leurs gamètes en pleine eau. Emportée par le courant, cette semence va finir par se mélanger pour donner naissance à une larve pélagique.
Mais j’ai beau chercher aux alentours, je ne lui trouve pourtant aucune consœur, en tous les cas aucune dans une telle position. Etrange…

Plongée au Myanmar: Holothurie dressée à Eagle Rock

Plongée au Myanmar: Holothurie dressée à Eagle Rock

Sur le dessus du plateau d’Eagle Rock, les anémones font leur retour, hébergeant une faune aussi diverse que variée, comme ici cette anémone magnifique (il s’agit de son nom, pas d’un qualificatif : Heteractis magnifica) qui ressemble à un gros sac plastique plein à craquer d’où émergerait une étrange chevelure de tentacules. Ses locataires, une famille de poissons-clowns à trois bandes (Amphiprion ocellaris), sont dirigés de main de maître par la femelle du groupe, le plus gros des individus, en couple avec un mâle dominant, légèrement plus petit qu’elle, et tout un groupe de mâles immatures. Si elle venait à disparaître, c’est le mâle qui prendrait alors la tête du groupe, bien sûr après avoir préalablement changé de sexe… Chez les clowns il n’y a que des reines, par de rois…

Plongée au Myanmar: Anémone et poisson-clown à Eagle Rock

Plongée au Myanmar: Anémone et poisson-clown à Eagle Rock

Plus loin ce sont deux petits crabes-porcelaine (Neopetrolisthes maculatus) qui ont trouvé refuge dans une anémone de Mertens (Stichodactyla mertensii), probablement pour s’y reproduire (le mâle est le plus gros des deux).  En effet le reste du temps les couples de crabes-porcelaine préfèrent faire anémone-à-part, chacun vivant dans son propre chez-soi…

Plongée au Myanmar: Crabes porcelaines à Eagle Rock

Plongée au Myanmar: Crabes porcelaines à Eagle Rock

Mais cette très belle plongée sur Eagle Rock touche déjà à sa fin puisque nous sommes désormais revenus juste entre les deux pitons rocheux qui dominent le site. L’eau est si transparente que je parviens même à en distinguer les sommets à travers la surface, à quelques mètres seulement au-dessus de nos têtes…

Plongée au Myanmar: Paysage d'Eagle Rock

Plongée au Myanmar: Paysage d’Eagle Rock

Il ne nous reste plus qu’à effectuer nos 3 minutes habituelles de palier de sécurité, remontant à 5 mètres de profondeur et nous laissant emporter par le courant, avant de venir crever la surface pour y être récupérés par le MV Thai Sea qui nous attendait déjà, ayant depuis longtemps repéré nos bulles et le parachute de surface que nous avions déployé pendant notre palier.

Nous reviendrons quelques heures plus tard sur Eagle Rock, pour une plongée de nuit cette fois,  y croisant une faune assez similaire à celle entrevue la veille sur Western Rocky, avec notamment ce drôle de crabe décorateur (Camposcia retusa). Sa carapace finalement assez petite, de l’ordre de 2 à 3 centimètres de diamètre, se prolonge par des pattes démesurées (environ 8-10 centimètres) ce qui lui donne finalement plutôt l’apparence d’une grosse mygale sous-marine que celle d’un crabe… Son corps, pattes comprises, se trouve presque entièrement recouvert d’épibiontes, ce qui le rend quasi indétectable, sauf lorsqu’il se déplace…

Plongée au Myanmar: Crabe décorateur à Eagle Rock

Plongée au Myanmar: Crabe décorateur à Eagle Rock

Dans une anfractuosité une forme étrange attire mon regard. Elle ressemble à une sorte de grosse gelée semi translucide, à l’aspect vaguement bleuté, et comme hérissée de gros picots. Il s’agit tout simplement d’une porcelaine (ici Cypraea talpa, la porcelaine taupe), le fameux coquillage si prisé des collectionneurs et que l’on retrouve dans toutes les boutiques de souvenirs autour du globe. Elle est recouverte de son manteau, dont on peut distinguer la « fermeture », matérialisée par cette légère ligne bleutée, un peu comme une cicatrice sur le dos bombé de l’animal, et qu’elle peut rentrer à tout moment à l’intérieur de sa coquille pour découvrir la matière lisse et luisante de cette dernière.

Plongée au Myanmar: Porcelaine à Eagle Rock

Plongée au Myanmar: Porcelaine à Eagle Rock

Un peu avant de regagner la surface, un petit poisson-coffre vient me rendre visite. Ce juvénile de poisson-coffre pintade (Ostracion meleagris) semble hypnotisé par la lumière de ma torche et il ne cesse de passer et repasser dans son faisceau. Étrange comportement pour ce juvénile, habituellement plutôt timide et fuyant les plongeurs avec une agilité que son aspect de petite boite sphérique ne laisserait pas supposer…

Plongée au Myanmar: Poisson-coffre à Eagle Rock

Plongée au Myanmar: Poisson-coffre à Eagle Rock

Très belle plongée donc sur ce site d’Eagle Rock, qui complète parfaitement ceux de la petite île de Western Rocky, à quelques dizaines de mètres à peine, et où l’on peut par conséquent facilement passer une journée entière en y effectuant quatre plongées sans jamais se lasser…
Ce site convient à des plongeurs de tous niveaux, dans le respect bien sûr de leurs prérogatives de profondeur (les plongeurs N1 ou OW devront se contenter d’explorer le plateau et le début de la pente sans pouvoir descendre jusqu’à la plaine sableuse), en faisant toutefois attention aux marée et à la force du courant qui peut parfois se montrer assez fort dans les parages…

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de
Partagez
Tweetez
Enregistrer
0 Partages