Votre mot de passe vous sera envoyé.

Après une première journée passée à plonger en plein cœur de l’archipel Mergui, cette croisière plongée au Myanmar nous entraîne désormais un peu plus loin du continent, à la périphérie de l’archipel, où nous avons rendez-vous avec North Twin Pinnacle, un site qui, comme son nom l’indique, se trouve totalement immergé et dont les parties les plus profondes abritent de gigantesques gorgones orangées de toute beauté…

Comme souvent le MV Thai Sea a appareillé durant la nuit, prenant un cap Nord-Ouest pour parcourir les quelques cinquante kilomètres de navigation qui nous séparent de North Twin island. Et c’est au Sud-Ouest de ce petit îlot, invisible depuis la surface puisque son sommet culmine à moins cinq mètres, que se trouve la montagne sous-marine objet de toutes nos attentions.

Il est 7 heures passées de quelques petites minutes lorsque nous nous immergeons, quelques mètres en deçà du pinnacle afin que le courant, assez fort aujourd’hui, nous y ramène gentiment pendant notre descente. Calcul parfait puisque nous atterrissons juste en plein milieu du petit carré que forment quatre gros rochers à la base de North Twinn Pinnacle, vers une vingtaine de mètres de profondeur.

Plongée au Myanmar : Plan de plongée de North Twin Pinnacle dans l'archipel Mergui

Plongée au Myanmar : Plan de plongée de North Twin Pinnacle dans l’archipel Mergui

Là, cachées parmi les coraux anthipathaires, quelques rascasses volantes (Pterois volitans) tentent vainement de se dissimuler, tournant ostensiblement le dos à mon appareil photo, comme si le fait de ne pas me voir impliquait également que je ne puisse plus les voir. Étrange technique de camouflage…
Je trouve également ici une bien étrange murène de java (Gymnothorax javanicus) à la gueule toute de travers. ça ne doit pas être facile de mastiquer ses proies lorsque mâchoire supérieure et inférieure ne s’emboîtent visiblement pas… Bon il est vrai que la murène de java a plutôt tendance à les avaler tout rond, et puis elle possède aussi une autre série de dents positionnées au milieu du palais. Avec un peu de chance tout ça doit bien finir par coïncider 🙂

Plongée au Myanmar: Rascasse volante à North Twin Pinnacle

Plongée au Myanmar: Rascasse volante à North Twin Pinnacle

Je sors de l’arène ainsi posée aux pieds de North Twin Pinnacle pour en explorer la zone Sud, et tombe bientôt sur un gros nudibranche (une vingtaine de centimètres) aux nuances rouges et oranges. Il s’agit de la fameuse danseuse espagnole (Hexabranchus sanguineus) que nous avons vainement cherché la veille au cours de notre plongée de nuit sur Spanish Garden (lire l’article ICI) et qui se promène ici en plein jour, ce qui est assez rare dans la mesure ou l’animal possède généralement des mœurs plutôt nocturnes…
Comme tous les autres nudibranches, son mode de locomotion privilégié consiste à ramper sur le substrat, et non à nager en pleine eau en faisant onduler les bords de son manteau. Elle n’adopte en fait ce dernier comportement qu’en cas de danger, lorsqu’elle doit prendre la fuite rapidement, et, préférant ne pas la déranger, je n’aurai donc pas droit ce matin à ce joli numéro de flamenco endiablé…

Plongée au Myanmar: Danseuse espagnole à North Twin Pinnacle

Plongée au Myanmar: Danseuse espagnole à North Twin Pinnacle

Je regagne l’arène pour y emprunter un petit swim-through situé tout au fond de sa paroi Ouest, et dans lequel on trouve parfois des créatures assez intéressantes. Long d’une quinzaine de mètres il peut parfois être sujet à un ressac important, mais ce matin tout est assez calme.
De l’autre côté nous retrouvons un paysage a peu près similaire, fait de gros blocs rocheux posés sur un lit de sable, et nous partons en direction du Nord, laissant North Twin Pinnacle à main droite. Au détour d’un gigantesque bloc, une raie aigle, probablement dérangée, passe au-dessus de nous en s’envolant gracieusement dans le bleu. Trop loin pour mon appareil photo… Espérant une volte face de sa part, je tente un rapide demi-tour pour me lancer à sa poursuite, mais comme souvent c’est peine perdue, et le temps de contourner le gros rocher qui nous sépare, elle a déjà disparu, ne laissant qu’une trace fugace sur mes rétines et aucune impression sur le capteur de mon Sony…

Ici, au Nord de North Twin Pinnacle les gorgones commencent à se montrer plus nombreuses, jetant dans le paysage un peu de couleur orange qui vient trancher sur le bleu profond de la mer d’Andaman. Et le moins que l’on puisse dire est que leur leur taille peut parfois se montrer impressionnante… Difficile d’estimer leur age à l’œil nu puisque leur croissance peut varier considérablement selon les conditions du milieu dans lequel elles se trouvent, et même en fonction du climat, mais je suis prêt à parier que celles-ci ont atteint un âge plus que vénérable…

Plongée au Myanmar: Gorgone géante à North Twin Pinnacle

Plongée au Myanmar: Gorgone géante à North Twin Pinnacle

Toujours plus au Nord, les blocs rocheux deviennent plus petits, mais aussi plus espacés, et le relief forme une pente douce qui s’enfonce en direction du large. Nous sommes désormais vers 25 mètres de profondeur, et survolant le sol à quelques dizaines de centimètres, c’est là que nous croisons un petit groupe de seiches, faisant onduler leur jupe natatoire dans leur style de locomotion si caractéristique. Je reste de longues minutes à observer les jeux de couleurs de ces gros mollusques (et oui on oublie souvent que les seiches font partie de la même « famille » que les escargots !) dont la robe change de teinte en permanence pour s’adapter à leur environnement. Peu farouches, elles n’hésitent pas à s’approcher de mon objectif, tendant leurs tentacules comme pour essayer de le palper… Peut-être un effet du reflet de leur image dans le dôme de verre qui leur fait penser qu’elles se trouvent en présence de l’une de leurs congénères…

Plongée au Myanmar: Seiche à North Twin Pinnacle

Plongée au Myanmar: Seiche à North Twin Pinnacle

Nous continuons d’explorer les environs de North Twin Pinnacle, alternant entre gorgones éclatantes et blocs rocheux recouverts d’éponges et de coraux, avant que nos manomètres ne nous rappellent que nous devons bientôt regagner la surface.
Au palier, c’est un univers totalement différent qui s’offre à nous, un monde peuplé d’animaux quasi-invisibles, où les méduses se déploient dans le contre-jour comme d’improbables fleurs aux pétales translucides, tandis que les cténophores se promènent au rythme tranquille de leurs minuscules cils locomoteurs. Étrange monde où de simples battements de cils peuvent vous faire parcourir des kilomètres…

Plongée au Myanmar: Méduse à North Twin Pinnacle

Plongée au Myanmar: Méduse à North Twin Pinnacle

Très belle plongée donc que ce site de North Twin Pinnacle où nous reviendrons d’ailleurs quelques heures plus tard avec autant de plaisir pour une seconde immersion. A la différence des sites de l’archipel Mergui plus proches du continent, la visibilité est ici excellente, rendant on ne peut plus agréables ces promenades au milieu de paysages de gorgones géantes.
En raison de sa profondeur (généralement 25 mètres, mais certaines parties peuvent aller jusqu’à 35), North Twin Pinnacle se destine plutôt à des plongeurs confirmés (N2 ou AOW), d’autant qu’étant totalement submergé, le site n’offre aucune protection de surface et que le courant peut souvent s’y montrer intense…

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Soyez le premier à commenter !

Votre commentaire

  Subscribe  
Me notifier des
15 Partages
Partagez15
Tweetez
Enregistrer
+1