Votre mot de passe vous sera envoyé.

En relisant d’anciens guides traitant de la plongée à Phuket, vous pourriez y lire à propos de Shark Point : « la question qui se pose n’est pas de savoir si vous allez voir des requins, mais plutôt combien vous allez en voir ». C’est en effet l’abondance des requins-zèbres qui a conduit à baptiser de la sorte ce site de plongée ultra célèbre des environs de Phuket. Autant dire que la situation a bien changé depuis, même si ces guides ne sont pas si anciens puisqu’ils datent de la première décennie des années 2000… Malgré tout il arrive encore que les plongeurs chanceux en croisent quelques uns…

J’avais déjà eu l’occasion de visiter Shark point il y a quelques années, lors d’une première croisière-plongée en Thailande (lire l’article : Croisière plongée sous-marine en Thaïlande), et j’ai depuis eu l’occasion d’y replonger à maint reprises. Le site se présente sous la forme de trois pinacles sous-marins orientés Nord-Sud, dont seul le premier, le plus septentrional, surmonté d’un petit phare, émerge de quelques deux ou trois mètres au-dessus de la surface de la mer d’Andaman. Le troisième pinacle n’est quant-à lui que très rarement visité lors des plongées.

Plongée en Thaïlande : plan de plongée de Shark point

Plongée en Thaïlande : plan de plongée de Shark point

Le plan de plongée typique à Shark point consiste à se faire larguer à proximité du premier pinacle, puis à le longer jusqu’au second dont on fait généralement le tour (vers 20-25 mètres de profondeur) avant de finir en explorant les blocs qui en surmontent le petit plateau (une quinzaine de mètres).

Le paysage que l’on y rencontre est peuplé de nombreuses gorgones géantes, déployant leur éventail orange sur le bleu de la mer d’Andaman, et créant cette atmosphère si typique de l’Indo-Pacifique, où parfois des myriades de minuscules poissons de verre viennent y danser dans le soleil comme pour tenter de les saupoudrer de neige…

Plongée à Phuket (Thaïlande): Gorgone à Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Gorgone à Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Gorgone et poissons de verre à Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Gorgone et poissons de verre à Shark point

On trouve également dans le paysage de Shark point de très nombreuses éponges-barriques, dont les formes de gros tonneau contraste si fortement avec la délicate dentelle des gorgones, surtout lorsque le hasard les a placé côte à côte…

Plongée à Phuket (Thaïlande): Gorgone à Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Gorgone à Shark point

Mais ce somptueux décor paraîtrait bien vide s’il n’était animé par des figurants animés, au rang desquels on trouve des petits groupes de rougets ou de poissons-écureuils, qui semblent trouver à l’ombre de ces moucharabieh vivants une bien dérisoire cachette…

Plongée à Phuket (Thaïlande): Groupe de rougets à Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Groupe de rougets à Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Groupe de poissons-écureuils à Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Groupe de poissons-écureuils à Shark point

En ce qui concerne la faune mobile, on trouve un peu de tout ici à Shark-point, depuis le plus petit jusqu’au plus gros. Il est en effet fréquent d’y croiser différentes espèces de murènes (ici la murène de Java – Gymnothorax javanicus et la murène léopard – Gymnothorax favagineus), ou de rascasses volantes (ici le pterois zébré – Dendrochirus zebra et le pterois « classique » – Pterois miles), mais aussi bon nombres de poissons-scorpions, poissons-papillons et même parfois quelques platax…

Au niveau du plus petit, j’y ai régulièrement croisé des hippocampes à queue de tigre (hippocampus comes) et puis bien sûr de nombreux nudibranches (beaucoup de phyllidia)…

Plongée à Phuket (Thaïlande): Hippocampe à queue de tigre (Hippocampus comes) à Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Hippocampe à queue de tigre (Hippocampus comes) à Shark point

… mais le plus étonnant reste ce petit ver plat, joliment dénommé « ciel étoilé » (Thysanozoon nigropapillosum) en raison de son manteau noir constellé d’une multitude de points jaunes, que l’on voit parfois « voler » dans les eaux de Shark point. Mesurant à peine quelques deux ou trois centimètres de long, il semble se prendre pour une raie manta, n’hésitant pas à s’élancer dans le bleu pour y battre des ailes à la manière de ces géantes des mers. Je connaissais ce comportement chez les danseuses espagnoles, ces gros nudibranches mesurant parfois une vingtaine de centimètres, mais c’était la première fois que je l’observais chez un ver plat, que l’on observe habituellement plutôt collés au rocher 🙂

Plongée à Phuket (Thaïlande): Ver plat ciel étoilé (Thysanozoon nigropapillosum) à Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Ver plat ciel étoilé (Thysanozoon nigropapillosum) à Shark point

et puis à Shark point on a aussi souvent la chance de voir un nuage de fusiliers passer dans le décor, histoire de compléter un tableau déjà parfait. Ils déroulent alors sous le soleil leur long ruban sinueux où se mêlent les éclats d’or et d’argent de leurs écailles étincelantes, traversant tranquillement le paysage pour aller se perdre au loin dans le bleu ou bien derrière un gros rocher.

Plongée à Phuket (Thaïlande): Banc de fusiliers à Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Banc de fusiliers à Shark point

Sur le sommet des pinnacles, plus proches de la lumière donc, les anémones viennent remplacer les gorgones, transformant le décor en un tableau à la Seurat, où leurs pieds en forme de gros sacs arrondis, colorés de différentes nuances de rouge, de mauve, de blanc ou de vert, imitent la touche de pinceau du peintre pointilliste.

Plongée à Phuket (Thaïlande): Anémone magnifique à Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Anémone magnifique à Shark point

Et comme toujours, lorsqu’il y a des anémones, les poissons-clown ne sont guère très loin, même si celui semble s’être fait claquer au nez la porte de son domicile, son anémone hôte ayant visiblement décidé de se refermer en ne laissant dépasser que quelques maigres tentacules parmi lesquels il a bien du mal à se cacher…

Plongée à Phuket (Thaïlande): Poisson-clown à Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Poisson-clown à Shark point

Mais et les requins-zèbres dans tout ça ? j’y viens…
S’il est vrai qu’on en croise plus autant qu’il y a quelques années, les plongeurs les plus chanceux auront pourtant parfois la chance de les croiser sur Shark point, le plus souvent tapis sur le fond sableux. Peu farouches, ils se laissent souvent approcher d’assez près, à moins bien sûr d’aller les effrayer en leur mettant un flash juste sous le museau…

Plongée à Phuket (Thaïlande): Requin-zèbre (Stegostoma fasciatum) aussi appelé requin-léopard à Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Requin-zèbre (Stegostoma fasciatum) aussi appelé requin-léopard à Shark point

Mais pourquoi depuis le début de cet article je vous parle de requin-zèbre, alors que visiblement sur la photo sa peau est tachetée, et non rayée, ce qui lui donne plutôt l’apparence d’un léopard ?
Et bien la faute en incombe au premier scientifique qui a fait la description de Stegostoma fasciatum, et qui a travaillé à partir d’un individu juvénile, dont la robe est effectivement blanche rayée de noire, ce qui lui donne l’apparence d’un zèbre (voir la photo issue de Wikipedia ICI ci-dessous). Ce n’est qu’en vieillissant qu’il prend cette nouvelle coloration à la robe jaune-beige tachetée de noir…

File:Zebra Shark Baby.jpeg

Légende : Zebra shark baby is born at The National SEA LIFE Centre and filmed for an exclusive documentary with the BBC. Auteur Gp258

Plongée à Phuket (Thaïlande): Requin-zèbre (Stegostoma fasciatum) aussi appelé requin-léopard à Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Requin-zèbre (Stegostoma fasciatum) aussi appelé requin-léopard à Shark point

En conclusion, Shark point constitue une très belle plongée, une de mes préférées aux alentours de Phuket.
Le principal dilemme pour le plongeur-photographe sera de savoir s’il faut y plonger avec un objectif macro ou bien avec un grand angle, puisque l’on y trouve aussi bien du petit que du gros, voire même du très gros puisque des requins-baleines y sont parfois aperçus… Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question. En général je choisi en fonction de la visibilité, celle-ci ayant souvent tendance à ne pas être très bonne dans les parages, ce qui limite les possibilités d’un grand-angle. Quoi qu’il en soit ne choisissez pas en fonction des requins, vous n’avez que peu de chances de les croiser, mais les paysages de Shark point méritent à eux seuls le détour…

Les plongeurs débutants peuvent pratiquer ce site (en fonction de leur prérogatives puisque le fond y est tout de même à 25 mètres autour des pinnacles), mais ils devront faire l’objet d’un briefing et d’une attention toute particulière de la part de leur guide. En effet le site n’est pas si facile, avec des conditions de surface souvent mauvaises (beaucoup de vagues et de courant), et au fond un courant latéral qui peut rendre périlleux le passage à découvert lors de la traversée entre les pinnacles. Pour compliquer le tout, il arrive également que la visibilité soit très mauvaise, et l’on peut alors rapidement perdre de vue le reste de sa palanquée. Une bonne autonomie et la maîtrise de la procédure de remontée avec parachute constituent dans ces cas là des impératifs. Si vous n’êtes pas sûrs de vous, discutez au préalable des conditions de mer avec votre guide. Il saura vous conseiller en fonction de votre niveau…

Plongée à Phuket (Thaïlande): Paysage de Shark point

Plongée à Phuket (Thaïlande): Paysage de Shark point

 

Articles dans cette catégorie

Gilles Auroux
Plongeur insatiable, infatigable voyageur, et photographe passionné, j'ai entrepris ce blog pour partager mes plongées, mais aussi témoigner sur la beauté et la fragilité du monde qui se trouve sous la surface de nos océans.

Ma plus belle plongée ? J'espère la prochaine...

Vous aussi vous avez plongé ici ? Vous avez aimé ce site (ou pas) ? N'hésitez pas à laisser un commentaire...

Votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Me notifier des
Partagez
Tweetez
Enregistrer